Actualites Actualites http://www.alcool-info-service.fr/Actualites La nouvelle campagne « CJC » Alcool, cannabis, cocaïne, ecstasy, jeux vidéo, tabac… La consommation de votre enfant vous inquiète, il est devenu difficile d’aborder le sujet sans que cela tourne au conflit ? Il existe un lieu pour en parler et faire le point afin d’éviter qu’une consommation évolue en addiction, ce sont les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC). Pour les faire connaître, la Mildeca, le Ministère chargé des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes ainsi que l’Inpes lancent une campagne de communication. > Voir le spot CJC Cannabis > Voir le spot CJC Jeux vidéo [Voir la version accessible] Ces spots mettent en scène les visions caricaturales et fantasmées induites par des conduites potentiellement addictives, et montrent comment les CJC peuvent être un lieu de retour au dialogue entre l’adolescent et ses parents. Animées... ]]> A écouter : "Comment repérer et traiter les addictions au travail ?" la page web de la radio. Articles en lien : Comment aider un proche ? Comment savoir si j'ai un problème ? ]]> La consommation d'alcool au travail, une forte préoccupation des entreprises "Alcoolisme : comment être aidé ? ", dans l'émission "Toute une histoire" « Comment avez-vous réagi lorsque vous avez compris que votre mère avait un problème avec l'alcool ? », demande Sophie Davant à son invitée… Le 2 mars dernier, l’animatrice présentait dans son émission de témoignages sur France 2 le parcours d'adultes ayant grandi avec un parent dépendant à l'alcool. Elle choisissait de donner aussi la parole à un expert pour un zoom sur "l'aide par les pairs", c'est à dire l'entraide entre personnes dans la même situation. Le professeur Michel Reynaud, psychiatre spécialiste des addictions expliquait que le soutien, le partage, le parrainage peuvent être très complémentaires d'une démarche de soin pour les personnes alcoolodépendantes. De même, il précisait que l'entourage, la famille de ces personnes trouvaient souvent une aide précieuse dans les groupes de parole qui leur sont réservés… > Voir la séquence en vidéo > Voir un autre extrait de l'émission (témoignage) > Lire notre... ]]> Alcool info service s'affiche ! Alcool info service a désormais une nouvelle identité graphique et de nouveaux supports de communication pour lui permettre de faire connaître ses activités. Déclinés sous forme d’affiches de différentes tailles et de petites cartes au format « carte de visite », tous ces documents peuvent être commandés gratuitement depuis la page www.drogues-info-service.fr/documents/commande par les professionnels souhaitant les diffuser.  Ce nouveau matériel fera aussi l'objet d'un vaste plan de diffusion auprès des professionnels de la santé, du social et de l'éducation qui les recevront d'ici la mi-juin. Autres articles en lien : Alcool info service.fr (présentation du site internet)  Rapport d'observation (activités passées d'Addictions drogues alcool info service (Adalis)) ]]> Baromètre Santé Inpes 2014 : l'ivresse est de plus en plus fréquente chez les jeunes La consommation d'alcool de James Bond démystifiée L’alcool serait-il la potion magique de James Bond ? En tout cas dans les romans de Ian Fleming cette consommation hors normes est fortement associée à l’image d’un homme qui « maîtrise » et qui s’en sort à tous les coups. Pourtant, si l’on y regarde de plus près nous sommes loin du compte !
Une surconsommation pour un surhomme
Avec une consommation moyenne de 10 verres standards par jour, James Bond a une consommation d’alcool multipliée par plus de 3 par rapport aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une telle consommation le destine probablement à mourir jeune d’un accident (une alcoolémie positive multiplie par 8 le risque d’avoir un accident mortel de la route) ou d’une maladie due à l’alcool (cancer, infarctus, maladie neurologique). Au bout de quelques années cette consommation commence à se voir physiquement et le pouvoir de séduction de l’agent 007... ]]>
Alcool info service.fr www.alcool-info-service.fr.
Deux espaces
Alcool info service.fr se divise désormais en deux espaces : un « Espace général » pour tous publics et un « Espace Jeunes » dédié aux adolescents et jeunes adultes.
