Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Séparation

Par Marguerite67

Bonjour,

Je suis triste ce soir car j'ai mis fin à mon histoire avec l'homme que j'aime car je suis à bout.
Cela fait 9 mois qu'il vit chez moi en attendant qu'il trouve un travail.
Il a essayé mais cela n'a pas marché car le manque d'alcool lui provoque des crises d'épilepsie.
La dernière l'a envoyée à l'hôpital en réanimation.il n'est pas passé loin de mourir.
Sa prochaine chute violente ou coup il peut ne pas se relever.
Il a perdu son permis suite à un accident sous l'emprise de l'alcool et roule actuellement en scooter. Il chute régulièrement car alcoolisé. Il est d'ailleurs convoqué de nouveau au tribunal pour récidive et risque la prison cette fois ci puisqu'il est en sursis.

Il a des problèmes d'argent et c'est moi qui doit payer pour don alcool c'est un budget conséquent et je n'arrive plus à suivre.
Il est sorti de cure il y a 3 semaines et là c'est le cauchemar il boit du matin au soir.
Et m'a reproché son alcoolisme.

Tout les jours il me dit que c'est la dernière fois qu'il fait un test pour voir ... bref des mensonges car tout les jours il me demande de l'argent.
Et aujourd'hui c'est la fois de trop car ces demandes d'argent ont commencées dès le réveil.

Ce soir il est là avachi les yeux dans le vague et en ayant des difficultés à articuler. J'ai craqué et je lui ai dit que c'était fini que j'avais atteins mes limites.

Je l'aime mais je ne peux pas cautionner de lui payer son alcool.
Je suis à bout j'ai même vu une psychothérapeute tellement je suis au bout du rouleau.

Il ne comprend pas pourquoi je le quitte alors que celon lui on va être heureux bientôt il va avoir un travail et m'offrir ce que je veux et que je dois être patiente.

J'ai peur qu'en le quittant il sombre pour de bon mais je me pers dans cette histoire et je ne peux pas le sauver.

Personne ne peut me dire si c'est la bonne décision à ma place mais j'avais juste besoin de vider mon sac.

Fil précédent Fil suivant

18 réponses


Sagapotage - 18/07/2019 à 08h11

Oui et ça fait du bien de vider son sac 'se dire que d'autres vivent la même chose, mon chéri est sorti de cure il ya 2 semaines maintenant (c'est la seconde )il a refusé la post cure alors il s'est éloigné qq jours à la montagne, on en avait discuté et on était d'accord pour dire que c'était la meilleure solution. ...il va reprendre contact avec sa psy comportementaliste rapidement car c'est essentiel de creuser le fond du problème, on ne se lève pas un matin en se disant :tiens tiens je deviendrais bien alcolo dépendant ou poly addict ! !!
Alors bizarrement il est rentré, n'a plus touché ni à l'alcool ni aux médicaments depuis un bon mois maintenant mais je ne suis pas sereine. ...et en vous lisant encore moins
Je crois que l'on donne tellement de notre énergie qu'on finit par lâcher. ...
Je suis dans le même état d'esprit que vous et je me demande si moi aussi je vais pouvoir supporter ses faux pas et chutes. ...c'est quand même dingue de penser à ça maintenant alors qu'il est sorti de cure depuis 15 jours !
Le corps médical qui m'entoure est unanime pour me dire que lui s'en sortira un jour mais que pour nous qui vivons à leur côté ce sera toujours plus compliqué ! !!!
Je comprends que vous ayez peur qu'il sombre davantage en le quittant, c'est ce qui m'a toujours freiné à le faire et surtout je n'avais pas d'endroit où aller ! !!
Vous ne pouvez pas le sauver effevrivement, lui seul peut le faire
Bonne chance à vous, tenez nous au courant ....

Marguerite67 - 18/07/2019 à 09h09

Sagapotage merci pour votre réponse et j'espère pour vous que votre compagnon va réussir à s'en sortir.
C'est difficile les rechutes surtout après les promesses de bohneur et d'amour.
Je sais que mon ex compagnon est quelqu'un de bien mais il traverse une sale période, il le sait mais il se laisse couler.
Je ne sais plus quoi faire alors je me dis que la séparation va être un déclic pour lui.
Affaire à suivre.

Je vous souhaite du courage et du bonheur.

titoun - 18/07/2019 à 15h03

Bonjour Marguerite67,
Mon conjoint aussi est alcoolique il a déjà fait une cure il y a maintenant 7 ans et à replongé il y a plus de 3 ans et cette fois ci il me dit qu'il est hors de question de retourner en cure ou de se faire suivre par un professionnel, il a d'ailleurs arrêter depuis plus de 7 mois son suivant chez le médecin généraliste et à stopper tous ses traitements. Du coup la vie avec lui devient de plus en plus compliqué, nous avons 2 enfants et ils me demandent de quitter leur père pour vivre plus heureux tous les 3, c'est très dur à entendre et je n’arrive pas à le quitter pour le moment de peur qu'il plonge complètement ou même pire qu'il mette fin à ses jours car avant sa première cure, j'avais menacée de le quitter et il m'avait fait du chantage au suicide....Je sais que je ne peux plus continuer à vivre comme ça dans la peur qu'il cause un accident ou autre car il conduit aussi sous l'emprise de l'alcool. Financièrement la situation se dégrade de plus en plus mais j'ai l'impression qu'il n'en a même pas conscience.
Je ne sais pas quoi faire, rester ou partir dur de trancher...
Bon courage

Marguerite67 - 30/07/2019 à 20h15

Bonjour Titoun,

Je n'ai pas réussi à le quitter à lui dire de partir car j'ai peur qu'il plonge pour de bon ...
Il a géré sa consommation pendant 4 jours puis depuis vendredi c'est l'escalade. Je paie mais c'est difficile moralement car j'ai l'impression de cautionner mais si je ne le fait pas il est virulent et je cède pour avoir la paix pas par amour.
Là il veut que l'on se PACS mais mon refus l'a blessé mais je lui dit non car je ne veux pas vivre avec un alcoolique et je ne veux pas qu'il me fasse du chantage à la séparation...
C'est dur c'est les montagnes russes 4 jours bien 4 jours merdiques.

Je vois sur ce forum que beaucoup de conjoints sont en pleine détresse et que personnes ne nous aide à les gérer au quotidien.

Bon courage et prenez soin de vous.

titoun - 31/07/2019 à 10h14

Bonjour Marguerite67

Je suis passée aussi par ces moments de répis ou il me promettait qu'il allait arrêter et il le faisait pendant 3/4 jours et puis à le moindre contrariété il se remet dedans, je sais qu'aujourd'hui je ne peux plus vivre comme ça, en faisant attention à tout ce que je dit et ce que fais pour ne pas le contrarié, ce n'est pas possible. Je vais voir comment se passe nos prochaine vacances ensemble et j'aviserais après mais nous sommes dans une situation de couple très compliqué car au jour d'aujourd'hui on ne s'adresse quasiment plus la parole et maintenant qu'il sent que je m'éloigne il me dit que c'est de ma faute qu'il a recommencé, alors que jusqu’à maintenant quand je lui demandais pourquoi il éprouvait ce besoin de boire il me répondait qu'il ne savait pas.... C'est facile de tout mettre sur le dos de l'autre pour ne pas avoir à assumer ses erreurs.

Affaire à suivre,

Bon courage....

cb37 - 31/07/2019 à 13h37

Bonjour

Je vous comprends complètement, mon mari est actuellement en cure pour trois mois et pour la troisième fois.

Ce que je voulais simplement dire mais vraiment sans aucun jugement de ma part , car je sais combien la vie est difficile.

Ce ne sont pas des alcooliques ce sont et c'est important DES MALADES alcooliques, car c'est une vraie maladie qui se soigne mais ne se guérit pas.

Souvent il ya derrière tout cela une histoire de vie non résolue, et effectivement il ne savent pas pourquoi ils boivent . Recherche du plaisir, habitudes, stress angoisse dépression
etc......
Et souvent il leur est bien difficile de faire la différence entre l'envi de boire et le besoin de boire.

Ce que je voulais également dire c'est que nous les conjoints, nous n'avons aucune aide, rien, nous sommes victimes bien malgré nous.

Si j'ai cette attitude que peut être vous aurez du mal à comprendre c'est que j'ai fait beaucoup de recherches, de réunions, forcé un peu les portes, que j'ai ete et suis encore TRES tres en colère mais avec une petite différence c'est la maladie qui me met la plus en colère, sans parler bien évidemment du jugement de l'entourage amis etc.... Et de l'isolement.

Mais chacun fait comme il peut, et la solution que vous prendrez sera la bonne, pour vous,

Plein de courage


LaChute - 31/07/2019 à 14h21

Bonjour,

Après votre réponse sur mon fil, je me permets de vous donner ma vision de l'autre côté....

S'il ne se soigne pas c'est qu'il n'a pas pris conscience de son problème, qui n'est plus uniquement de "contrôler".

Même en étant soigné et suivi pendant des années, je n'ai réalisé qu'après ma rupture la réalité de la situation. Même si le plus dur reste devant moi (pour l'instant on co-habite) j'ai compris à quel point un co-dépendant pouvait être usé.

Quand on est dans l'alcool, on ne se rend pas compte de la réalité de la situation (ça n'excuse rien) et même si on nous tend la main, on ne le voit pas.

Aujourd'hui, je n'en veux pas à ma femme, et même si ça me fait mal de l'admettre, elle a certainement pris la bonne décision, en tout cas celle qui m' permis de vraiment réfléchir.

