Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le premier jour du reste de ma vie ?

Par guillaume

695 réponses


Espoir0773 - 30/03/2022 à 10h48

Bonjour à tous.

J'espère que vous allez bien, que vous tenez bon ou que vous n'abandonnez pas même si vous chutez.

J'entame aujourd'hui mon jour 7 et pour l'instant ça va. Les premiers jours ont été les plus durs mais ces jours ci, même si j'y pense, je n'en ai pas envie.

Je n'ai que vous comme béquille. Pas de médicaments, pas de groupe de parole dans mon coins, pas d'addictologue ou d'établissement spécialisé. Que des cliniques privées ou mon médecin de famille en qui je n'ai absolument pas confiance. Ça me fait peur quand même, j'ai peur d'un méga craving quand je m'y attendrais le moins.

Je lis tous ce que je peux pour me soutenir moi même et pour l'instant ça marche. Donc continuez à partager, c'est important, pour moi et sûrement pour beaucoup d'autres, qui même s'ils n'écrivent pas, lisent et réfléchissent.

Je.vous souhaite une très belle journée.

smart2 - 02/04/2022 à 10h53

Bonjour "Espoir0773"
Je ne suis pas nouvelle sur ces forums mais je n'ai pas écrit depuis au moins 3 ans
J'ai réussi à m'arrêter plusieurs fois, 15 jours, 2 mois, 4 mois mais à chaque fois je replonge, il suffit d'un verre et c'est reparti. Je bois tous les soirs en sortant du boulot et tous les week-ends.

Je voudrais arrêter pour ma santé et pour perdre quelques kilos aussi car tu as beau faire tous les efforts du monde manger des haricots verts et des carottes tous les jours si tu bois de l'alcool tu ne maigris pas ! lol
Je ne me fais pas aider ni médecin, ni médicaments.

J'ai arrêter de fumer il y a 2 ans déjà comme ça du jour au lendemain j'ai dit STOP et j'ai tenu bon je n'ai plus jamais retouché une clope alors que tout le monde fume autour de moi

Alors pourquoi je n'arrive pas à faire la même chose avec l'alcool !!

Aujourd'hui on est samedi alors je ne choisis peut-être pas le bon jour pour me lancer mais tant pis ce soir ce sera Sans alcool

Je vous souhaite un tous un excellent week-end


sebos - 04/04/2022 à 11h37

Bonjour les amis,

Me voila de retour après un mois et demi de dégringolade. J'ai recommencé à boire, plus reprise de la clope et du joint. Fascinant de voir à quel point je m’acharne à creuser ma tombe !
Pourtant je n'ai pas à me plaindre de la vie que je mène, j'ai une femme et des enfants qui m'aiment, un bon travail et un salaire correct, j'habite une jolie maison alors c'est quoi mon problème. Pourquoi boire à ce point quand tout est pour le mieux ?

Je n'intervenais plus sur ce fil parce que je ne me sentait plus légitime, pourtant je sais que vous ne jugez pas et que vous traversez vous aussi vos épreuves face à l'alcool. J'ai pourtant lu vos post avec un sentiment de honte mêlé parfois à de l'envie face aux compteurs journaliers d'abstinences qui montent.

En définitive lorsque je repense aux moments de plénitude que je vis lorsque je suis sobre, quand je pense à toute l'énergie que je perd pour m'enivrer. Je crois que ma solution c'est l'abstinence définitive. Je suis incapable de gérer les deux verres de vins du cinquantième jours (bravo Carte).

Ce matin je me suis levé la tête dans le cul (normal avec une bouteille de rosé, une de rouge, quatre bière et autant de joint la veille) , je me suis engueulé avec ma femme au réveil parce que je me suis engagé à emmener mon fis au collège ce matin et que je n'en ai plus aucun souvenir (je passe pour quoi auprès de mes proche ?).

Je l'ai conduit à l'école avec certainement plus que la dose maximale admissible dans le sang pour prendre le volant.

Alors je prends la décision d'arrêter de boire au moins un an à compter d'aujourd'hui. J'écris un an parce que ça me semble plus facile de me fixer une échéance de fin. En réalité j’espère pouvoir changer ça en abstinence définitive Je crois que comme l'a dit le modérateur j'ai perdu la guerre contre l'alcool. Il est plus fort que moi, il faut que je cesse de me battre et le seul moyen pour moi c'est de cesser de l'affronter.

L'année dernière je m'était arrêté presque deux mois et j'avais commencé mon sevrage le 04 avril 2021, on est aujourd'hui le 04 avril 2022, je prends ça comme un signe bienveillant à mon égard.

A bientôt et bon courage à tous.
Seb

Espoir0773 - 04/04/2022 à 13h45

Bonjour Smart2,

Alors comment s'est passé ton weekend ?

C'est déjà super que tu continues à essayer, jusqu'à ce que tu y arrives.

Comme toi ça fait des années que j'essaie d'arrêter. La différence cette fois c'est que je ne me pose même pas.la question si je vais essayer de.reboire avec modération. À présent dans ma tête c'est bien clair, je ne bois plus, point. Donc pas de premier verre. Et finalement c'est très bien comme ça.

Allez, courage à tous .

Bises.

