Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Elle pense qu'elle n'est pas alcoolique... J'hésite à partir.

Par Louis-Cbd

Bonjour,

Je vais parler d'une personne très proche de moi qui refuse de se faire aider car elle considère ne pas être alcoolique.
Hors, pour moi, quelqu'un qui boit plus de 3 verres, tout les soirs, sans aucune raison (devant la télé, en lisant...) est une personne alcoolique.

Je comprends qu'on puisse boire un verre de temps à autres, entre amis par exemple, mais boire sans raison à la maison, est une aberration de mon point de vue.

Malheureusement, cette personne ne comprends pas mon point de vue, et ne comprends pas mon raz le bol.
Mais elle ne se rend pas compte de son comportement... Elle ne se rend pas compte que sa façon de parler change, qu'elle devient plus dur, plus aigri.

Je ne sais plus quoi faire, et j'en viens à me demander s'il n'est pas l'heure pour moi de partir...

Mon témoignage est court, c'est une façon pour moi de décharger mes mots, car je ne sais pas à qui en parler...

Merci pour ceux qui liront.

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage. Cette rubrique ne permet pas aux Internautes de répondre contrairement aux forums.

Nous vous suggérons peut-être de moins vous focaliser sur l'identité - elle est alcoolique - que sur les effets de ses alcoolisations pour vous. Vous regrettez et vous souffrez du fait qu'elle devienne plus dure, plus aigrie et que sa façon de parler change. Ce sont des choses très concrètes qui manifestent que vous souhaiteriez sans doute pouvoir passer un bonne soirée avec elle sans vous heurter à ces changements de comportement par rapport à d'habitude. Replacez vos souffrances au centre de la discussion, ce qui est une manière de parler de la bonne relation que vous aimeriez tant avoir avec elle.

Le mot "alcoolique" est quant à lui un gros mot. Il emporte avec lui beaucoup de représentations négatives, il est une grosse étiquette qu'il n'est pas facile d'endosser. Cela catégorise tout de suite. Ce terme suscite beaucoup de résistances chez les personnes concernées et provoque du déni. Se battre frontalement pour le faire reconnaître épuise tout le monde et ne fait que monter les uns contre les autres.

Vous pouvez vous faire aider et conseiller par des professionnels des addictions. Vous pouvez être reçu dans un CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie) pour quelques entretiens où vous pourrez vous faire expliquer la maladie alcoolique, ses caractéristiques et ce qui, dans ce contexte, il est possible ou pas de faire avec la personne concernée. Les professionnels peuvent être un soutien et un appui pour vos tentatives de dialogue et pour vous aider à vous positionner face à elle.

Notre service peut vous donner les coordonnées du CSAPA le plus proche par téléphone ou via notre rubrique adresses utiles.

Bien cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste