Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

390 réponses


Fiatlux1991 - 07/08/2022 à 21h18

Jour 4,

Je me suis levée avec une énergie et une joie de vivre incroyable !
Depuis combien de temps j’ai ete absente ? Déconnecté de ma vie ?

J’ai été tout ce temps ailleurs ? Inconsciente ?

Quel temps gâché a etre ivre et errer sans raison dans cet consommation d’alcool.

Et pourtant en cette fin de journée un sentiment de tristesse… je ne pourrais plus jamais prendre « un » verre … j’ai l’impression d’avoir gâché ma chance, celle de ceux qui peuvent boire sans vriller de l’autre cote, c’est comme un deuil …. Un deuil de soi,
De celle qui j’ai ete toutes ces années a ne pas avoir l’esprit clair pour faire les bons choix.

Salmiot1 - 08/08/2022 à 11h26

Bonjour Fiatlux
Merci pour tes commentaires positifs. Il semble que tu renais à la vie et pourtant on ne naît qu'une fois . Tu vas avoir dans l'abstinence une vie bien plus épanoui, bien plus gaie car tu retrouveras l'amour de toi-même ,la confiance en toi qui t'ont certainement bien manqués ces dernières années de consommation.
Ton score de 10sur 12 est très éloquent. Inutile de pousser plus loin car l'alcoolisme est une maladie mortelle et j'en connais tellement qui sont décédés d'un cancer du foie, du pancréas, de la langue et j'en passe. D'autres se sont suicidés car découragés de ne pouvoir rester abstinents.
Je n'ai pas atteint ton score mais j'avais perdu ma dignité . Je me comportait comme un goujat envers ma femme qui finissait toujours par me pardonner toutes mes incartades effectuées toujours sous alcool.
J'ai atteint mon fond, plutôt je l'ai reconnu, lorsqu'un 13 août 1985, j'ai commencé à boire à 6 heures du matin, alors que j'étais de service dans une petite gare possédant un grand buffet. J'ai joué les prolongations jusqu'à 17 h et suis rentré chez moi où j'ai reçu une nouvelle engueulade, des menaces, des cris etc. Ce jour -là j'ai saisi ma femme à la gorge pour la faire taire. J'aurais pu la tuer. Certains des personnes incarcérées que j'ai rencontrées par la suite lorsque allais en prison en qualité de visiteur AA s' trouvaient car ils avaient tué sous l'emprise de l'alcool.
Ce jour là du 13 août, je me suis décédé sous les supplications de ma fille âgée de 14 ans de retourner chez les AA.
Avant de rentrer dans le local situé près des salons de prostitution où je me rendais toujours sous alcool, j'y ai fait ma dernière expérience en ce domaine. A 20 h, Ivre -mort, je rentrais dans le local où je fus très bien accueilli et m'y assoupis . Durant la réunion entra un autre cheminot avec qui j'avais déjà vu et c'est lui qui me ramena à la maison où nous avons beaucoup parlé, ma femme, lui et moi.
Le matin au réveil, gueule de bois mais déterminé à ne plus jamais boire.
Je suis retourné chez AA et y ai appris qu'il n'était pas nécessaire de faire des promesses à long terme, et qu'un jour à la fois suffira.
La journée d'aujourd'hui compte beaucoup pour moi. Hier n'est plus et je ne saurais jamais changer quoi que ce soit. Demain, vivrai -je encore ?
Chez AA, avons un beau programme de rétablissement mais ce qui m'a surtout plu c'est l'amitié et l'entraide entre les membres .
Si tu as un jour là possibilité de rentrer dans un local AA, ne la rate pas. Vas-y, ne serait-ce que par curiosité.

Félicitations à toi pour tes 4 jours et sois bien vigilante car l'alcool est puissant et t'attend au tournant. C'est la première goutte du premier verre qu'il te faut ne pas prendre. Capitule devant ce poison qui ne t'apportera jamais plus rien de bon.

Bonne route à toi, un jour à la fois. Fais bien ton abstinence pour toi surtout et ne la lie à rien ni à personne.salmiot1?

Fiatlux1991 - 09/08/2022 à 16h22

Salmiot,

J'ai eu des frissons en lisant ton parcours.

Quelle remontée !

Les moments que tu décris ont eu l'air très, très éprouvant et je n'ose pas imaginer les sentiments avec lesquels tu as du te battre par rapport à tes actes du passé.

J'entame le Jour 6 : je me suis réveillée dans la nuit en pleine anxiété à l'idée de ne plus jamais boire.

Je suis triste quand je pense que c'est terminée, et plusieurs fois par jour, pendant quelques secondes je me dis que je pourrais re commencer l'année prochaine, à mon mariage par exemple, ou alors juste un verre avec mon conjoint, chez nous, en lieu sûr, où il pourra me contrôler …

Mais non … tout ça je sais que c'est faux … que ca ne marchera pas comme ça …

Je regrette tant d'en être arrivé ici … J'ai, encore, gâché certaines chances dans ma vie.

Oui car je pense encore que ceux qui peuvent boire ont de la chance …

Merci encore pour ton écoute,

A bientôt,

Camille

Salmiot1 - 09/08/2022 à 19h02

Merci pour ton message Camille. Tu fais preuve d'une grande honnêteté et ton honnêteté sera payante.

Mais de grâce, ne va jamais t'imaginer que tu pourras te satisfaire de un verre. Oui, peut -être deux ou trois jours et ce sera à nouveau la bérézina. Suis passé par là à de multiples reprises et pourtant, lorsque je promettais de ne plus jamais boire, cela n'était pas des paroles en l'air mais l'alcool revenait à charge et je succombait au premier verre qui en entraînait bien d'autres.
Rappelle -toi toujours ta dernière cuite ? N'as-tu pas suffisamment souffert ? Sois contente d'avoir pris cette décision de ne plus consommer d'alcool
. Tu vas retrouver ta dignité, je te l'ai peut -être déjà dit mais cela est tellement important.
Ne vis pas avec des regrets, ils sont inutiles et te font mal. Accepté ton passé tel qu'il a été, tu ne pourras jamais le changer.

Avance un jour à la fois et ne décroche pas de ce forum.

Ce qui m'a permis de rester abstinent sans trop de difficultés, c'est que je ne me suis jamais plus éloigné de AA. Il y a toujours le bonheur d'en aider d'autres qui n'a pas de prix. Je rends ce que j'ai reçu pour être certain de le conserver.

Peut -être suis -je responsable de la mort d'un homme ; jamais je n'aurai la réponse mais si je peux aider quelqu'un à se libérer de l'alcool, c'est tout mon bonheur.

Bonne continuation à toi Camille, toujours un jour à la fois

Salmiot1

Emma14 - 12/08/2022 à 21h15

Bonsoir à toutes,

Je me permets de me joindre à vous car j'ai besoin de soutien dans ma 4ème abstinence (une de 18 mois, 1 de 2 ans et 1 dernière d'1 an)
Jour 1 pour moi aujourd'hui (après la cuite de trop hier !)

Je vous dis à très vite et surtout bon courage à celles qui sont dans le dur en ce moment;

Emma

Salmiot1 - 16/08/2022 à 19h33

Bienvenue Emma,

C'est très bien d'être venue lancer un appel à l'aide sur ce forum mais ce serait beaucoup mieux encore d'y revenir régulièrement et d'y lire certains fils qui rejoignent le tien .
Viens régulièrement , la persévérance paie . Vis ton abstinence un jour à la fois toujours avec la même détermination . Et si tu capitulais devant l'alcool, si tu cessais de te battre avec lui, car jusqu'à présent il a toujours été le plus fort . Un certain 13 août, je suis retourné chez AA et j'ai capitulé . Je suis abstinent depuis mais n'ai jamais plus quitté ce Mouvement . Mais peut-être connais-tu déjà ce Mouvement international pour ne pas dire mondial ?

Bon courage à toi

salmiot1

Fiatlux1991 - 18/08/2022 à 15h09

Bonjour Salmiot,

Et oui, tu l'as certainement compris, j'ai décroché le forum...

En tout cas merci pour ton message, je viens seulement de le lire.

J'ai tenu 10 jours.

J'ai pris UN verre.

Jour 11 : 3 verres

Jour 12 : blackout total, je me suis encore évanouie à cause de l'alcool.

C'est donc ça ce que l'on appelle "les rechutes" ? Waouh, quelle saloperie.

Un verre et c'est retour à l'impuissance.

Allez, on recommence. Sauf que je décide cette fois ci de ne plus compter les jours, c'est trop de pression.

Emma, comment vas-tu ?

Tu as écrit le 12/09, qu'en est il aujourd'hui ?

Bonne journée à tous,

GinA - 18/08/2022 à 17h59

Je suis désolée de constater qu’un homme s’immisce toujours dans le groupe pourtant réservé aux femmes. J’ai quitté exactement pour cette raison il y a longtemps car, même après avoir avisé l’intrus, il persiste et signe. Dommage… J’étais heureuse de revenir partager avec vous mais je vais attendre qu’on ne soit qu’entre femmes. Heureusement, j’ai trouvé un groupe québécois vraiment réservé exclusivement aux femmes.
Bonne chance à vous toutes!

Emma14 - 21/08/2022 à 20h29

Bonsoir à toutes,

Voilà, J + 10.

Pour avoir déjà fait des périodes de sevrage, je connais bien le processus mais surtout les pièges à éviter !
Pour le moment, je gère plutôt bien, donc.

Pas de craving, juste quelques envies qui passent vite. Je pense que j'ai arrêté à temps, avant de sombrer complètement...

Cette folle soirée d'il y a 11 jours aura l'effet déclic dont j'avais besoin (malheureusement pour moi, il me faut un électrochoc pour réagir !) mais quand j'ai le déclic, mon cerveau se "bloque" et rejette l'idée de consommer. Je ne négocie plus avec moi-même, NON c'est NON !

Qu'en est-il de votre côté ? Pour celles qui sont, comme moi, en période de sevrage, comment arrivez-vous à gérer les craving ?

Répondre au fil Retour