De l’information
Dans chaque espace des informations adaptées sont proposées. Des informations générales sur l’alcool et les thématiques qui lui sont liées (Tout Savoir sur l’alcool). Des informations à destination des consommateurs d’alcool (L’alcool et Vous) et de leur entourage (L’alcool et vos proches). Enfin, une rubrique Actualités pour se tenir au courant des dernières nouvelles dans le domaine de l’addiction à l’alcool.
Des espaces interactifs et d’expression
Animés par les équipes d’Alcool info service, les internautes disposent désormais d’espaces de dialogue avec les forums... ]]>
Un espace réservé aux Jeunes ! Forums, Témoignages, Vos Questions / Nos Réponses, Chats individuels, Actus, de nombreux espaces interactifs vous sont proposés. Lancez-vous ! ]]> La nouvelle campagne de communication "Alcool" youtube youtube ]]> Esquiver la tise, c'est possible ! l'espace Jeunes de notre site.  ]]> MILDCA : de la toxicomanie aux conduites addictives décret du 13 mars 2014, la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie) change d’appellation et devient la MILDCA (Mission interministérielle de la lutte contre les drogues et les conduites addictives). Ce changement d’intitulé correspond mieux au périmètre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 dont la MILDCA est le maître d’œuvre. Il marque surtout une évolution dans la vision des problèmes posés par les drogues à notre Société. La toxicomanie, souvent associée à l’usage d’héroïne, disparaît donc pour laisser la place aux « conduites addictives », permettant ainsi la prise en compte des addictions sans substance. Le terme «lutte » est maintenu et ce décret officialise ce qui était déjà une préoccupation de la MILDT : la « lutte contre les trafics ». L’Association nationale de prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) regrette le maintien cette... ]]> Ivresse : Guillaume Canet met son talent au service de la prévention youtube Réagissez à cette vidéo dans cet espace ! ]]> Autorisation du baclofène pour le traitement de l'alcoolisme Le 14 mars 2014 l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) a délivré une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) pour le baclofène dans l’indication de traitement de l’alcoolisme. Grâce à cette RTU les médecins sont autorisés, si les autres traitements disponibles ont échoué, à prescrire le baclofène pour :
  • aider au maintien de l’abstinence après le sevrage de patients dépendants à l’alcool
  • réduire la consommation d’alcool à un niveau de consommation faible chez les patients dépendants ayant une consommation d’alcool à haut risque.
Un médicament sous surveillance
L’utilisation du baclofène dans cette indication nécessite le recours à de hautes doses qui peuvent être nocives pour la santé. Des études cliniques d’évaluation sont en cours mais en attendant leurs résultats et pour les compléter, l’Ansm met en place, à partir du 17 mars, un site Internet qui permet aux médecins de déclarer les données d’efficacité et de sécurité relatives... ]]>
L'alcool dans la famille : 2 émissions à écouter Nos parents alcooliques France Culture nous propose un documentaire sonore de 53 minutes où des personnes ayant eu des parents alcooliques témoignent de leur expérience. Leurs sentiments, leur relation au parent alcoolique, leur lucidité et leur incompréhension. De manière très sensible ces témoignages nous emmènent dans leur douleur, leurs regrets, leur colère mais aussi leur amour pour leur parent buveur.  A découvrir sur le site de France Culture ici : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4756700
Les conséquences de l'alcoolisme sur la famille
Dans une émission de 40 minutes qui commence ironiquement par une publicité parlant de champagne, RTL traite de la question de l'alcoolisme dans la famille. Flavie Flament a réuni autour d'elle un addictologue et des personnes qui ont eu recours aux Alcooliques Anonymes ou à... ]]>
Un clip à ne pas manquer : "Pas 2 fumée sans feu !" youtube Qu'en pensez-vous ? Vous pouvez réagir ici ou dans les forums.
Pour aller plus loin :
L'alcool, des risques immédiats
]]>
"Jeudi soir, dimanche matin" : un documentaire sur l'alcool où les jeunes se filment France Télévision diffuse cette semaine sur sa chaîne « Francetv Pluzz » un documentaire de 55 minutes original. Des jeunes bretons ont été invités à se filmer lors de leurs sorties alcoolisées mais aussi à parler de leur rapport à l’alcool au cours d’ateliers. Des adultes sont conviés à discuter avec eux des images qu’ils ont filmées. Ce documentaire très près de leurs vies va largement au-delà des caricatures que l’on peut faire sur le sujet. Au fur et à mesure du film, leur réflexion sur l’alcool avance. Ce documentaire n’est visible que quelques jours (jusqu’au 21/04/2014). À ne pas manquer ! http://pluzz.francetv.fr/videos/jeudi_soir_dimanche_matin_,100298102.html ]]> L'espion qui buvait Dans un article paru dans le très sérieux British Medical Journal, des chercheurs se sont intéressés à la consommation d’alcool de James Bond 007, agent très spécial au service de Sa Majesté mais surtout héros connu de tous. La lecture des 12 romans originaux met en valeur une consommation d’alcool édifiante !
Consommation quotidienne hors-normes
James Bond n’aime pas l’abstinence. Sur l’étendue de son existence romanesque il n’a été volontairement abstinent que 12 jours. Cela fait une moyenne d’un jour d’abstinence par roman. Il boit énormément. Sa consommation moyenne d’alcool est d’environ 10 verres standards (soit 10 g d’alcool pur) par jour ! C’est bien au-delà des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Son record : 33 verres en une seule journée ! Dans l’hypothèse où James Bond pèse 70 kg, cela revient à une alcoolémie maximale théorique de... ]]>
Neknomination : 2 vraies bonnes idées à suivre ! Bradley Eames est mort.
Ne soyez pas stupide
Si vous voulez vous assurer de tomber en coma éthylique et de prendre le risque de mourir, faites comme Bradley Eames et buvez un maximum d'alcool en un minimum de temps. Votre corps va se retrouver saturé d'alcool et très vite vous allez passer de l'ivresse à la perte de connaissance. La mort tragique de Bradley Eames montre que consommer trop d'alcool cul-sec n'est pas un acte héroïque mais une idée stupide. Lisez ou relisez l'article comment éviter un coma éthylique,... ]]>
La Neknomination pour les parents autorités publiques se sont emparés de ce phénomène. Au Royaume-Uni et en Irlande, plusieurs décès ont déjà eu lieu. Le risque principal de ce « jeu » est d’absorber plus d’alcool que l’organisme ne peut en supporter. À cette alcoolisation excessive s’ajoute la notion de « boire rapidement » qui peut très vite conduire au coma éthylique. Pour relever le défi, des jeunes peuvent être tentés de boire plusieurs verres d’alcool d’un trait ou, pour en relever plusieurs d’affilée, de boire de l’alcool en grandes quantités et de manière trop rapprochée. Que peuvent faire... ]]> "Smartnominations" : formidables initiatives ! Rendons à César… C’est de lui qu’est partie cette bonne idée de changer la « Neknomination » en « Smartnomination ». Julien Voinson a créé une page Facebook « Smartnomination » où sont publiées les vidéos de ceux qui se sont lancés dans le mouvement. On retrouve sa propre vidéo ici : youtube
Les « Bloodnominations »
C’est lorsque son père a été atteint d’un cancer que... ]]>
Alcool pendant la grossesse : des risques peu connus Où se situe le risque pour le fœtus ? Les recommandations sanitaires préconisent aux femmes enceintes de ne pas pas boire d’alcool pendant leur grossesse. En effet, y compris pour des consommations occasionnelles, l’alcool est toxique pour le fœtus (voir notre article « Enceinte, est-ce que je peux boire ? »). Pourtant, l’étude présentée par l’Inpes et la Mildeca montre que seuls 25% des Français estiment que toute consommation d’alcool pendant la grossesse comporte des risques et... ]]> Le coût de l'alcool pour la société française Le Coût Social des Drogues en France », réalisé par Pierre Kopp. D’après cette étude, le « coût social » annuel de l’alcool pour la société française est de 120 milliards d’euros. 