Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Astuces pour mieux vivre avec la maladie d'alcoolisme

Par Québécoise

Bonjour,
J'aimerais qu'on échange des trucs et asctuces , conseils ou anecdotes qui vous ont permis de changer de perceptions et de vous positionner autrement , qui ont aussi permis d'améliorer la vie , malgré le fait d'être en contact avec la maladie d'alcoolisme.

Ca me fait déjà un bien énorme de sentir que je suis comprise par pleins de personne ds la même situation . Des personnes qui aime qqun qui est alcoolique.

Je me rend compte sur ce cite à quel point tout le monde à travers la planète connais qqun qui souffre ou à souffert de cette maladie . Environs 15% , c'est au moins 1 personnes sur 10.

Libre à vous de prendre ou de mettre en pratique ces trucs . J'aimerais en connaître d'avantage , pour m'aider ds ma relation amoureuse avec un homme qui est dépendant de l'alcool.

Comme le dicton dit: qd on a le nez coller sur l'arbre on ne peut voir la forêt.

Peut-être que ces petits trucs m'aideront . J'ai hâte de vous lire , merci bcp x

Fil précédent Fil suivant

42 réponses


Lilys - 29/08/2018 à 12h09

Bonjour,

Je trouve cette idée sympa, car même si les situations et profils sont différents, j'aimerai savoir comment vous vous en sortez face à l'agressivité , aux crises, violences verbales, mensonges, etc... Et quelles sont vos astuces pour respirer de temps en temps...

Moi je m'accorde une journée par mois pour m'occuper de moi. (Je précise que je n'ai pas d'enfants...)
Je m'enferme dans la salle de bain avec mon téléphone et je prend un bain, me fais les ongles, m'enduit le corp de crème, etc... devant une série tv...

Québécoise - 29/08/2018 à 12h53

Merci pour ta réponse

Mon premier trucs à été de sortir prendre des marches qd la conversation me bouleversait. C'est devenue une blague qu'il aime encore parfois dire avec les enfants . Tu vas aller marcher ? Haha

Je me suis rendu compte que la plupart du temps , qd je revenait , il n'était plus dutout question de la même conversation. J'avais évité la dégringolade .

Je sortais vite vite, nos enfants sont ado, pas en bas âge, c'est moins inquiétant de faire ça qd il est saoul .

X

Québécoise - 29/08/2018 à 14h14

Lilys MErci

En repensant à ton message , ca m'a inspirée , c'est sexy . C'est vrai que je ne le fais plus aussi . Je m'attarde à mon intérieur depuis un bout .

Tu m'as inspiré, j'ai le goût de me
Faire des ti soins de beauté

Québécoise - 06/09/2018 à 12h20

J'ai reçu cette phrase , qui me fait réfléchir :

On accorde le pouvoir aux autres, celui qu'on veut bien donner.

Hier j'ai lu bcp sur la co-dépendance . C'est qd on est pas indépendant fasse a une personne qui est dépendante , on reproduit .... très intéressant les articles sur le site, ici. Ils permettent aussi d'aller sur un site swiss qui offre des brochures gratuites qu'on peut imprimer. Sur comment parler aux enfants d'alcoolique et autres.

Je réalise à qu'elle point c'est long avant de réellement croire que c'est une maladie. J'ai encore pensé dernièrement qu'il peut s'en défaire comme par magie. Abstinent ou pas mon homme est alcoolique.
X

Flo66 - 10/09/2018 à 18h53

Bonjour,

Face aux violences verbales, physiques je crois qu il est important de trouver la force de reagir. Ne pas restez seule avec ca.. Bouger pour couper court est l ideal.. Apres pour en parler s il ou elle est dans le deni c est difficile mais vous pouvez aborder les choses en exprimant vos ressentis. Oubliez les dogmes boire trop c est pas bien, parlez de vous, de comment vous vivez telle ou telle scene. Sans l accuser. Si je dis:" hier lorsqu il s est passe ca, j ai ressenti ca ou ca", je ne dis pas" tu as encore trop bu et t etais horrible". De la vous pourrez peut etre lui faire prendre conscience de votre co dependance.

Et puis oui, vivez, prenez du temps pour vous happy

"Abstinent ou pas mon homme est alcoolique."

Si votre homme etait heroinomane et arretait l hero, serait il encore heroinomane pour vous apres des annees clean?

Ce n est pas different.

Je n ai encore croisé personne qui m,a,dit, toi j ai vu tout de suite que tu avais arreté de boire happy

Je dis ca pour laisser un peu d espoir. Oui sans alcool on peut se considerer comme un alcoolique a vie, etre dans le regret, le repenti, garder un lien perpetuel a l alcool. Mais on peut aussi se dire j ai arreter une came, et comme pour l hero ou une autre si j y retouche je replonge. Savoir que reboire un verre me remettrait dans ma conso passee en une semaine ne me fait pas me sentir alcoolique a vie. A vie par contre je suis ultrasensible, et par la j ai une bonne tendance aux poly addictions, mais promis a ca j y trouve de merveilleux cotés!! happy alors qu a abstinent alcoolique a vie, je sais pas pourquoi mais j y trouve un gout d hopital ou de curés( avec tout le respect que j ai pour eux ).

Enfin voila, c etait juste pour essayer de donner une autre perspectives aux choses.

Le bonjour a nos cousins quebecois, j y suis allé ado et j ai adoré. Sauf les maringuoins big-smile

Prenez soin de vous...

Québécoise - 11/09/2018 à 12h45

MErci Flo66
C'est noté blunk .

Pas nécessairement alcoolique à vie si sobre , mais à risque au poly- addiction et p-e très sensible .

J'ai un oncle qui a fait une rechute dernièrement , il venait d'avoir fait 27 ans d'abstinence . ( c'est p-e un cas isolé) il m'a dit que l'effet ds son corp était comme la veille . Meme s'il avait énormément changé, il a cru qu'il pourrait redevenir un buveur social , mais non .

Je lis encore bcp sur tout ce qui entoure les dépendances , pour moi aussi . Prc j'ai développé la co-dépendance .

Je te remercie , j'apprécie voir un autre façon . Prc en dehors de notre réalité, il y a une multitude de réalitéblunk

Ps le
Québec est trs aussi bien blunk
X

Québécoise - 12/09/2018 à 03h42

Ce soir avant de dormir je lis , l'autre côté,
Des alcooliques se livres et me permette de connaître leur façon de vivre et ressentir les
Choses . Avant , pendant et après la dépendance à l'alcool .

MErci à eux et à ce cite
X

Québécoise - 19/09/2018 à 14h27

Quand il me parle avec ses émotions et ses blessures et que je répond avec mes émotions et mes blessures le message est enterrée .... loins ....

J'aimerais qu'il se contrôle , et moi est-ce que je me contrôle ? Fasse à qqun qui est mélanger et malade.

Oui , avec la pratique , j'arrive à répondre calmement sans répondre au attaques . En restant neutre pas , prc je me laisse faire . Mais prc ce que je ne me
Laisse pas imprégner, j'essaie de rester bien . Si non ça devient du pareil au même . On se cri dessus et on est blesser, au final rien ne va mieux .

J'apprends à mettre mes limites en restant calme , tout un défit devant une avalanche d'émotions.

Tranquillement x

Azalea - 26/09/2018 à 07h01

Tu es bien courageuse Québécoise!

J'aimerais pouvoir agir comme toi, ça paraît "facile" sur papier mais dans l'acte très difficile...

Moi, j'ai compris que je pourrais pas toujours supporter son alcoolisme, alors j'essaie parfois de ne plus rien dire.

Mais la colère et une certaine prend le dessus, alors je deviens méprisante envers lui, ce qui ne l'aide vraiment pas et je sais que ça lui fait mal.

Comme ci, je croyais que ça allait lui faire un électro choc, un déclic et qu'il allait guérir sur le champ. C'est ridicule je sais.

En plus, c'est très difficile de lui parler, comme toi le message reste enterré bien loin ! Pourtant il me parle couramment de dialogues, mais si je dis et quand je dis les choses ça va mal.

Répondre au fil Retour