Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

changement de personnalité de mon mari sous alcool

Par Profil supprimé

17 réponses


Papillon80 - 22/11/2019 à 23h30

Bonjour a toutes !! Ce post est vieux mais je me retrouve tellement en vous toutes !! J'ai un homme "parfait" socialement et familialement enfin, la sienne: il s'occupe parfaitement des enfants quand je travaille, a déjà fait ma gamelle pour le lendemain midi + la sienne quand je rentre à 20h30, fait a manger pour le lendemain, répond présent dès que quelqu'un demande un coups de main( il bosse de jour et moi en 12 h)...le hic est quand nous sommes à deux....il aime les apéros, même quand je suis de week-end, de nuit ou même la semaine, quand je rentre ...il a déjà son verre devant lui donc incapable de définir a combien il en est...il a toujours été caractériel et même connu pour ça ou du moins comme un grand homme car pas peur de ses idées quitte à se fâcher avec ses collègues ou sa famille...mais la vie marital est un calvaire !!! Tout est bon, chaque erreur ou oubli est une réflexion : bonne à rien, truie, dégueulasses, adultère ....
Depuis 4 mois, chaque parole pour me rebeller car j'en ai marre, est un bâton tendu pour lui pour me rouer...je ne sais plus quoi faire : sa famille me répond que je ne l'aide pas car il fait exprès de me servir un verre le dimanche à 14h devant eux et si je le refuse il est noir de colère derriere, et ma famille....ba.. j'en ai pas! Je me sens perdu car il ne s'est jamais pris à nos enfants(13 et 7 ans) et heureusement et que le lendemain il ne se souvient de rien. Quand je lui en parle il dit que je mens et que je l'ai sûrement chercher...pas d'excuses...aucune, jamais. J'en ai marre, comment le retrouver lui normal? Est ce que si je porte une main courante il le saura? Il m'a déjà mis à la porte en peignoir sans clé et sans sac, donc ne veux pas être démunie sans preuve d'autant plus que maintenant il efface photo ou toute preuve de ses agissements de mon portable

Camynoma - 27/07/2021 à 02h35

Bonjour
Voilà je me retrouve à fond dans vos discussions je sais ça fait longtemps que ce fil n'est pas actif.
Je suis avec mon conjoint depuis 2 ans j'ai 3 enfants d'un précédent mariage.. Celui-ci est alcoolique mais devient méchant quand il boit je me fais insulter de tous les noms, il me rabâche sans cesse des choses de mon passé, me dénigre sur mon métier et j'en passe. Il y a 9 mois il a voulu m'étrangler : la police est venue et ce jour là il m'a promis de tout arrêter il ne se souvenait de rien.... Il a été voir un addictologue mais 2 mois après c'était reparti et depuis il refuse de se faire soigner... Quand il ne boit pas c'est le meilleur des hommes mais quand il boit j'ai envie de le mettre dehors. Je l'aime tellement il a été là pour moi et ma redonné espoir en la vie mais là ce n'est plus possible. Mes enfants entendent nos disputes, je ne sais plus quoi faire, même ses parents n'y arrivent pas.... Je suis dépitée et j'ai tellement espoir que ça change

Meli13 - 27/07/2021 à 09h56

Bonjour québécoise.
J'ai beaucoup aimé votre message lorsque vous parlez de se soigner soi même et des astuces mises en place pour vivre avec votre conjoint dépendant.
Je suis moi aussi dans cette même démarche sauf que je ne sais comment m'y prendre. Alors si vous pouviez partager avec moi svp quelques de vos astuces. Ça m'aiderait bien surtout pour ne plus me mettre en colère, pour être ferme, et pour préserver nos enfants.
Merci beaucoup

Sabine59 - 28/07/2021 à 17h40

Bonjour camynoma,

Je me retrouve tellement dans ce que vous écrivez.
J'avais 2 enfants d'un premier mariage, tout ce passé à merveille, il m'avait redonné le sourire. Puis j'attendais notre enfant, son comportement a changé, il a levé la main sur mes enfants.
Il s'en ai suivi des années où j'étais bloquée, j'avais 1 enfants avec lui et je l'aimais tellement. Je pensais qu'il changerait, j'ai eu un deuxième enfant avec lui. Il a fini par faire du mal physiquement à mes 2 petits bouts et à moi.
J'ai demandé le divorce.

