Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

Je n'arrive pas à me faire aider

Par GreenStar

64 réponses


Obiwan - 21/03/2019 à 10h37

Bonjour Green,
Est ce que tout va bien?

IDEM à Moune.

Comment vas tu?

On t'attend happy

Stéphane

moune78 - 21/03/2019 à 11h01

Coucou Stéphane,
Eh bien tu l'as lu sur un autre fil de discussion, je vais franchement bien...
Comment vais-je m'en sortir?

Comme l'a dit Tyty (d'ailleurs, je vais lui répondre), une cure pour maman fatiguée... c'est peut être cela la solution. Car je suis fatiguée, physiquement, émotionnellement, psychologiquement.

Ca fait des années que je gère tout, de tous les côtés, dans tous les sens...
J'ai hâte des vacances, de prendre le soleil, d'avoir un peu de repos, de répit...

Je me sens bien con ce matin...
Mais vous lire me fait du bien, et, quelque part, discuter avec vous me fait penser que je ne suis pas une ratée, ou un cassos' commen on dit par chez moi... dans le nord.

Ce sentiment de honte, de mal être... de culpabilité, ... quand vais je être forte?
Réussir à m'en sortir? DEFINITIVEMENT?

Merci encore pour ta gentillesse, et ton témoignage. Ca permet de me dire qu'on peut y arriver.

Bises,

Moune

GreenStar - 21/03/2019 à 18h48

Bonsoir Moune, Manuelouly - Obiwan,

Alors on me fait des cachotteries ? On discute ailleurs et j'en suis exclue !! Lol blunk . J'aimerai bien retrouver les autres fils de discussion où vous postez mais je ne sais comment faire...

J'ai écrit dernièrement mais je ne vois pas mon post. Il a été jugé trop nul par les administrateurs ou bien j'ai fait une erreur de manipulation...

Je me souviens encore de mes propos, mais je ne vais pas réécrire la même chose, ce qu'on écrit ici n'est pas calculé c'est dans le vif de la pensée. Par contre je me demandais si je ne rédigerai pas un brouillon sur Word pour le copier coller ici.

J'ai cerné mon problème. Mon gros problème c'est l'ennuie et la fatigue morale. Celle qui empêche de faire des choses chez soit, de s'occuper.... sans avoir un verre à proximité.

J'ai contacté un centre prés de chez moi ^par mail. Je n'ai pas encore pris rendez vous..... Demain après midi peut être.

Je vous souhaite une bonne soirée en toute sobriété.

Green

moune78 - 22/03/2019 à 13h03

Coucou tout le monde
Heureuse de lire green..

Oui il y a d autres fils de discussions que tu peux retrouver sur le forum pour les consommateurs.

Oui la fatigue morale est un sentiment commun à beaucoup ici. Et l alcool amplifie celle ci.

Tu as bien fait de contacter un centre. Bravo green.

J appréhende l arrivée du week end mais me réjouis de ce beau soleil qui réchauffe le cœur et m encourage à faire un peu de mise en place de l extérieur.

Et vous? Quel est.le programme du week end?

Moune

moune78 - 27/03/2019 à 11h04

Coucou Green,
Comment vas tu?
Et coucou tout le monde, comment allez vous?

GreenStar - 27/03/2019 à 12h37

Bonjour Moune , bonjour les amis !

Quand je disais que je n'arrivais pas à me faire aider je voulais dire que j'avais du mal à franchir les portes. Décrocher mon téléphone et appeler un addictologue ou une clinique spécialisée.

J'ai cru avancer dans ma démarche. J'ai envoyé un mail pour savoir comment on précédé. Comment obtenir un rdv. On m'a répondu. J'ai appelé le numéro indiqué et là.... grosse déception. La secrétaire m'a fixé un rendez vous avec un addictologue mi juin en vue d'un séjour de 12 jours. Consternation ! Je dois attendre un mois et demi pour rencontrer un professionnel. (j'ai le temps de m'en prendre des cuites lol)

Je souhaitais juste avoir un suivi médical et psychologique pour m'aider à tenir le coup car j'ai peine à me sevrer complètement de toute boisson alcoolisée. Je tiens au maximum 2 jours pas plus. Je n'ai pas reçu l'aide que j'avais pensé.

Peut -être faut-il être riche pour se créer un programme sur mesure. Apparemment je suis tombée sur un service d'addictologie sévère. Donc voilà. Dans les émissions et toutes les vidéos que je peux consulter sur le net, les gens ont pris des mesures et s'en sortent. Soit il quitte leur pays, soit ils entreprennent une reconversion professionnels, ils créent des associations pour aider les autres etc... Existe-t-il des exemples tout simple qui ne nécessitent pas des changements extraordinaires de vie ?

Voilà mon constat aujourd'hui. Je suis seule face à mon problème et avec ma volonté seule. En parler ne suffit pas.

Je rêve d'une cure santé avec pourquoi pas jeun et crudités, yoga, méditation, marche. Mais ce genre de cure n'est pas remboursée par la sécurité sociale.....

Je vais cesser de rêver et m'occuper de mes enfants et petits enfants.