Carte - 04/04/2022 à 15h01

Hello Sebos le retour.
Bien content de ton retour dans le wagon de l'abstinence.
La rechute est dans l'apprentissage de l'abstinence et oui tu ne gagneras pas contre l'alcool.
J'ai essayé moi même de contrôler ma consommation et le résultat n'est pas possible pour moi.
Seul l'abstinence totale te permettra de prendre du recul et laisser ton cerveau oublier doucement ce poison.
Fais toi aider aussi, seul c'est vraiment très compliqué. Perso je ne suis jamais arrivé.

Dans les objectifs, j'oserai te dire que de prendre 4 semaines par 4 semaines, car tu n'es pas à l'abri de faire des faux pas de 2 à 3 jours. Cela n'est pas grave du moment que tu remontes le plus rapidement possible vers le ZERO ALCOOL.

Je termine ma journée 75 sans alcool et franchement la vie n'est plus la même.

Alors courage à toi et à tous cela vaut vraiment le cout de se battre.
Sy

Espoir0773 - 04/04/2022 à 16h20

Salut Sebos.

Super que tu sois revenu vers nous.

Je pense que se donner un objectif de temps c'est laisser la porte ouverte à la rechute. À l'inverse la pensée du plus jamais c'est trop définitif, ça fait peur et ça décourage. Pour ma part, mais chacun est différent, je pense: je ne bois pas, parce que je ne veux plus boire, et ça un jour à la fois.

J'ai mis de côté l'idée de la modération, c'est bien trop contraignant et frustrant parce que même si tu arrives à te contrôler, tu seras toujours frustré de ne pas boire plus.

Tant que tu verras l'abstinence comme quelque chose de négatif ou limitatif dans ta vie tu vivras en souffrance. L'abstinence c'est la liberté, l'abstinence c'est la vie. Et tu le sais puisque tu y as déjà goûté.

Bon, je dis ça mais je n'en suis qu'à mon jour 12. Par contre c'est très clair dans ma tête, du moins maintenant...

Allez, bonne fin de journée.

Bises.

Carte - 04/04/2022 à 16h38

Et maintenant, Espoir0773 est à son jour 12. sacrée année 2022, il va y avoir des liquidations chez les revendeurs d'alcool LOL

Bravo Espoir0773. c'est top continue et accroche toi. 24 h de gagné est un jour de plus vers la liberté

Alors à l'eau fraiche

Félicitation

Sy

Profil supprimé - 05/04/2022 à 10h27

Bonjour à tous.
Je reviens ici car comme pour vous tous, seule, c'est encore plus difficile.
Petit historique rapide ; prise de conscience de dépendance il y a 8 ans. Depuis, alternance de conso/abstinence avec un record de 8 mois juste après cette prise de conscience.

Toutes les rechutes initiées par une idée à la con qui finit toujours par traverser mon cerveau ramolli par l'esclavage, l'idée débile qui me fait me dire, tout à coup, que je suis cap de boire un soir et de me remettre sobre le lendemain. Un absurde sentiment de toute puissance qui me fait annuler d'une gorgée de bière tous les efforts des jours d'avant.
Idée accompagnée d'une joie morbide, presque d'un soulagement, dès le matin, à l'idée de la cuite du soir parce que ma sœur a 60 ans, parce que j'ai vraiment beaucoup et bien bossé, parce qu'un ami m'a déçue, parce que ma voiture est tombée en panne...
Je me suis même entendue dire à ma sœur, en arrivant pour ses 60 ans après 3 mois d'abstinence "je ne veux pas me faire du mal à ne pas boire avec vous ce soir". Non mais sans blague, c'est pas dingue ?
Pourtant, je le sais ; toutes les rechutes au premier verre.
Pourtant, je le sais, toute cuite en entrainera une belle série d'autres.
Ah! ces moments tard le soir au récup'verrre à éliminer les objets du délit et de la honte après avoir vérifié l'absence des voisins... M'avaient ils vraiment manqué ?

Nous nous retrouvons en situation de devoir lutter contre nos propres pensées, celles qui nous font défier toute la logique, qui nous font oublier pourquoi on a réussi à être abstinent 2 jours, 2 semaines, 2 mois...
Alors, tant pis, faire avec et recommencer encore et encore, tenir, lutter, se casser la figure, se relever.
Chaque jour sans est une victoire.
Bon courage à tous.
Flo



sebos - 05/04/2022 à 11h19

Bonjour à tous,

Je suis heureux de vous retrouver plein de motivations happy Bravo Espoir pour tes belles journées de sobriété. Bravo Carte, notre leader sur ce fil, en tête de train happy
Je crois que je commence enfin à admettre que je suis malade pour la vie. Jusqu’ici je me disais que c'était une période de ma vie à passer et qu'un jour ou l'autre je serais comme tout le monde capable de passer une soirée avec alcool de temps en temps.
Je suis obligé de constater aux travers de vos témoignage et de mon expérience qu'il n'en est rien. Comme toi Flo je suis incapable de m’arrêter à la première bière et la chute qui suit le premier verre dure toujours de longues semaines.
Pourtant qu'est ce que je suis bien dans ma peau à jeun !
Allez un jour après l'autre ....
Aujourd'hui J2.
Bon courage à tous
Bien amicalement.
Seb

Répondre au fil Retour