Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Volonté volonté !

Par Katianova

36 réponses


Vaderetra - 18/12/2019 à 10h16

Mais oui ça fait partie de la guérison blunk ça m est arrivé et c est sans gravité : une simple piqûre de rappel !

Erreur - 21/12/2019 à 20h48

Bonsoir,
Une rechute fait partie de la guérison !!!! Mais je rêve là !!!!
J'en connais des dizaines qui ne s'en sont pas sortis de leurs rechutes et qui en sont morts , certains par accidents, certains atteints de cirrhose ou autres cancers du pancréas, de la langue , de l'oesophage... et ceux , tous ceux , toutes celles qui sont sont suicidés. Oui, j'en ai connu beaucoup de ces malheureux .
Je ne juge pas, je ne condamne pas celles et ceux qui rechutent , je veux simplement attirer votre attention sur le danger des rechutes . Il ne faut absolument pas les minimiser .

Personnellement j'ai fait une rechute après 3 mois d'abstinence et durant les 9 mois qu'a duré cette rechute j'aurais pu commettre l'irréparable; j'aurais pu me retrouver en prison ou à la morgue.

Je suis retourné chez AA et ai pris très au sérieux ce qu'ils me suggéraient . Je fus libéré du jour au lendemain après une cuite monumentale .

Je suis abstinent depuis de nombreuses années mais ne veux pas oublier ce à quoi j'ai échappé et j'aime aider celles et ceux qui souffrent encore à se libérer de l'alcool à leur tour .

Mettez tout en oeuvre pour ne pas prendre le premier verre , un jour à la fois et chaque matin, faites vous la même promesse . Ne restez pas seules avec votre problème; demandez l'aide des addictologues avertis, entrez dans une association d'anciens buveurs et croyez que vous aussi pouvez vibre abstinents et pour rien ni pour personne ne reprenez plus le premier verre quitte à grimper au mur les quelques premiers jours .

Bonne route à vous

salmiot1

Vaderetra - 23/12/2019 à 21h40

Le sevrage continue avec Listel pêche sans alcool mais je pense que pour certaines personnes comme moi c est l idée du "Plus jamais une goutte de ma vie" qui mène au découragement et aux rechutes graves. Je pars de l idée qu un verre de temps en temps sera possible et apprécié à sa juste valeur. Mon premier but est de pouvoir passer plusieurs jours d affilée sans y penser et de retrouver le plaisir de sortir sans peur de manquer. Demain ce sera champagne en famille puis retour à la normale. Mes proches sont au courant et ne me pousseront pas à prendre un second verre... Mon second but sera d abandonner le besoin du rituel du geste en abandonnant la flûte de pétillant.... C'est le même problème pour les fumeurs qui ont du mal à abandonner le geste de porter une cigarette à la bouche. Courage à tous et bonnes fêtes de fin d'année

Erreur - 26/12/2019 à 09h56

Bonne chance à toi Vaderetra . Moi je n'y suis jamais arrivé à ne consommer qu'un seul verre, mais nous sommes tous différents . Peut-être n'es-tu pas alcoolique ou peut-être n'as-tu pas touché ton fond. Continue donc à creuser.

J'ai eu bien plus facile une fois que j'ai eu capitulé devant l'alcool et qu'un jour à la fois je n'ai plus pris le premier verre .

Voici une brochure qui m'a bien aidé:

[b] http://www.ama.lu/docs/AA_Vivre_sobre.pdf [/b]

Bonne route à toi


salmiot1


Vaderetra - 26/12/2019 à 13h05

Merci salmiot1 je vais lire ça volontiers. Je pense que l introduction me correspond bien car en effet mes amis proches ne m ont pas crue quand j'ai évoqué ma réelle consommation. J y suis arivée sans doute tellement progressivement que mon organisme s y est habitué lentement. Mais mes arrêts de travail réguliers ( 6 semaines en moyenne pour syndrome dépressif) étaient sans aucun doute le résultat direct de cette surconsommation ( à moins que ce ne soit le contraire). Je vais voir si ça s arrange à partir de maintenant, je pense que ça va être le cas ! Un sommeil de meilleure qualité devrait aider et me permettre de mieux supporter les hauts et bas de mon métier de prof...