Elle est aussi allée voir un psychologue qui au départ lui a dit d'être compréhensive, mais, lorsque la coupe déborde, il faut avant tout savoir se protéger soi.

Vous ne pouvez pas arrêter de boire pour lui. Il est effectivement possible que si vous le quittez, il sombre d'avantage: Pour ma part, c'est un risque dont j'ai conscience aussi, seul dans mon futur appart, je pourrai me remettre à boire, plus puisqu'il n'y aura plus rien pour me freiner ....
Mais, j'ai aussi compris que pour me femme, ce n'était plus son problème: de toute façon, elle était là pour moi, et cela ne m'a pas empêché de boire ....
C'est ma vie, et si je meurs d'une cyrose ou d'un accident de voiture alcoolisé, ils seront tristes mais pas responsables.

Penser surtout à vous, cela peut-être aussi le meilleur moyen de l'aider

Bon courage

titoun - 31/07/2019 à 14h55

Bonjour cb37

Je sais que c'est une maladie et que ça doit être très dur pour mon mari, mais ce que je ne supporte plus aujourd'hui c'est qu'il a toujours refusé tout dialogue quand je lui tendais la main, qu'a chaque fois que je lui ai demandé de choisir entre moi et l'alcool il me répondait toi et juste après je découvrais des bouteilles cachées qu'il venait de s'enfiler en cachette, alors au final je me dit que sa dépendance à l'alcool est plus forte que le reste y compris que notre amour...
Le problème c'est qu'aujourd'hui à force d'avoir tellement espérer je suis lassée et fatiguée, il est absent la semaine pour son travail et malheureusement je me sens bien quand il est pas là et dès qu'il rentre je me sens hyper stressé car je sais qu'au moindre petit faux pas de ma part ou de celui des enfants ça va partir en vrille. l'ambiance devient vraiment insupportable et invivable pour moi et les enfants.
Quand il est tout seul avec eux ça se passe à peu près bien mais dès que nous sommes tous ensemble c'est très tendu, je pense que je ne suis plus capable de l'aider et j'ai l'impression qu'on s'enfonce l'un l'autre.
Je ne vois pas comment on pourrait s'en sortir, je pense que cette fois ci c'est aller trop loin et que notre amour s'est essoufflé de cette situation que je n'arrive plus à gérer, car je pense que j'ai vraiment tout essayé, à savoir ne rien dire et faire comme si tout allait bien, le réprimander, lui dire que j'allais partir mais sans jamais le faire. Or cette fois ci je pense vraiment que je vais partir car de toute façon je pense que tant que nous resterons ensemble il ne fera plus la démarche de se soigner, alors je me dit que si je part il le fera peut être au moins pour ses enfants, je ne sais pas, je ne sais plus.
La seule chose que je sais c'est que je ne peux plus accepter cette situation maladie ou pas car je ne veux plus continué à m'isoler car il ne veut plus sortir, ne veut plus inviter personne à la maison, du coup je sort seule avec mes enfants et mon garçon m'a dit l'autre jour alors qu'on était sortis devant tout le monde "maman je te déclare officiellement divorcé quand tu sors", ça fait vraiment mal et en même temps je me dit qu'il a pas tort.
Maintenant il faut aussi que je pense à moi et mes enfants.
La vérité est dure à accepter mais il faut se rendre à l'évidence que je ne peux plus l'aider et que si je continue c'est moi qui vait sombrer et je ne peux pas faire ça à mes enfants.

Je vous souhaite à toutes et tous un bon courage, chaque histoire est différente, même si elles ont beaucoup de similitude. Il est vrai que c'est dommage qu'il n'y ai pas plus de prise en charge pour les conjoints.

Moi je crois avec beaucoup de tristesse et de déception que la mienne arrive au bout

titoun - 31/07/2019 à 15h30

Bonjour Lachute

Merci pour votre témoignage, c'est intéressant aussi d'avoir la version d'une personne qui est de l'autre côté.
Aujourd'hui je me sens vraiment impuissante face à lui et à cette maladie et j'ai vraiment l'impression que j'aggrave la situation au lieu de l'améliorer car nous n'arrivons plus à communiquer.
C'est pour ça que je pense vraiment devoir partir pour le laisser une chance de se prendre en main, car c'est vraiment un homme génial au delà de son alcoolisme nous avons vraiment vécu de très belle années et je souhaite vraiment qu'un jour il s'en sorte et retrouve le bonheur et la joie de vivre qu'il n'a plus aujourd'hui car il le mérite vraiment. Même si c'est sans moi car aujourd’hui mes sentiments pour lui ne sont plus la malheureusement.

Je vous souhaite beaucoup de courage et de vous en sortir et vous aussi de retrouver le bonheur.

Répondre au fil Retour