Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

C’est un enfer...

Par Basta!

Al khôl... le diable en personne.

J’ai au début porté son masque par intermittence.
Pour faire comme tout le monde, de manière consensuelle.
Plusieurs circonstances de mon passé ont contribué à épaissir ce déguisement.

Dorénavant, je n’arrIve plus à m’en défaire.
Plus le temps passe, plus l’accoutrement pèse et est gluant...pourtant c’est ce que je ressens depuis longtemps.

Je me suis complètement perdu dans cette substance bien plus que pernicieuse.

Une drogue légale, un psychotrope initialement en vente libre pour de la convivialité sous apparat.
Beaucoup de peuples ont étés éradiqués via elle, et sont encore sous son emprise.

Actuellement, je ne peux que continuer à boire, ayant des symptômes assez alarmants, car je suis en attente d’un sevrage sous assistance médicale, donc d’une hospitalisation.

Un arrêt brutal m’est vivement déconseillé, j’attends avec impatience qu’une place se libère.
Il n’y a pas d’urgences dans les services d’addictologie et les places sont rares.

J’ai passé le cap de mon alcoolisme, le point où on ne peut plus s’arrêter sans surveillance avec des professionnels de santé qualifiés.

Ces quelques lignes, sans rentrer dans les détails, pour simplement vous écrire que de toutes manières,
un jour ou l’autre on s’arrête...

Le tout et c’est comme pour tout,

Arrêtez-vous à temps!



AA



Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour