Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin d'avis

Par Elokoko

Bonjour,
Alors voilà je suis en couple depuis 5 ans avec mon conjoint que j'ai rencontré sur mon lieu de travail. Alors je savais qu'il était bon vivant (il était célibataire depuis un moment) mais au fur et a mesure j'ai commencé à me poser des questions sur sa consommation d'alcool qui pour moi était un peu trop fréquente. Nous nous sommes mis en ménage, avons eu 2 beaux enfants, mais depuis 2 ans je dirais rien ne va. Il boit tous les jours le midi avec ses collègues dans la galerie marchande de son lieu de travail, et le soir quand il rentre du boulot. Alors il lui ai arrivé d innombrables fois de rentrer du travail presque soûl, nous avons fais une thérapie de couple ou la thérapeute lui a conseillé de voir un addictologue chose qu il n a pas faite. Du coup ses consommations continuent je dirais 2 bières de 50cl le midi et une bière de 50cl et 2 verres de vin le soir et cela tous les jours de la semaine. Le weekend il va boire un alcool fort a la place de la bière. Pour lui ce n'est pas si grave il peut arrêter quand il veut j'en fais tout une histoire....
Je voulais savoir si d'autres personnes étaient dans mon cas et surtout quoi faire car pour rien ne cacher j'en ai ras le bol je me sens seul a m'occuper des enfants je ne peux pas compter sur lui car du coup il rentre toujours tard du travail...
Merci d'avance pour vos réponses

Fil suivant

5 réponses


Despe - 09/12/2022 à 17h00

Bonjour Elokoko,

Je suis pour ma part abstinent depuis plus de 13 ans, et mon expérience me permet de dire que la seule personne qui est en capacité de prendre une décision d'arrêter de boire c'est la personne elle même. L'alcool a la particularité ( entre autres) de provoquer le déni. Je peux comprendre votre souffrance car c'est ce que mon épouse a vécu. Ce que je peux vous conseiller c'est de vous rapprocher d'un centre d'addictologie ou vous trouverez des professionnels qui sauront vous aider. Comme par exemple Addictions France https://addictions-france.org/.
J'espère que j'aurais pu vous être utile.
Bon courage.

Loloplus - 11/12/2022 à 10h46

Vous n'êtes pas seule. Moi aussi, il tourne à la bière, c'est beaucoup mieux depuis une cure et sa prise de conscience, mais on repart du mauvais côté et il refuse de l'admettre. Il n'admet pas ne pas tenir une promesse sur son mode de consommation faite il y a à peine 3 semaines. Je perds confiance.

Elokoko - 12/12/2022 à 07h34

Bonjour
Merci pour votre retour. Je suis consciente qu il n'y a que lui qui peut prendre (ou pas) les choses en main.
Avez vous eu un déclic ou un évènement dans votre vie pour prendre la décision de vous faire aider?
Merci pour le lien je vais les contacter.

Elokoko - 12/12/2022 à 07h54

Bonjour Lolo plus
Moi aussi je perds confiance, patience et je ne supporte plus quand il boit je n'arrive plus a lui parler car je me dis que ça ne sert à rien...
Du coup je gère tout et j'en ai marre en fait . Je commence à me dire que rien ne changera et que peut être que je serais mieux sans lui...

Loloplus - 13/12/2022 à 08h08

Bonjour Elokoko,
Mon mari est la preuve vivante que ça peut évoluer. Après des années de déni, un jour, il m'a dit qu'il allait en parler au médecin et qu'il voulait entrer en cure. Il a tout fait tout seul et il a faitla cure d'un mois. Malheureusement, le suivi psy derrière n'a pas été suffisamment rapproché pour l'empêcher de replonger, pourtant il avait bien pris rv chez un psy pour une thérapie comportementale, c'est lui qui a choisi cette voie. A la rechute, il buvait moins qu'avant et ce n'était pas tous les jours au début, mais ça s'est accéléré, et j'ai mis les pieds dans le plat. Il s'est excusé, en a parlé à son addictologue devant moi, j'avais demandé à venir et a repris rv chez le psy. La première rencontre est faite, la thérapie commence le 27 décembre prochain. L'addictologue est toujours là aussi. Ce qui m'a ruinée moi ce week-end, c'est qu'il m'avait demandé de pouvoir boire un verre à l'occasion, avec des amis, ou entre nous de temps en temps. Il m'a dit que les bières en cachette, c'était fini. Et il a bu en cachette vendredi. J'ai vraiment pété un câble, certes, mais il a été ignoble toute la soirée par sms interposés. Selon lui, il ne méritait pas ma réaction injuste, mais pour moi, il a manqué à sa parole.
Toute son addiction vient de ce qu'il a vécu enfant et jeune, il a fait beaucoup de progrès avec une thérapeute là dessus en 2021 mais c'est loin d'être fini. J'espère que le psy fera avancer les choses.
Pour ma part, je vais retourner chez ma thérapeute, c'est la même, elle le connaît, ça ça va m'aider dans nis échanges. Il faut que je mette de la distance entre moi et sa consommation. Que j'accepte que ça ne puisse pas être parfait. Prendre les progrès les uns après les autres. J'espère y arriver

Répondre au fil Retour