95,1% du « coût social » de l’alcool est dû aux pertes en vie humaines (49 000 décès par an environ) qu’il engendre, à la dégradation de la qualité de vie qu’il provoque et aux pertes de production que tout cela amène. Les décès prématurés et les accidents mortels provoqués par l’alcool pèsent particulièrement lourd dans ce calcul. L’alcool a un coût important pour les finances publiques : 4,9 milliards d’euros par an. Les soins qui doivent être prodigués à cause de l’alcool coûtent 8,5 milliards d’euros par an et les efforts de prévention 283 millions d’euros. Les recettes de la taxation ou les... ]]> Les CJC, qu'est-ce que c'est ? la page dédiée aux CJC ou appelez au 0 980 980 930, 7j/7 de 8h à... ]]> Parler de l'alcoolisme dans la famille site belge « Parler de l’alcoolisme… de son père… de sa mère… de son frère… de sa sœur » vient d’être mis en ligne à destination des enfants et des adolescents. Ce site explique des notions compliquées de manière simple et didactique. Des questions essentielles sont abordées. Quelques exemples : « Qu’est-ce que l’alcoolisme ? », « A qui la faute ? », « Puis-je aider mon parent qui boit ? », « A qui en parler ? », « Dois-je cacher les bouteilles ? », etc. Le ressenti des jeunes se trouvant dans ces situations est également mis en avant. Une rubrique aborde les différentes émotions qui peuvent les traverser : « J’ai peur », « J’ai honte », « Je me sens seul », « J’ai envie de fuir », « Je me sens responsable », etc. Des pages d’information viennent compléter ces rubriques : des... ]]> Votre ado boit de l'alcool, comment réagir ? Retrouvez l’interview de la psychologue Karine Weber et ses conseils aux parents. Articles en lien : La consommation d'alcool des Français Mon ado organise une soirée ]]> Alcool au volant : pour les nouveaux conducteurs c'est "zéro verre" Le Gouvernement l’avait annoncé en janvier (1) et la mesure entre en vigueur au 1er juillet 2015 : le taux d’alcool autorisé pour les conducteurs novices est réduit à 0,2 gramme par litre de sang (2). Un conducteur est considéré comme « novice » pendant les 3 années qui suivent l’obtention de son permis, ou 2 années s’il l’a obtenu par le biais de la conduite accompagnée. Un conducteur novice possède un permis dit « probatoire ». La plupart des conducteurs novices sont des jeunes. Or, d’après la Sécurité Routière (3) :
  • Un conducteur novice a 4 fois plus de risque d’être impliqué dans un accident mortel qu’un conducteur expérimenté
  • 24% des accidents mortels impliquent des conducteurs novices
  • La première cause de mortalité et de handicap des 18-25 ans sont les accidents de la route
  • 1/4 de ces accidents sont dus à une alcoolémie excessive (pas de ponctuation dans... ]]> L'alcool est la deuxième cause de cancer L’Institut national du Cancer (InCA) a publié ces jours-ci [1] un rappel utile sur les facteurs de risque de cancer. Derrière le tabac, c’est l’alcool qui est la seconde cause de cancer en France.
    Une substance cancérigène dès le premier verre
    En France, 10% des décès par cancer sont dus à l’alcool
    cela représente 15 000 morts par an
    La consommation régulière d’alcool augmente le risque d’avoir un cancer de la bouche, du larynx, du pharynx, de l’œsophage, du sein, du foie et colorectal. L’alcool est une cause majeure de certains de ces cancers : en France, 80% des cancers de l’œsophage seraient dus à l’alcool, 20% des cancers colorectaux et 17% des cancers du sein [2]. Les études scientifiques ont montré que dès le premier verre d’alcool consommé, le risque de cancer était plus élevé. C’est cependant bien la quantité d’alcool bue au... ]]>
    Les mécanismes de l'addiction Plaisir et addiction [VOIR LA VIDEO] Dans cette vidéo, le professeur de physiologie Mickaël Naassila explique pourquoi les adolescents boivent facilement plus d’alcool que les adultes mais aussi comment les drogues agissent sur  le cerveau. L’addiction change le mode de fonctionnement du cerveau. Il donne aussi des pistes sur ce qui pourrait permettre de « changer le circuit » et s’en sortir. Au tableau Jean Pol Tassin ! L'addiction [VOIR LA VIDEO] Dans cette vidéo, le professeur Jean-Pol Tassin explique l’addiction vue par un... ]]> Combien ? En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation du grand public aux risques inhérents à la consommation problématique d’alcool, un nouveau site internet tout simplement intitulé « Combien ? ». Sobrement réalisé mais contenant une certaine dose d’humour, ce site est un vrai défi pour les connaissances de