Green

moune78 - 27/03/2019 à 13h19

HA NON GREEN!!!!!
Tu ne vas pas baisser les bras!!!!!
Alors, pour avoir RDV avec un addicto c'est peut être long, mais, je ne comprends pas pourquoi déjà on te parle d'une cure de 12 jours avant même d'avoir eu un premier contact avec l'addicto!!
Essaie un autre centre??
En attendant, un psychiatre, c'est remboursé si tu as une mutuelle correcte, moi, je ne paie rien de ma poche (sauf l'avance de la consult bien entendu mais suis remboursée après)
Ne lâche pas!!!
Essaie des séances de méditation sur youtube, je t'en avais parlé me semble-t-il...
Ne baisse pas les bras. 2 jours, c'est déjà cela de pris!! Rappelle le centre, insiste, bats toi!
Par chez moi, il y a la CAPSA... je ne sais pas si tu as ça de ton côté?? ou essaie les AA??? ne lâche pas!
Tu as mis le pied à l'étrier en prenant les mesures nécessaires pour t'en sortir!
Et ici sur le site????? Le modérateur ne peut-il pas te conseiller? Te rassurer??? Te guider???

Green, ne baisse pas les bras. Le combat qui nous attend est bien long, mais, il faut y aller. C'est important pour toi, ta santé, tes enfants et petits enfants. Mais pour toi avant tout!!!!

Dans les hôpitaux il y a des centres addicto... en clinique aussi... enfin, dans ma région du moins.
ne lâche pas surtout.
Je suis là pour discuter avec toi...

Courage Green, tu sais combien nous sommes dans cet enfer, sous cette emprise...

Moune

Moderateur - 27/03/2019 à 14h46

Bonjour GreenStar,

Je rejoins Moune dans ses propositions. Voici ce que vous pouvez peut-être essayer de faire en patientant jusqu'au 12 juin :

- tout d'abord vous pouvez appeler notre ligne d'écoute ou utiliser notre chat pour discuter quand vous en avez besoin. Certes nous fonctionnons sur le principe de l'appel ou du chat unique (il n'y a pas d'accompagnement avec le même interlocuteur) mais néanmoins cela peut vous permettre de parler de vos difficulté et de vous préparer peut-être à ce séjour ;

- mais surtout un suivi ambulatoire avec un CSAPA vous permettrait d'avoir un accompagnement pour vous préparer à ce séjour et un suivi une fois que vous en sortirez pour vous aider à ne pas replonger. Donc oui, peut-être pouvez-vous nous recontacter pour essayer de trouver un CSAPA proche de chez vous ? Un CSAPA qui vous fixerait un rendez-vous plus proche.

Il n'est nul besoin de "transformer sa vie" pour réussir à arrêter l'alcool même si pour certains, les projets et le changement de vie sont des supports très utiles pour "y arriver". Mais chacun est différent et vous pouvez réussir sans forcément devoir engager de grands changements. Il y aura tout de même quelques "habitudes" à changer et situations difficiles pour lesquelles il faudra apprendre à répondre autrement que par la consommation d'alcool.

Quant à votre rêve de "cure de santé" je pense que vous pouvez le réaliser après votre sevrage. Cela pourrait même être une motivation qui fait sens. Il existe sur Internet une multitude de séjours ou retraites pouvant peut-être répondre à ce que vous recherchez (mais privés et payants). Ici on se situe en dehors du soin en alcoologie mais cela peut tout à fait être un prolongement d'une expérience de sevrage pour retrouver un corps détoxifié.

Certains centres résidentiels post-sevrage proposent aussi parfois des activités très intéressantes. Si vous avez des centres d'intérêt particuliers peut-être pouvez-vous appeler notre ligne d'écoute et un écoutant cherchera s'il existe des centres thérapeutiques résidentiels proposant spécifiquement des activités qui vous correspondent. Les séjours dans ces "postcures" sont en général largement pris en charge financièrement voire gratuits.

Greenstar vous avez peut-être l'impression d'être dans le creux de la vague, déçue de votre premier contact avec ce centre. Néanmoins vous mettez des choses en place, vous essayez et c'est la "bonne" direction. Ce n'es pas donné à tout le monde de le faire. Même les personnes aujourd'hui épanouies et qui en apparence ont trouvé une prise en charge qui leur convient ont, pour la plupart, connu des difficultés pour y arriver.

Comme Moune je vous encourage à ne pas baisser les bras et non vous n'êtes plus tout à fait seule face à ce problème.

Le modérateur;

moune78 - 27/03/2019 à 15h35

Green,
Je sais bien comme c'est difficile... mais, si on abandonne, alors... comment s'en sortir?
Mon psy me dit après chaque séance : "prenez soin de vous"
j'ai pas cette habitude, je pense aux autres avant de penser à moi... Mais il a raison. Si on ne prend pas soin de nous en arrêtant l'alcool, alors nous ne serons plus en état de prendre soin et de profiter de ceux qu'on aime.
Alors oui, le 12 juin c'est loin, mais c'est une date, TON PREMIER RDV, celui d'un nouveau départ.
Ne penses pas qu'il faut être riche pour s'en sortir... si tu savais ma situation financière... pourtant, ta petite cure de bien être peut être plus accessible que de partir je ne sais où pour faire des trucs de fou! Des petits riens peuvent faire de grands touts.
je ne suis pas de meilleur conseil, vu ma vie, mais ce que je sais c'est que tu as pris la bonne direction. Ne refais pas demi tour surtout.
Avance doucement mais surement, trébuche mais relève toi, prends les mains qui se tendent vers toi. Si en attendant la bouteille reste une béquille... ne culpabilise pas. Mais essaie de t'en passer comme tu le fais, même si ce n'est "que" 2 jours. Ne refais pas demi tour en tout cas.

Et après, on continuera notre route, vers la guérison, avec bien sur des bosses, des trous, des embuches, mais sans béquille!
Aller Green, reste surtout en contact ici..; ne lâche pas sad

Répondre au fil Retour