Erreur - 26/12/2019 à 14h00

Rebonjour Vaderetra,

Je te mets ci-dessous le questionnaire AA qui sert à déterminer si l'on est ou pas alcoolique . Les réponses t'appartiennent :
[b]


A.A. EST-IL POUR VOUS ?
12 QUESTIONS
AUXQUELLES
VOUS SEUL
POUVEZ REPONDRE

1. AVEZ-VOUS PARFOIS ESSAYE DE CESSER DE BOIRE DURANT UNE SEMAINE (OU PLUS) POUR CONSTATER QUE VOUS N’Y PARVENIEZ PAS ?

La plupart d’entre nous ont essayé le “régime sec” de nombreuses fois avant d’arriver chez A.A. Nous avons fait de sérieuses promesses à notre famille, à notre patron. Nous avons solennellement fait vœu de tempérance. Rien n’a changé jusqu’à ce que nous connaissions A.A. Nous considérons maintenant ce problème à notre aise. Nous ne promettons rien à nous-mêmes, ni à d’autres. Nous nous concentrons simplement à ne pas prendre le premier verre aujourd’hui. Nous restons abstinents un jour à la fois.

2. ACCEPTIEZ-VOUS DIFFICILEMENT LES CONSEILS D’AUTRES PERSONNES OUI ESSAYAIENT DE VOUS FAIRE CESSER DE BOIRE?

Beaucoup de personnes essaient d’aider les buveurs ayant des difficultés à contrôler leur consommation. Mais la plupart des alcooliques acceptent mal les conseils bénévoles sur leur manière de boire. (A.A. n’impose son avis à personne. Mais si on nous le demande, nous rapportons l’expérience de nos membres et nous donnons quelques suggestions pratiques pour vivre sans alcool).

3. AVEZ-VOUS DEJA ESSAYÉ DE CONTROLER VOTRE CONSOMMATION EN ABANDONNANT UNE BOISSON POUR EN ADOPTER UNE AUTRE?
Nous étions toujours occupés à rechercher une formule pour boire sainement. Nous avions abandonné le “demi” ordinaire pour des bières plus fortes, pour le vin, les liqueurs ou les apéritifs; ou nous avions choisi d’ajouter de l’eau à notre boisson préférée du moment. Ou bien nous avalions notre premier verre d’un trait. Nous avions essayé de ne boire qu’à certains moments de la journée. Mais quelle que soit la formule adoptée, nous finissions invariablement par nous enivrer.

4. DEPUIS UN AN VOUS EST-IL ARRIVE DE BOIRE TOT DANS LA MATINEE?

La plupart d’entre nous sont convaincus, par leur expérience personnelle, que la réponse à cette question est un indice pour savoir si une personne est sur la route de l’alcoolisme, ou a déjà atteint le bout du chemin de la consommation “normale”.

5. ENVIEZ-VOUS LES PERSONNES QUI PEUVENT BOIRE SANS S’ATTIRER DES DESAGREMENTS?

Il est évident que beaucoup de personnes peuvent boire d’une manière sociale, parfois même de grandes quantités sans faire grand tort apparemment ni à elles- mêmes ni à d’autres. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi l’alcool était si souvent pour vous le prélude aux désagréments?

6. LES PROBLEMES RESULTANT DE VOTRE CONSOMMATION SONT-ILS DEVENUS PLUS GRAVES DEPUIS UN AN?

Toutes les sources médicales autorisées indiquent que l’alcoolisme est une maladie progressive. Une fois qu’une personne a perdu le contrôle de sa consommation, le problème empire et il ne disparaît jamais. Un alcoolique n’a qu’un choix à faire:
1° boire jusqu’à ce que mort s’ensuive ou se retrouver dans un asile ou en prison; 2° se tenir à l’écart de l’alcool sous toutes ses formes. Le choix est simple.

7. VOTRE CONSOMMATION D’ALCOOL A-T’-ELLE CREE DES DIFFICULTES DANS VOTRE FOYER?

Beaucoup d’entre nous avaient l’habitude d’affirmer qu’ils buvaient à cause d’une situation désagréable ou ennuyeuse chez eux. Il nous est rarement venu à l’esprit que des problèmes de ce genre ne font que s’aggraver plutôt que se résoudre par une consommation sans contrôle.

8. DANS LES OCCASIONS OU LA BOISSON EST LIMITÉE, ESSAYEZ-VOUS D’OBTENIR DES VERRES SUPPLEMENTAIRES?

Lorsque des situations de ce genre se présentaient nous prenions un “acompte” avant d’arriver, ou bien, habituellement, nous nous arrangions pour recevoir plus que notre part. Et souvent cela nous mettait simplement entrain pour continuer à boire alors que les autres rentraient raisonnablement chez eux.

9. EN DEPIT DE L’EVIDENCE DU CONTRAIRE, AVEZ-VOUS CONTINUE A AFFIRMER QUE VOUS POUVIEZ CESSER DE BOIRE “PAR VOUS-MEMES” QUAND VOUS LE VOULIEZ?

La désillusion sur soi-même semble venir naturellement chez ceux qui ont des difficultés avec l’alcool. La plupart des A.A. ont essayé de manière répétée de cesser de boire sans aide extérieure. Mais ils n’ont pas réussi.

