Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Pouvoir changer

Par christo81

Bonjour,

le jour où ca a commencé remonte à la prise d'alcool comme un médicament, j'avais 30ans maintenant j'en ai 39. Mon pere a fait un avc et en attendant les secours j'ai tenté de le réanimer pour rien car je savais qu'il était mort depuis quelques heures (rigide, sang sec sorti du nez et des oreillles)
Je ne trouvais plus le sommeil, je faisais des cauchemars, plutot que de consulter je suis allé boire et enfin j'ai pu dormir.

Je pense que vous devinez la suite et tout ce que j'ai perdu. Toutes mes tentatives de soins ont échoué (cure, post-cure, addicto, psy)

Hier a encore était une journée horrible qu'on a du me raconter car je ne m'en souvenais plus. Ca fait une semaine que je fais des doses de mule alors que jusque là ca faisait 2 mois que je tenais une consommation "maitrisé", maitrisé dans le sens où je ne buvais que le soir et de façon a etre conscient de mes actes en étant juste un peu pompette.
Le déclic vient de la fin de soin avec ma psy que je voyais toutes les semaines depuis 18 mois. Elle m'a appelé mardi dernier pour m'expliquer qu'elle quittait la region. J'avais eu tant de mal à trouver la bonne personne que ça m'a ravagé.

Demain je vois mon addicto et j'espere qu'ensemble on va trouver des solutions. Je n'en peux plus, je veux changer pour mon enfant et moi. J'essaie de croire que je vais y arriver malgré mes echecs à la chaine.

Merci de m'avoir lu et merci aussi aux personnes qui ont temoigné sur les differents fil de discussion.

Fil suivant

16 réponses


christo81 - 08/07/2020 à 10h46

Bonjour,

Ce n est que le début mais hier pas une goutte, mon corps le réclame mais pour le moment mon esprit est enragé contre l alcool.
Je sais que pour beaucoup ca n aurait aucune valeur cette 1ere journée mais j imagine que sur ce forum ca veux dire quelque chose.
En tout cas, je vais tout faire pour arriver à pouvoir compter les semaines.

Lvine - 08/07/2020 à 18h21

Bonjour, mon deuxième jour et je tiens, pour moi une très grande étape en plus de hier. Courage

Aruak - 09/07/2020 à 05h22

Hello christo,

Bravo à toi ! C'est un combat de tous les jours mais remporter le premier est quelque chose de formidable parce que cela signifie que tu en es capable. Ca ne veut pas dire "quelque chose", ça veut TOUT dire blunk

Aujourd'hui, donc, quand l'envie t'en prendra, tu penseras à hier en te disant que c'est possible !

L'eau est ta meilleure amie en ce moment ! Bois-en à en faire pipi toutes les 15 minutes s'il le faut !

Bon courage, tiens-nous au courant !

christo81 - 09/07/2020 à 10h10

Bonjour,

Lvine on doit en être au meme stade car je commence ma 3eme journée d abstinence. On peux être fier mais perso je reste très vigilant, j essaie de tirer des leçons des anciens échecs.
Le plus grand risque pour moi est l excès de confiance, me dire au bout d un moment que je gère et m autoriser un petit verre et 3j après repartir plus fort qu avant.

Hier après midi, j ai quand même eu un bon passage à vide, faute à l ennui. J ai pas mal cogité jusqu'à ce que je mette à trier mes cd tout en faisant un nettoyage du pc et 2h plus tard ça allait mieux.

Aruak, je savais bien qu ici on comprendrait la fierté de ces 1er pas
Ce matin je me dis déjà 2j, bravo ! Et si aujourd'hui ça me travaille de nouveau j irai profiter du beau tps en marchant, avec le porte feuilles au chaud dans le tiroir.

Bonne journée à vous

Lvine - 09/07/2020 à 21h33

Salut christo81, depuis vraiment 5ans sur 30 j’essai d’arrêter, à chaque fois au bout de Max 10 jours d’abstinence j’ai repris un verre car je pensais me dominer. Cette fois ci je me me suis fixé 9 mois pour voir comment je serai au niveau de ma santé de ma meilleure hygiène de vie de ma meilleure forme et de ma meilleure capacité pour gérer mon quotidien. Je n’ai plus peur du prochain verre car maintenant il n.y aura pas de prochain verre. Je suis tellement tombé pour me relever à nouveau qu’il n’y aura pas de prochain verre dans les 9 mois. Après je sais pas, à voir selon ce que j’ai réussi par moi, mais plus par l’alcool. Courage

christo81 - 16/07/2020 à 10h02

Bonjour,

Voilà, je suis dans ma 2eme semaine d abstinence ! C est fou je n en reviens pas.
Tout doucement j en tire des bénéfices, parce que c est vrai que la semaine dernière le sommeil était agité et les journées me paraissaient interminables. J'ai de nouveau un bon coup de fourchette, j ai l impression de trouver plus facilement mes mots et des percuter plus vite et surtout je me surprends à me projeter dans l avenir.

Aussi faut avouer que jusqu'à maintenant je n ai pas eu de pression ou de sale nouvelle, au contraire en me mobilisant j arrive denouer les soucis que je laissais trainer.

Par contre Lvine, pour moi ça sera abstinence à vie, un verre égal la bouteille. Bon je suis pas naïf je sais bien que la route sera longue et pleine de tentations et de doutes mais je vais tenir bon et je vois pour préparer un plan d urgence en cas de rechute..

Sur ceux, je vous souhaite une bonne semaine à tous et toutes.

christo81 - 22/07/2020 à 15h31

Bonjour,

Me voila dans ma 3eme semaine sans aucune conso, je suis satisfait meme si par moment je peux être assez nerveux et m emporter un peu pour rien. C est mon fils qui m en a fait la remarque sans connaître les raisons du pourquoi. Maintenant que j en ai conscience j arrive mieux gérer ça.

Ce matin j étais avec mon addicto, bilan moyen on va dire. Pour lui le problème est que je n ai toujours pas réglé un de mes soucis, l expression de mes sentiments. En effet je suis une personne très renfermé et éduqué depuis toujours à ne jamais faire de vague, ne jamais se faire remarquer quitte à rester en retrait. Rajoutez à ca une énorme pudeur familiale qui fait que personne ne parle de ses ressentis et ça donne un beau cocktail.

Le travail va encore durer un moment mais je vois plus clair sans alcool. Je n'ai plus ce voile qui me caché la réalité sans la faire disparaitre pour autant.

Je repasserai la semaine pro pour tenir mon "journal de bord" en espérant pouvoir parler de mon 1er mois d abstinence.

Aruak - 25/07/2020 à 06h33

Félicitations christo, continue comme ça !

On sait tous ici à quel point c'est difficile ! C'est un combat de tous les instants. Je me suis surpris hier, et sans AUCUNE raison particulière, à être tenté d'acheter "juste une canette"... J'ai dû lutter et j'ai hésité longtemps (j'ai fait plusieurs fois le tour du rayon) mais je me sens bien mieux maintenant de ne pas avoir succombé. Ca aurait gâché tellement d'efforts faits jusqu'à maintenant.

J'ai, comme toi, un enfant. Et quand ça devient trop dur, je pense à elle (elle va avoir 5 ans) en me disant "et si elle comprenait que je buvais? Quel exemple d'un bon père, d'un bon homme ou d'une bonne personne je veux lui donner? Comment je ferai quand elle sera ado et qu'elle pourra me voir et comprendre que je suis complètement à côté de la plaque?" Je peux te dire que ça me passe l'envie d'acheter de l'alcool fissa !

Le travail avec l'addicto (et éventuellement psychologue) est important, ne lâche pas ! C'est sûrement parce que j'ai laissé tomber ça que j'ai fait ma première rechute après 3 mois d'abstinence.

Tu vas trouver tes marques et tes mécanismes d'urgence. Au bout de 3 semaines ça peut commencer à être dur, on a cette sorte de nostalgie et le cerveau qui réclame mais il ne faut pas laisser tomber !

Courage à toi ! Tiens-nous au courant !

Aruak - 27/07/2020 à 05h13

Salut christo,
J'avais répondu à ton message et puis je me rends compte que ma réponse n'a pas été envoyée sad

Bravo pour les efforts ! Il ne faut pas laisser tomber, c'est super !
Les changements d'humeur sont normaux, si tu arrives à les gérer tant mieux. L'addicto t'a prescrit qqchose/plusieurschose?

Voir l'addicto et/ou psychologue est indispensable. Même si je ne suis pas certain que ce soit nécessaire de s'y éterniser. De mon côté, une fois que j'ai compris d'où venait le souci, ça m'a vite gonflé de cracher au bassinet juste pour parler à quelqu'un qui était pas transcendant non plus. Mais si tu as trouvé quelqu'un de bien, fonce !

La rechute parfois tient à pas grand chose ! Je me suis encore surpris l'autre jour à hésiter pendant au moins 10 minutes à tourner autour du rayon alcool. Une torture (heureusement, ça devient de + en + rare). Mais quelque chose m'a sauvé.

C'est très difficile par moments. Tu as d'abord arrêté pour TOI mais ce qui m'a beaucoup aidé moi à chaque fois que j'étais dans le dur c'était de penser à ma fille. Elle n'est pas encore en âge de vraiment comprendre mais de me dire que si je re-signais pour 10 ans d'alcoolisme, elle grandirait avec un père tout le temps à côté de la plaque, un exemple exécrable. Et donc à chaque fois que j'ai envie de m'y remettre, je me demande "que dirait ma fille?"

Bon courage en tous cas, ne lâche pas, tu tiens le bon bout !

Tiens-nous au courant !

Aru

Répondre au fil Retour