chacun sur l’alcool. Tout commence par un Quiz pour tester ses connaissances sur l’alcool, agrémenté de réponses sous la forme de vidéos. Les questions, bien que simples, feront trébucher plus d’un spécialiste ! Le grand public en ressortira avec de nouvelles connaissances mais aussi de quoi réfléchir sur sa propre consommation d’alcool. Combien faut-il boire de verres pour limiter les risques ? Connaissez-vous les risques inhérents à la... ]]> L'alcoomètre : un outil pour évaluer et diminuer sa consommation d'alcool l’Alcoomètre est un module interactif qui permet de mesurer sa consommation d’alcool. D’après une étude(*) de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), il permet de diminuer sa consommation d’alcool de 3,3 verres par semaine en moyenne. Réalisée auprès de « buveurs à risque », l’étude de l’Inpes a montré une diminution significative pour les personnes ayant utilisé l’alcoomètre, comparativement à un groupe « de contrôle » qui n’a diminué, lui, « que » de 1,2 verre par semaine. Personnalisé, l’outil permet à tout consommateur d’alcool adulte de connaître les risques de sa consommation pour sa santé. En cas de risques avérés, l’usager a accès à un programme d’aide personnalisé en ligne qui lui permettra de s’interroger sur ses motivations à boire, sur ses peurs et ses habitudes de consommation. L’utilisateur peut ensuite se fixer des objectifs réalistes de diminution. Dans... ]]> Alcool au volant : les réalisateurs d'Intouchables touchent juste  Intouchables, Nos Jours heureux et Samba ont, à la demande de l’association Ferdinand, réalisé un court-métrage de prévention de l’alcool au volant chez les jeunes. Dans « Le bon vivant », ils mettent ainsi en scène la vie heureuse et insouciante d’une bande de copains qui va malheureusement « tourner court ». Il en résulte un clip qui vise juste ! A voir aussi : Ivresse : Guillaume Canet met son talent au service de la prévention ]]> "Chuis pas ta mère, mais": une campagne de prévention originale contre l'alcool au volant www.chuispastamere.be. Articles en lien : > Mon ado organise une soirée > L'alcool au volant ]]> Problèmes d'alcool au travail : des témoignages à écouter sur le site de France Culture Articles en lien : Arrêter, comment faire ? La consommation régulière et excessive ]]> "Addict'Aide", un nouveau site internet dédié aux addictions Addict’Aide, le village des addictions ». A partir d’une page d’accueil graphique représentant un village, les internautes peuvent explorer 11 « maisons » thématiques qui leur permettent de découvrir des contenus proposés via différents partenaires. Des maisons par « publics » sont présentées : la maison des usagers, celle des familles ou encore celle des jeunes. Des maisons pour les institutions et les professionnels également : la maison des professionnels de santé, celle des pouvoirs publics, celle de la recherche ou encore celle de la presse. L’information, la prévention et le repérage des problèmes d’addiction ainsi que les questions de santé au travail ne sont pas oubliés. D’autres rubriques sont proposées en plus des « maisons ». Le menu « Les addictions » déroule des entrées par produit ou type d’addiction, « les ressources » permet de trouver... ]]> A voir : le documentaire "A votre santé ? L'Europe et l'alcool" « A votre santé ? L’Europe et l’alcool » ]]> Alcoolisme : deux vidéos pour les proches "Consommationdealcool.ch" deux vidéos qui permettent de comprendre ce que traversent les proches des personnes alcoolodépendantes et l'aide qu'elles peuvent recevoir. Ces deux vidéos de 8 minutes alternent les témoignages des proches et les commentaires des professionnels qui les reçoivent. Si les personnes interrogées vivent en Suisse, la "souffrance des proches" (titre de la première vidéo) aussi bien que "l'aide pour les proches" (titre de la seconde) sont souvent les mêmes en France. L'aide proposée aux proches dans notre pays peut notamment être trouvée grâce à la rubrique Adresses utiles de ce site. Les proches peuvent également dialoguer et se soutenir entre eux dans les forums pour l'entourage. Articles en lien : Comment me faire aider (en tant que proche) ? Comment... ]]> Création de Santé publique France Depuis le 1er mai, l’ensemble des services du Groupement d’intérêt public Addictions drogues alcool info service (Adalis) sont repris par la nouvelle Agence nationale de santé publique, Santé publique France. Les services d’aide à distance (ligne téléphonique et site internet) d'Alcool info service sont intégrés à la nouvelle agence et poursuivent leurs missions d’information et d’aide en direction des publics. Découvrez l’ensemble des missions de Santé publique France sur son site internet : www.santepubliquefrance.fr Lire le communiqué de presse ]]> 6 conseils de santé pour ne pas se gâcher la fête Le troisième conseil invite les supporters à modérer leur consommation d’alcool en ville et dans les fans zones. La consommation de grandes quantités d’alcool comporte en effet des risques immédiats qu’il est bon de connaître pour ne pas se mettre en danger. Les personnes qui ne parviennent pas à boire modérément peuvent échanger sur les forums d’Alcool info service qui abordent la question du contrôle de la consommation. La difficulté à arrêter ou à aider l’autre, les excès inquiétants d’un proche, trouvent... ]]> Les adolescents exposés à la publicité pour l'alcool sur internet boivent plus Un jeune boit de l'alcool ? Il a peut-être été exposé au marketing des alcooliers sur internet. Dans une étude parue dans la revue médicale spécialisée 'Alcohol and Alcoholism', des chercheurs européens mettent en évidence que plus un adolescent est exposé sur internet à des actions marketing en faveur de l’alcool, plus il est consommateur d’alcool. L’étude, qui a porté sur 9038 jeunes de 14 ans en moyenne scolarisés en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Pologne, a mesuré leur temps d’exposition à de la publicité pour l’alcool sur Internet. Elle l’a comparé à leur consommation d’alcool au cours des 30 derniers jours. Les résultats montrent que dans les quatre pays les jeunes sont fréquemment exposés à la publicité pour l’alcool sur internet. Plus l’exposition est grande, plus il y a de risque pour ces jeunes de commencer à boire de l’alcool ou d’avoir eu une pratique de... ]]> Sport et alcool : un couple (d)étonnant Pourquoi le sport se retrouve-t-il de nos jours associé à l'alcool ? Alors que le nombre de visites aux urgences pour consommation d’alcool a augmenté de 20% depuis le début de l’Euro de football, l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) propose un document de décryptage des relations entre le sport et l’alcool. L’alcool n’est pas bon pour le sport Premier constat évident de l’ANPAA : « les sportifs n’ont aucun intérêt à boire de l’alcool pour améliorer leurs performances ». Sur le terrain et pour les compétitions, tout joue en défaveur de l’alcool. Il est mauvais pour les muscles, la coordination, la vitesse de réaction. Il favorise la déshydratation, perturbe le sommeil et diminue la récupération du sportif. Alcool et sport : une relation intéressée Pourtant, alcool et sport sont de nos jours souvent associés l’un à l’autre. Cette association découle d’intérêts convergents pour les instances du sport... ]]> Que faut-il penser du baclofène ? Des études parues récemment montrent que le baclofène peut être utile pour réduire la consommation d’alcool mais ce n’est pas la « révolution » espérée par certains patients. Plusieurs études sur le baclofène ont été présentées lors d’un Congrès mondial d’alcoologie qui vient de se tenir à Berlin. Elles permettent de se faire une idée plus précise de l’utilité de cette molécule pour les buveurs. Réduction de la consommation L’étude Alpadir du professeur Michel Reynaud repose sur l’administration de doses élevées (180 mg/j) de baclofène versus un placebo. Elle montre que celui-ci aide à réduire la consommation d’alcool chez les plus gros buveurs mais que cette réduction n’est pas significativement différente du placébo chez des buveurs moins excessifs. Dans l’étude Bacloville pour laquelle les doses utilisées sont plus importantes (jusqu’à 300 mg/j), la consommation d’alcool a été réduite de 15% grâce au baclofène. Mais cette réduction est comparable à celle d’autres traitements.... ]]> L'alcool, principale cause des demandes d'aide dans les centres de soins source). Dans les CSAPA, plus d’une personne sur deux considère que l’alcool est la drogue qui leur pose le plus de problème. Un peu moins cependant en 2014 (138 000) que cela n’était le cas en 2010 (146 000).