Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

La décision vient de l'intérieur

Par Antigone11

Je me suis décidée à exposer à mon nouveau médecin traitant ma situation : 22 ans de sobriété et en 2 ans plusieurs rechutes brèves et dures , dont la dernière après notre déménagement .


C'était stupéfiant car il m'a indiqué que c'était dû à une coupure mal vécue , un sentiment de séparation , c'est vrai que moralement , j'ai l'impression d'un trou noir , la preuve que je suis à la fois déséquilibrée , et volontaire . J'en aurai pleuré de solitude et chagrin , devant ce gâchis , ces années qui passaient tranquillement (malgré des conflits familiaux et un cancer ) , sans penser à l'alcool , en fait j'ai péché par orgueil . Il ne faut pas être trop sûr de soi. Inconsciemment , nous sommes guettés par le spleen , la fragilité.


Je suis ennuyée , une personne de ma famille me harcèle . Se dépétrer d'une personne toxique sans se fâcher avec d'autres personnes de la famille. Je ne sais si je peux raconter cette histoire fausse et dantesque . Elle prétend que j'ai été victime d'attouchements de mon père (je m'en souviendrais) et que c'est pour cela que je suis devenue une alcoolique .
Je crois que chacun a son histoire personnelle et que cela coïncide avec la rencontre de la boisson qui est une béquille , qui aide et qui devient une jambe de bois , une gueule de bois , une prison , l'enfer sur la terre , car on est seul à se diriger vers la sortie , la liberté . On est aidé par les uns et les autres , les amis alcooliques et surtout toute l'équipe de thérapeutes.


Donc pour en finir je vais me remettre entre les mains d'une psychothérapeute.


Merci à tous pour tous pour les témoignages.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste