Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Rechute

Par Naco

bonsoir, j'ai 35 ans, deux petites filles adorables, et un compagnon qui rentre alcoolisé tous les soirs après son travail. Ceci depuis près de deux ans. Après une cure en janvier, il a été abstinent jusqu'en juin puis il a replonge suite à des soucis liés au travail. Il a démissionné le soir même a eu un grave accident de voiture avec 3 grammes dans le sang. Ce sont suivis deux mois de convalescence où il ne buvait plus. Il a changé d'emploi, dans une bonne entreprise où l'ambiance est meilleure et malgré tout ça il boit à nouveau tous les soirs. Il ne boit pas la journée mais entre le moment où il sort du travail et avant d'arriver à la maison (jusqu'à 8 bières fortes 6-8). Il s'est rapproché de l'anpaa, va voir une association mais rien n'y fait ! Les rendez-vous sont très difficiles à obtenir et très éloignés les uns des autres. Tous le monde est débordé. Quand il est sorti de l'hôpital la psychiatre m'a recommandé un rendez-vous par semaine, impossible à obtenir! Alors que faire? Subir? Le quitter? Si je pars qu'est-ce qu'il va devenir ? Comment les filles retrouveront leur père ? Je ne sais plus quoi faire, je n'en vois pas la fin. J'aimerais retrouver ma vie d'avant. On me dit il faut lui parler de telle façon, agir comme ça ! Je pleure tous les soirs devant cette vie que je n'ai jamais souhaitée. On a vu des tas de "professionnels de la santé" on me dit c'est un processus long. En attendant ce sont les petites et moi qui en prenons plein la gueule, les insultes pleuvent, je suis fatiguée de cette situation. Et personne ne nous aide.

Commentaire du modérateur

Bonjour Madame,

Lorsqu'on est épuisé d'une situation il est conseillé de prendre du recul et de se reposer.

Cela peut passer par des activités plaisantes pour vous, par des vacances, un éloignement géographique pendant quelques temps... Faites une pause !

Par ailleurs vous pouvez prendre du recul aussi en fréquentant un groupe de parole de l'association Al-Anon consacrée aux proches des personnes alcoolo-dépendantes. Le site de l'association est le suivant : http://al-anon-alateen.fr/

Les professionnels d'un CSAPA peuvent aussi vous recevoir indépendamment de votre mari. Si l'Anpaa est débordée avez-vous essayé de voir si d'autres structures existaient près de chez vous ? N'hésitez pas à appeler notre ligne d'écoute pour le vérifier.

Enfin nous vous recommandons d'écrire aussi dans le forum pour l'entourage. Vous recevrez probablement le témoignage et le soutien d'autres personnes dans la même situation que vous.

Dans la mesure où cela ne bouge pas avec votre mari, faites-vous passer en premier (ainsi que vos filles).

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste