Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

Jour 365 !

Par Trekk44

Bonsoir les amis,

Ce soir, cela fera exactement un an jour pour jour que je pris mon dernier verre, ou dirais-je plus ma dernière canette de bière.
Un an également que je suis venu sur ce site, cherchant de l'aide. Je l'ai trouvé parmi les nombreux témoignages, et plus précisément sur le fil de discussion « Jour J » que je vous recommande vivement. Merci à tous les contributeurs de ce fil.
Il m'en a fallu du temps, pour admettre que contre l'alcool je ne pouvais pas gagner.
Un an ou j'ai pris la décision d’arrêter définitivement ce breuvage qui était devenu un poison. Ayant essaye de réduire ma consommation la semaine, et à m'enivrer jusqu'à plus soif le week-end.
J'ai 36 ans à l'heure ou je vais vous parle, sans enfants et célibataire. Et comme beaucoup d'autres ça a commencé par les soirées étant plus jeune, puis petit à petit la semaine, et enfin quotidiennement.
Mon corps à l'époque pouvait encaisser, la jeunesse ! J'avais l'alcool joyeux puis au fil des années de plus en plus violent. Les trous de mémoires de plus en plus fréquents, et le sentiment de culpabilité des lendemains de plus en plus insurmontable. Je pétais des cables, racontais n'importe quoi, violent verbalement, et conduisais sous l'emprise de l'alcool (j'ai failli y passer suite à un accident).
Rétrospectivement, je me cachais derrière l'alcool car je ne voulais pas voir qui j'étais, ni m'avouer mes faiblesses et encore plus mes sentiments. Je pense qu'il faut d'abord avoir le courage de s'accepter tel que nous sommes, et de faire une introspection sur nous mêmes. Avoir envie de s'aimer, pas évident ?
Un an, ou il y a des hauts et des bas. Mais je vous rassure beaucoup plus de hauts. Tout d'abord retrouver l'estime de soi, et de se dire ça y est, j'y suis parvenu : 1er jour. Puis les semaines filent, et toujours un jour à la fois. Cela a fonctionner pour moi, ne pas se mettre la pression.
Le Covid a jouer son rôle dans mon parcours ; plus de « On va boire un coup après le boulot ?», moins de soirées. Ma conjointe de l'époque y est pour beaucoup également, ne buvant presque ou pas du tout d'alcool, ça m'a faciliter la tache. Pas de tentations.
J'ai repris petit à petit confiance en moi à force de petits défis que je ne pouvais faire sans l'alcool, et de me dire qu'une vie sans alcool m'était possible.
C'est un long cheminent, qui parfois dans certaines circonstances vous fait douter. Regardez derrière vous, est-ce cette vie dont vous aviez rêvez ? Celle que vous voulez ? Pour ma part non ! J'ai pris des décisions cette année que j'aurai pas prises si j'étais sous l'emprise de l'alcool : rupture avec ma conjointe (relation toxique du à une personne dépressive), rendez vous professionnel, faire mon passeport pour partir l'année prochaine aux états unis, ou encore d'arrêter de fumer. Encore des victoires sur l'alcool, avancez toujours !
Et surtout ne vous dites pas « Allez juste un verre, je peux gérer ». Votre cerveau vous berne, il attend juste sa dose de « plaisir ». Jamais le 1er verre !
J'ai du m'occuper l'esprit à l'heure de l'apéro, pour ma part en rentrant du travail la semaine. Ça n'a pas été évident, mais distrayez vous ! Pour ma part je suis passé par les jeux vidéos, les séries, les puzzles, cuisiner et manger à des heures convenables. Une fois ce rythme acquis, l'horloge paraît différente, et l'envie de l'alcool se dissipe doucement.
Il n'y a pas de remèdes miracles, chacun est différent. Il suffit de tester différentes méthodes ou conseils pour voir si cela fonctionne sur vous.
Un an, ou je me dis que j'en suis qu'à la première page de cette nouvelle vie. J'apprends tous les jours à me surprendre. Je suis fier d'avoir arrêté, j'en parle donc aisément avec mon entourage (amis, collègues, famille), comme si je m'étais libéré d'un poids. Je peux maintenant aller boire un coca, en terrasse ou dans une cervoiserie que j’appréciais tant par le passé.
Un an, et pas de regrets ! J'apprends encore à gérer du fait de se retrouver tout seul le soir, à vouloir à tout prix être avec quelqu'un (dépendance affective). J'avance avec des doutes, c'est sur ; tous nos problèmes ne sont pas résolus avec l’arrêt de l'alcool, mais vous saurez vous écouter et à aller de l'avant.
Merci de m'avoir lu. Bon courage à tous ! Vous pouvez le faire ! Croyez en vous !

Fil suivant

25 réponses


Pepite - 01/12/2021 à 10h03

Bonjour Trekk44,

Vous êtes un alchimiste. Vous avez transformé le plomb en or et vous stabilisez la matière.

Il y a tout dans votre récit. Merci pour ce partage. Comme vous dites, ce forum.vous a aidé. Alors vous aussi, avec vos possibles, apportez votre expérience et votre soutien à ceux qui cherchent du réconfort, une écoute.

Qu'en pensez vous ?

Bien à vous,

Pépite

Trekk44 - 01/12/2021 à 18h34

Bonsoir Pepite,

Quelle belle métaphore pour une personne portant ce pseudonyme blunk
Oui, effectivement j'y avais songé ! Je pense que psychologiquement,il fallait que je passe ce cap des 1 an, pour pouvoir apporter mon soutien ou conseil. Avoir cette petite expérience d'abstinence.

Merci

Pepite - 03/12/2021 à 11h38

Bonjour Trekk44,

Merci pour votre attention.

Prenez soin de vous et partagez ici ou ailleurs votre force.

Bien à vous,

Pépite

Olivier 54150 - 06/12/2021 à 10h18

Bonjour TREKK44
Bonjour tous

Merci Trekk pour ce témoignage.

S'il n'y avait qu'une seule chose à savoir sur l'addiction à l'alcool, c'est bien de ne pas en reprendre une seule goutte, pour rien n'y personne. Tu l'as précisé, c'est important.

lorsqu'on a souffert de l'addiction, ne plus consommer, c'est tout simplement génial.
Ton témoignage est important, n'hésite pas à le répéter encore et encore.

Oliv

Trekk44 - 06/12/2021 à 17h20

Bonjour Olivier,

Merci pour ce retour. Et merci à toi tout simplement pour ton investissement sur ce site ! J'ai apprécié et j'apprécie toujours autant ta réflexion sur cette addiction et les addictions en général. De mémoire je crois que tu as créé un site, et que tu voulais écrire un livre à ce sujet ? Ou en es tu ?

Bien à toi.

Trekk

Salmiot1 - 06/12/2021 à 17h57

Hello !

Un réel bonheur de te lire Trekk ! Merci pour l'exemple !

Un an que tu as capitulé devant l'alcool et que tu as repris les rènes de ta vie !

Que de changements positifs en 365 jours !

Bien sûr que ta vie, sans vouloir être négatif, pas plus que la mienne, ne sera un long fleuve tranquille; mais tu auras, dans l'abstinence , la possibilité de tout traverser la tête haute, sans reprendre le premier verre qui entraînerait tous les autres car en effet, c'est possible, je suis passé par là. Tu vis cette abstinence comme une libération et non comme une privation, c'est merveilleux.
Félicitations et bonne continuation un jour à la fois . Cela me fait particulièrement plaisir de lire le témoignage d'un alcoolique soufflant sa première bougie .