(*) Des patients plus âgés que les autre L’âge moyen des personnes prises en charge pour l’alcool est bien supérieur à celui des autres groupes d’usagers : 44 ans. En 2014, 33% de cette population avait 50 ans... ]]> Repères pour une soirée du Beaujolais nouveau à moindres risques Le vin est un alcool comme les autres L’alcool est dangereux pour la santé et le vin a les mêmes conséquences sanitaires que les autres alcools. En effet il est composé d’éthanol comme les autres et la fermentation ou la présence d’autres substances n’y change rien. L’excès de vin est dangereux Lors de la mise en vente de crus nouveaux, l’attrait de la nouveauté et l’idée que cela est éphémère peut pousser à consommer beaucoup. Si cela arrange les affaires des vignerons, cela n’arrange pas la santé des buveurs. La consommation ponctuelle et excessive de vin favorise la perte de contrôle et la prise de risque. Au-delà d’une certaine dose, variable d’un individu à l’autre, ce sont les trous noirs et le coma... ]]> Alcool : comment rester abstinent pendant les fêtes de fin d'année ? Faut-il refuser de participer aux fêtes de fin d’année ? Lorsqu’on lutte chaque jour pour ne pas reboire on peut se sentir plus à l’aise si l’on reste chez soi, loin des tentations. Cependant, s’enfermer seul et souffrir de cet isolement peut aussi être un facteur de rechute. Arrêter de boire ne signifie pas forcément que l’on doit se couper des autres. Partager des moments de convivialité avec ses proches peut contribuer à se sentir mieux. Affronter la situation redoutée et la surmonter renforcera la confiance en soi. En soirée comment ne pas reboire ? Un préalable à la soirée est de savoir pourquoi on veut dire « non » à l’alcool. Se rappeler toutes... ]]> Baisse des consommations d’alcool chez les lycéens chez les collégiens. Forte baisse de la consommation régulière d’alcool Le résultat le plus spectaculaire de l’enquête ESPAD est la diminution de plus de 30%, entre 2011 et 2015, de la consommation régulière d’alcool, définie par la consommation d’alcool plus de 10 fois dans le mois. En 2011 21,3% des lycéens déclaraient une telle consommation. En 2015 ils n’étaient plus que 14,8%. Cependant les "années lycée" restent le moment où les consommations régulières progressent sensiblement puisqu’elles doublent entre la seconde (10%) et la terminale (21%). La consommation régulière concerne plus les garçons (20%) que... ]]> La consommation d'alcool en recul chez les collégiens Baisse des expérimentations A l’entrée en 6e, en 2014, 49,4% des élèves déclarent avoir déjà expérimenté au moins une fois l’alcool alors qu’ils étaient près de 60% en 2010. Cependant, au cours des années collèges l’expérimentation de l’alcool augmente de plus de 30 points, pour s’établir en 2014 à 80% chez les élèves de 3e. La baisse de la consommation d’alcool entre 2010 et 2014 concerne tous les collégiens  jusqu’à la 5e. A partir de la 4e seules les filles ont diminué leur expérimentation de... ]]> Les consommations de drogues en Outre-Mer sont moins importantes qu'en Métropole Des consommations moins importantes pour toutes les drogues La consommation de tabac, d’alcool et de drogues illicites est moins importante dans les Départements d’outre-mer (DOM) chez les adolescents et chez les adultes que dans les départements de l’hexagone. Il existe cependant quelques différences notables entre les DOM et quelques exceptions. Dans les DOM, les niveaux d’ivresse et d’alcoolisation régulière sont tous inférieurs à ceux de la métropole. La Réunion est le département comptant le moins de consommations régulières. Elle se distingue cependant par un nombre d’ivresses dans l’année comparable à celui de la métropole. Le « binge drinking » n’est pas non plus très répandu chez les adolescents des DOM et seuls les adultes guyanais semblent le pratiquer à un... ]]> Fêtes de fin d'année : éviter ou subir la gueule de bois AVANT la fête Si vous avez un doute sur l’organisation de la soirée, pensez à manger avant la fête afin de ne pas consommer d’alcool à jeun. Cela évitera une montée trop rapide de votre alcoolémie et vous permettra de profiter plus longtemps de la soirée. Posez-vous aussi la question de vos intentions pendant cette soirée. Quel mode de  consommation d’alcool souhaitez-vous adopter ?  