Boulette11 - 02/08/2021 à 03h18

Bonjour,

Je ne vais pas m'étendre sur ma situation car je crois que si nous sommes ici; c'est que nous vivons sensiblement la même chose...heureusement je n'ai pas de violence physique....
Je serais aussi intéressée par les trucs mis en place par québécoise pour vivre avec une personne alcoolique. Concrètement , je cherche à faire sortir cette colère et rage que j'ai en moi sans arriver à nous disputer à chaque fois. Je sais d'ailleurs que les reproches sont contre-productifs mais il m'arrive de m'énerver et sortir de mes gonds de temps en temps. J'ai bien compris intellectuellement la maladie et ses conséquences sur le comportement de la personne alcoolique mais emotionnellement je n'arrive pas à lui pardonner surtout ses mensonges. Comment faites vous pour vivre à ses côtés comme si de rien ? Je suis, je pense quelqu'un de profondément honnête et ne supporte pas les mensonges. Je lui ai déjà dit que je préférai la vérité même moche que les mensonges mais rien n'y fait. Je n'ai plus confiance et ait du mal à envisager une vie de couplé sereine puisque son premier fondement est bafoué par l'un des 2.
Désolée, je m'epanche...
J'ai essayé de mon côté le reiki, seance très troublante car à la limite du supportable dû à la douleur, lespoints douloureux étaient la tête et le cœur.... j'ai ressenti un réel bien être pendant 15 jours et puis la colère et les ressentiments sont revenus. On me dit de lâcher prise mais Concrètement on fait comment ? Je vais essayer l'hypnose dans quelques semaines...
Je suis suivie par une psy libérale et une en csapa. Je mets en application ses conseils mais me taire et le laisser me mentir comme si de de rien est un réel supplice au quotidien.
Merci de m'avoir lu, en espérant avoir de précieux conseils....

Papillon80 - 02/08/2021 à 13h19

Bonjour tout le monde !Voilà...je vous donne des nouvelles...depuis mon dernier post je n'ai pas eu d'autre choix que de me séparer....la violence montant un peu plus au fur et à mesure jusqu'à me mettre à la porte mi avril avec ma petite, sans sac à main, donc sans téléphone, ni clé de maison ni clé de voiture...pas eu le choix ( heureusement que ma fille avait le sien en poche) que d'appeler ma mère ...car Monsier cuvait évidemment ...qui m'a amené direct à la gendarmerie.
Même si je n'ai pas porté plainte, le juge des affaires familiales s'est saisi du dossier : convoqué le lendemain à la gendarmerie...24h de garde à vous...renouvelée une fois, comparutions immédiate à 48h ...verdict : interdiction de s'approcher de la maison, interdiction de me contacter de quelques manières que se soit...et jugement en septembre.
Même si je mange de la vache maigre avec mes filles, quel soulagement de pouvoir renter sereinement chez moi ! Plus de crise, plus de coups et une sérénité bien mérité !
Sachez les filles que ce n'est pas une vie de prendre sur soi une relation toxique car l'addiction à l'alcool s'empire, sauf quelques exceptions...

xfan - 05/08/2021 à 16h31

bonjour, je me retrouve énormément dans tous vos témoignages. Ma femme est alcoolique. une consommation tous les 2 à 3 jours. nous sommes mariées depuis 6 ans, les 4 premières années ont été un enfer pour moi. avec comme vous le décrivez ici, une cristallisation de sa méchanceté sur moi. Autant c est une femme adorable sobre, autant sous l'alcool je n'ai pas d'autres mots de celui de monstre; envers moi. insultes, reproches, bref tout ce qui peut me faire mal. durant ces 4 années ça a monté crescendo, jusqu'à en arrivé aux coups envers moi. Etant moi même ancienne dépendante aux drogues, j'ai été plus que patiente, espérant toujours qu'elle aurait ce "reflexe" à un moment ou un autre de se soigner comme j'ai pu le faire il y a 12 ans. se soigner pour elle mais aussi pour notre couple. J'ai vécu l'enfer.
Elle est partie en cure 3 mois il y a 16 mois., quand elle est revenu elle ne buvait plus et notre vie de couple était devenu normal et agréable j'ai eu presque l'impression d'enfin, toucher au bonheur. et puis elle a rechuté, jamais en ma présence mais elle a rechuté de plus en plus, des que je devait m'absenter quelques jours.. elle est reparti en cure il y a 3 jours.
Personnellement, je suis à bout, même si cette dernière année je n'ai plus entendu d'insulte ni subit de violence, je ne supporte plus cette situation. impossible de me projeter dans un avenir avec elle, si je dois vivre avec cette épée de Damoclès sur la tête.
Les dépendants a l'alcool et aux drogues ont beaucoup d'aide, s'ils le souhaitent bien sur mais il existe de nombreuse structures pour les aider. Par contre, il y a relativement peu d'aide pour les famille; et pourtant... nous vivons un enfer avec de véritables traumatismes. personnellement ces 3 prochains mois ou elle est encore cure, je vais sérieusement réfléchir sur moi même et ce que je veux pour mon avenir. peut importe si son arrêt d'alcool est définitif ou non; elle le fait pour elle, pas pour moi. Et moi, je me sens, lasse et fatigues, émotionnellement épuisée.

Camynoma - 21/08/2021 à 18h17

Bonjour à tous

Ça fait du bien de lire vos témoignages je me sens moins seule et pourtant en même temps si solitaire dans ce combat.... Je sais que c'est une maladie mais c'est tellement difficile... Quand il a bu il sait où appuyer pour me faire mal comme la il retravaillé depuis 1 mois ben il me le claque tout le temps pourtant moi je travaille aussi mais lui on dirait que c'est un exploit le fait qu'il ai repris du coup mon métier c'est de la merde à côté du sien et j'en passe.... Je ne sais plus comment lui faire comprendre que quand il a bu il doit me laisser tranquille mais non même quand je 'e parle pas il me pique et du coup a un moment je répond car je ne peux pas tout accepter... Je suis au bout du rouleau... J'ai envie de lui dire de partir mais je n'y arrive pas je l'aime malgré tout et j'ai besoin de lui de ses bras de son odeur de tout....

Répondre au fil Retour