Comme te le suggère Olivier, témoigne, témoigne que c'est possible , c'est encourageant pour toutes et tous . J'estime que le partage d'expérience est très important pour soi-même et pour les autres .
Bonne continuation à toutes et à tous !
Bien amicalement,
salmiot1

bonbonalamenthe - 06/12/2021 à 19h43

Bonjour Trekk, bonjour à tous happy

Déjà Merci Trekk pour ce témoignage, il m’a donné du beaume au cœur, je me suis retrouvée, moi aussi bientôt 1an. Je reviendrais en début d’année pour « raconter » mon année.

Merci à tous d’ailleurs, je vous lis et vous écoute, c’est d’important l’expérience

Je prépare les fêtes de fin d’année sereinement, je pense avoir passée un cap
Bonne semaine à vous
À bientôt

Olivier 54150 - 07/12/2021 à 12h01

Merci Trekk
Coucou Mr Salmiot
Bonjour tous.

Le petit blog que j'ai fait n'a pas beaucoup évolué. C'est un peu en vrac et aurait besoin d'une bonne maj.
Il y a quand même quelques trésors pour qui cherche à comprendre un peu.
https://olivierm54.wixsite.com/communications/news-and-events

Mon p'tit romans avance tout doucement.
Le temps me manque cruellement. Je travaille en 2/8 dans l'industrie, c'est tuant.

Lire, écrire ici et salvateur pour moi. Lire toutes ces prises de conscience deviennent mienne, ainsi que vos victoires, vos doutes, vos déboires.. . Le miroir et toujours parfait, c'est très enrichissant.
Et 23 ans sans une goutte d'alcool, ça ce partage, non? happy
Mais j'aime plus trop dire ce nombre d'années, ça me vielli trop... happy Pas toi salmiot? blunk

Et pourtant, je ne me suis jamais considéré comme sauvé. L'alcool est partout tout le temps. Même si je n'en ai pas envie, quand on y pense, le geste est si simple.
4 secondes pour le remplir, 3 secondes pour le boire, et ce verre devient l'autoroute direct vers l'enfer.

Et ce thc si doux, si réconfortant, magnifique substituts... Y a pas de dépendance qui disait ! Ben vla la galère.
Pour moi, la dépendance est très forte, très difficile à gérer.
Mais j'y arrive...un peu, beaucoup, passionnément. happy
Le thc s'accumule dans le corps et un vrai sevrage peu durer plusieurs mois. Pour l'alcool c'est 10 jours maxi.

Pour les dégâts, alcool, cannabis, bon, y a pas photo, même si les sensibilités sont très variés.
C'est comme comparer la gerre avec le covid a 14-18 et 39-45 réuni.
Comme une boîte à pharmacie à un hôpital.

Mon chouchou de moment est Michel Reynaud. Big Boss des additions happy
Désir, plaisir, manque est notre lot à tous dès la première seconde de notre vie.
A découvrir sur youtube et ses livres.

Belle fin de journée.
Oliv

Salmiot1 - 08/12/2021 à 21h40

Salut Olivier ! Bravo pour ton blog qui mérite qu'on s'y arrête, qu'on le découvre ; il y a tellement de bonnes choses à y prendre . J'ignorais que tu écrivais un livre .

J'ai moi aussi fait les pauses et je sais de quoi tu parles ! Imagine que tu sois encore plongé dans l'alcool ! Mais celui-là est bien derrière et ne doit plus hanter tes nuits depuis près d'un quart de siècle . Et tu as la chance d'être encore jeune , profites-en bien et continue à transmettre ce que tu as acquis ça et là.

Je ne viens plus très souvent ici mais je reste fidèle à l'association qui m'a sauvé la vie . Je voudrais dire qu'il est possible de se libérer de toutes les addictions et certainement aussi du thc que je ne connais pas ; probablement suis-je un peu trop vieux ou moins jeune que pour avoir été plongé dans ce domaine . Perso suis addict à AA pour mon plus grand bonheur .

Bonbonalamenthe, reste bien prudente , un jour à la fois, et essaye de conserver régulièrement des contacts avec des alcooliques, abstinents de préférence . A bientôt pour ta première bougie .
Bonne fin de journée à toutes et à tous

salmiot1

Répondre au fil Retour