10. DEPUIS UN AN, AVEZ-VOUS EU DES ABSENCES A VOTRE TRAVAIL A LA SUITE D’EXCES DE BOISSON?

Lorsque nous buvions et que nous nous absentions de notre bureau, de notre usine ou de notre magasin, nous essayions souvent de donner des raisons à notre “maladie”. Nous avions abusivement eu recours aux congés pour maladie.

11. AVEZ-VOUS EU DES PERTES DE MEMOIRE PENDANT QUE VOUS BUVIEZ?

Alors que nous agissions sur le moment d’une manière consciente, nous ne pouvions plus nous rappeler certaines choses le lendemain. Ces pertes de mémoire paraissent être le dénominateur commun dans nos vies d’alcooliques, nous qui admettons maintenant que nous sommes des alcooliques. Nous connaissons aujourd’hui trop de choses sur le trouble réel dans lequel nous vivions lorsque nous avions des pertes de mémoire.

12. AVEZ-VOUS JAMAIS SENTI QUE VOUS POUVIEZ FAIRE PLUS DE VOTRE VIE SI VOUS NE BUVIEZ PAS?

A.A. par lui-même ne peut résoudre tous vos problèmes. Mais lorsqu’il s’agit d’alcool, nous pouvons vous montrer comment vivre sans perte de mémoire, sans réveil nauséeux, sans remords, sans apitoiement sur soi- même résultant d’une consommation déréglée d’alcool. Une fois que l’on a été alcoolique, on le reste toujours. Aussi, en A.A., nous nous tenons à l’écart du premier verre. Lorsque ceci est fait, nous pouvons diriger notre vie avec plus de succès et avec beaucoup plus de bonheur.

Quel est votre nombre de points ?

Quel est votre nombre de points? Quelle est votre cote? Avez-vous répondu “oui” quatre fois ou plus? Si c’est le cas, il y a des chances que vous ayez de sérieuses difficultés avec l’alcool, ou que vous soyez en passe d’en avoir dans un avenir plus ou moins proche.
Vous êtes le seul à pouvoir dire de manière certaine si A.A. est pour vous. Si la réponse est affirmative nous serons heureux de vous montrer comment nous avons cessé de boire.[/b]

La seule condition pour faire partie des AA est le désir d'arrêter de boire . Il existe aussi un forum AA dont je parle de temps en temps .
Bizarre , il y a de nombreux profs chez AA mais également des médecins, des avocats, ingénieurs, employés de bureau , techniciennes de surface, vendeuses...et j'ai même connu une religieuse . Tout le monde peut être atteint de cette maladie qu'est l'alcoolisme : la drogue la plus dangereuse .

Cambodge - 10/01/2020 à 17h03

Bonjour, Moi aussi je suis toute nouvelle, je ne sais pas bien comment ça fonctionne... J'ai 41 ans, mon ami vient de me quitter a cause de cela, j'ai pris connaissance du problème suite à son départ et je commence aujourd'hui a ne plus toucher une goutte, si l'on peut se soutenir mutuellement nous y arriverons surement mieux, A bientôt,

Profil supprimé - 11/01/2020 à 11h15

Bonjour
J ai 44 ans et moi aussi je suis alcoolique.
J ai essayé souvent d arrêter mais j ai aussi souvent replongé.
Ça fait 15 jours que je n ai pas touché à une goutte mais ça reste fragile même si je sais que la il faut absolument que j arrête ,je ne veux plus faire souffrir ma famille et je veux vraiment m en sortir.
J ai déjà été à un centre avec 2professionnelles au début c était motivant mais après je ne sais pas pourquoi j ai arrêter d y aller et repris à boire .
Pour l instant ça vas mais je pense que je me ferais aidé par les A.A. si je n y arrive pas seule encore une fois .
Je veux profiter de la vie sans cette me...e.Je suis très motivé et j ai compris après plusieurs années qu une goutte suffit pour replonger alors que avant je me disait mais non c est fini tout ça c est derrière moi et ben non c êtes zéro écart zéro alcool et vraiment ça fait du bien et c est que du positif.Il faut être plus fort que ça je sais c est facile à dire mais à faire c est autre chose car je sais de quoi je parle .
C est une sacrée maladie ,de la saloperie .
Bon courage ,un jour sans alcool est un jour gagné....à bientôt

Vaderetra - 12/01/2020 à 06h13

Bienvenue Cambodge le but de ce site est simplement de s épauler en se donnant des conseils ou en faisant part de ses expériences. S y inscrire est déjà un pas important, la prise de conscience du problème n étant pas facile... Bon courage à toi

Répondre au fil Retour