Une alcoolisation rapide et intense fait certes monter rapidement l’euphorie mais fait aussi perdre... ]]> Meilleurs vœux pour 2017 ! ]]> L'ANPAA s'attaque aux fausses allégations concernant l'alcool Il n’existe pas de seuil de consommation sans risque Les deux premières analyses de ce document s’attaquent aux concepts de « consommation modérée » et de « seuils de consommation » utilisés par certains pour rendre acceptable la consommation d’alcool à bas seuil. Pourtant, rappelle l’ANPAA, dès le premier verre l’alcool génère des risques pour la santé. Le vin c’est bien de l’alcool Pas moins de six allégations concernant le vin sont également décryptées. Ces allégations tendent à vouloir distinguer le vin des autres alcools et à en minimiser l’impact négatif sur la santé, voire à le parer de vertus... ]]> Reportage : la prévention du syndrome d'alcoolisation fœtale et la publicité pour l'alcool Prévenir le Syndrome d'Alcoolisation Fœtale » sur Linfo.re. Articles en lien : Je viens d’apprendre que j’étais enceinte Enceinte, je ne parviens pas à arrêter de boire   ]]> Vivre avec un proche alcoolique : une brochure pour les conjoints Vivre avec une femme alcoolique / Vivre avec un homme alcoolique (PDF à imprimer pour une lecture plus aisée) Articles en lien : Mon conjoint boit, comment en parler à mes enfants ? Comment... ]]> Les effets de l'alcool A écouter : Priorité santé, « les effets de l’alcool »   Les articles en lien : Les risques immédiats Les conséquences sur la santé à long terme L’alcool et... ]]> Zéro alcool pendant la grossesse L’alcool bu par la mère passe dans le sang du futur enfant et peut entraîner des risques très importants pour sa santé. Une grossesse sans alcool est donc vivement recommandée. En septembre, Santé publique France, la nouvelle agence de santé publique, lance une grande campagne de communication et de prévention sur le thème "Zéro alcool pendant la grossesse" à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) ayant lieu le 9 septembre, en partenariat avec la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca). En effet, bien qu’on ne connaisse pas précisément le "seuil" en-dessous duquel la consommation d'alcool pendant la grossesse serait absolument sans risque pour l'enfant à naître, on sait que l'alcool bu par la femme enceinte passe dans le sang du fœtus et que son taux d'alcool dans le sang... ]]> 10% des décès par cancer sont dus à l’alcool Même à faible dose, l’alcool augmente le risque de cancers L’alcool est la deuxième cause évitable de mortalité par cancer, après le tabac. Chaque année en France 15 000 décès par cancer sont attribuables à l’alcool (1). Le risque de développer un cancer augmente avec la quantité bue mais les études montrent que même des consommations modérées présentent un risque. Ainsi, une consommation moyenne d’un verre par jour est déjà nocive. Rappelons que tous les types de boissons sont concernés : le vin est aussi cancérigène que la bière ou l’alcool fort. Quels cancers ? Les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx, le cancer de l’œsophage, le cancer colorectal, le cancer du foie et même le cancer du sein sont favorisés par la consommation d’alcool. D’après l’institut national du cancer... ]]> C'est parti pour l'enquête "Baromètre Santé 2017" bs2017.fr, permet de s’informer sur l’enquête et de vérifier si l’on fait partie des personnes tirées au sort pour répondre à l’enquête. Source : Baromètre santé 2017 : une enquête pour connaître les attitudes et comportements des Français en matière de santé ]]> Février 2017 : le défi "mois sans alcool" un vif succès, la Fondation belge contre le cancer propose à tout un chacun de s’essayer à « un mois sans alcool ». Le défi « Tournée minérale » consiste à essayer de passer un mois sans alcool pour en tester les bénéfices. Pour appuyer cette bonne résolution, un site Internet permet de s’inscrire seul ou en équipe dès maintenant et de partager largement sa bonne résolution avec les autres. Une rubrique « Conseils »  aide à trouver des moyens de tenir le coup pendant ces 28 jours sans alcool et un calculateur permet de mesurer les économies faites. Le participant a la possibilité s’il le veut de reverser une partie des économies réalisées à la recherche contre le cancer ou de se faire parrainer pour ce mois sans alcool. Ce défi belge... ]]> Boire de l’alcool en hiver, ça réchauffe ?