Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Envie d'arrêter, Besoin de parler

Par Profil supprimé

Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce forum, je suis Marc, 32 ans et je suis de Vendée.

Je vais essayer de ne pas écrire un trop gros pavé et d'aller à l'essentiel.

Voila bon j'ai déscider de m'inscrire sur ce forum car j'ai un problème de prise d'alcool excessive depuis des années et j'ai besoin d'échanger, d'être conseiller, tout simplement d'en parler car pour nous tous il arrive un moment ou le "ras le bole" arrive et pour moi je croix que ce moment est arrivé.

Je suis depuis toujours une personne très reserver et timide et dans ma jeunesse je me servais de l'alcool et de la cigarette pour être à l'aise dans les soirées et c'est la que tout à commencer, j'ai commencer à prendre gout à l'ivress que procure l'alcool et si durant de nombreuses années je me contentais d'une bonne grosse cuite par weekend voir deux... quand ma copine ma quitter il y'a 3 ans j'ai commencer à perdre pied et à boirre de plus en plus et cela presque tout les jours, petit à petit j'ai fait le vide autour de moi si bien qu'aujourd'hui je suis seul et je vie seul, il me reste mes parents, mes je n'ai plus d'amis, ni de travail on peut dire que je suis désociabiliser.

D'ailleurs mes pauvre parents en font les frais de mon état, ils en souffrent et j'en suis vraiment désolé, eux qui ont une vie saine et bien regler j'ai l'impression d'être le rater de la famille.


Au mois de mai l'année dernière durant une prise de conscience de ma situation j'ai fait une dépression, ce qui ma conduit chez le médecin qui ma mis sous antidepresseur et ma donné l'adresse d'une psy, concernant les antidepresseur je les est pris durant un mois et j'ai arrêter car j'avais trop d'effets secondaire et ça m'abrutissais beaucoup trop et en plus je commençais à mélanger alcool et medicament donc pas bon du tout.

Mon passage chez la psy a quand même été utile car aujourd'hui je suis en paix avec mon ancienne penne de coeur, j'ai eu 4 Rendez vous en 2 mois et ayant bien remonter la pente (remise au sport, perte de poids, morale au beau fixe...) j'ai descider de ne plus aller chez la psy et de me débrouiller par moi même, je m'en penssais capable mais je pense que c'est la que j'ai fais une grosse erreur, car ne trouvant pas de travail après plusieurs semaines j'ai recommencer à douter de moi et les mauvaises habitudes sont revenues rapidemment, je me suis donc remis à boirre de maniere occasionnel puis ca c'est vite transformer en 2,3,4 meme 6 jours par semaine!

Aujourd'hui j'arrive à me maintenir à 3 soirs par semaine mais c'est encore bien trop je le sais bien surtout en vue des quantités que j'avale, je suis environ à 2 voir 2.5 litres de bieres forte, ce qui me suffit à m'assomer et à me reveiller le lendemain avec une bonne grosse gueule de bois et avec un sentiment de culpabilité enorme, bref vous connaissez tous la suite...

Alors très franchement je m'interroge sur comment je pourrais qualifier mon état?

Alcoolique? ou simplement depressif? ce qui me pousse à boire pour comblé la solitude que je ressens dans ma vie.

OU alors Alcoolique soufrant de Depression chronique?

Je tiens a préciser aussi que principalement sous l'effet de l'alcool mon comportement alimentaire et completement different ce qui entraine une prise de poids, je me déclanche des crises de boulimies mais sns me faire vomir, c'est de (hyperphagie) je croix et bien sur sous l'effet de l'alcool je ne me rappel plus tout ce j'avale je suis obliger de faire les poubelles le lendemain pour remonter le temps et la je prend peur car en tant normal je ne suis pas un gros mangeur mais sous l'effet de l'alcool je mange pour trois!

Les troues noir provoquer par l'alcool commence à être un vrai problème, je me souviens de moins en moins de la soirée quand je me reveil le lendemain matin et les crises d'angoisses sont aussi plus fréquentes depuis quelques temps, et ce reveiller en pleine nuit avec une sensation de mort imminente c'est vraiment flippant, je ne sais pas si ça arrive à d'autre personnes car j'en entend pas tellement parler.

Pour conclure j'ai rès envie de prendre un rendez vous chez mon medecin lundi et aller jusqu'au bout cette fois mais bon la question c'est esque je vais encore me dégonfler?
Il ne faudrais pas mais ayant tellement honte de ma situation j'ai peur de retourner voir mon médecin et de le revoir pour le même problème que l'année dernière, j'ai peur qu'il me juge car ça na vraiment pas été facile d'y aller une fois alors y retourner...


Bon je pense avoir dit l'essentiel meme si il y'aurais tellement d'autres choses à dire j'ai promis de ne pas écrire un pavé...

Fil précédent Fil suivant

58 réponses


Profil supprimé - 12/01/2015 à 13h47

Salut Marko,

1èrement, si tu écrit un pavé on s'en fou, l'essentielle est que tu te lache, et que ça te fasse du bien, il est essentielle qu'en venant ici tu te sente bien, alors reprend ta plume si tu en as besoin.

2èmement, ne culpabilise pas et n'es pas honte de toi non plus car tu es MALADE, tu n'as rien demander, l'alcoolisme est une maladie vicieuse, on connait bien ça, pour avancer il faut que tu laches tout ça. ok!

Tu t'es pris une claque avec ta copine, ça t'a "enfoncer" mais résultat tu es là et tu à pris conscience que tu avais un problème merci ton ex.

Les démarches, tu en a déjà entamées et c'est très bien, je pense effectivement que de vouloir volé de tes propre ailes en lachant ta psy était prématuré c'est pour ça que tu t'es planté, mais c'est pas grave, reprend contact avec elle si le courant passait bien.

C'est comme une chute de cheval, tu tombe et tu recommence sinon la peur prend le dessus et tu fait plus rien car t'es paralyser par la peur et tu t'enfonce.

Alors bouge tes petites fesses.

Pour ta dépression tu peux peut être changer de médicament qui ont moins d'éffet secondaire ? va voir un homéopathe, il pourrait peut être te donner quelque chose de plus doux, tu as aussi les huiles essentielles, et les plantes pour les stress, les angoisse, trouble du sommeil et j'en passe, tu devrais pouvoir trouver quelque choses qui te corrrespond.

Il faut que tu fasse un point, savoir ou tu en es. depression, boulimie, ect..

si tu es plus au clair avec tout ça que tu arrive à déculpabiliser et ne plus te sentir honteux d'être malade, ton problème alimentaire devrait s'estompé.

Pour les trou noir, c'est lié à l'alcool, c'est donc bien que tu t'en préocupe, par contre je ne peux rien te dire concernant ta sensation de mort imminente, je ne connait pas ce problème aborde le avec un médecin.

Ne te dégonffle pas et vas voir ton généraliste il n'es pas la pour te juger, mais pour écouter et t'aider, si tu n'y arrive pas regarde sur la carte de france en haut à droite le centre CSAPA le plus près de chez toi, c'est sur rdv et gratuis tu trouvera médecin, psy....

tu peux aussi voir les AA, groupe de parole, fait en fonction de ton ressentie, si ça accroche pas c'est pas grave trouve un autre professionnel de santé avec qui ça cole c'est esssentiele pour ta guerison.

tien moi au courant

bise



Profil supprimé - 12/01/2015 à 21h27

Bonsoir et merci pour votre participation sur mon topic,

Bon nous sommes lundi soir et comme je m'en doutais je me suis encore dégonfler et suis entraint de boire en vous écrivant ces lignes...

Comme vous le savez j'ai déjà consulter l'année dernière suite à une dépression et ça ma aider à pas mal réfléchir sur moi même et j'ai avancer sur certains points mais suis retomber petit à petit malheureusement, mais en ce moment je suis de nouveau dans une phase de réflexion sur moi même et ma situation, et c'est plus tôt bon signe car en général je préfère opter pour la position de l’autruche, "je voix rien tout va bien..." bref tout ça pour dire que je n'est pas encore fais la démarche de prendre le téléphone et d'appeler "Chose pas facile" mais je pense que ça finiras par arriver d'ici peu car le "marre d'en avoir marre" est très proche...

Le truc c'est que j'ai toujours tendance à minimiser ma consommation d'alcool et à la comparer à d'autres et du coup je me dit que finalement ce n'est pas si grave même si elle est bien au dessus de la "norme"...

C'est surement une raison que je me donne pour ne pas arrêter enfin je ne sais pas, tout est bien brouillon dans ma tête en ce moment ou plutôt depuis longtemps...

Je vous prévient à l'avance je vais surement souler certains en vous racontant ma vie mais j'ai un énorme besoin de parler.

Quand j'ai consulter ma psy pour la 1ere fois ça n'a pas été facile surtout que j'étais dans un sale état mais mettre livrer comme cela ça à une inconnue qui ne me juge pas ça ma vraiment fais du bien, je ne suis pas un mec qui parle beaucoup, je garde tout pour moi, mais en sortant du rendez vous je me sentais comme apaiser d'un poids, d'un boulet que je trainais depuis longtemps, bon dieu que ça fais du bien de vider son sac!

Tout ça pour dire qu’après plusieurs rendez vous chez la psy j'ai appris à me poser certaines questions que je me posais mais différemment et du coup j'ai été amener à réfléchir sur moi même mais de manière plus positive, ce qui ma aider petit à petit à guérir de cette peine de cœur que je trainais depuis longtemps.

Mais le gros du problème c'est que je suis un mec timide, angoisser, réserver, depuis toujours et c'est bien la le gros du problème, tout cela m’empêche de vivre, je me pose trop de questions, je réfléchis trop, j'ai peur de souffrir de nouveau donc du coup je me suis enfermer dans une bulle que je me suis fabriquer loin de toutes relations humaines et aujourd'hui comme hier j'en souffre car aucun homme ne peux vivre sans amour, qu'il sois amicale ou qu'il vienne d'une femme ou encore de son enfant, je ne demande qu'une chose c'est avoir cette vie ou j'aurais la chance de faire la connaissance de cette femme exceptionnelle qui donneras naissance à notre enfant, mais dans le monde d'aujourd'hui ou la rupture est si facile, je me demande pourquoi essayer et s'investir dans une relation car aujourd'hui à la moindre difficulté on préfère aller voir ailleurs plutôt que d'essayer de régler les problèmes!

Je me dit juste que c’est perdu d'avance...

Et très franchement c'est dépriment car aujourd'hui on ne se sais pas trop bien a qui on peut faire confiance, moi je suis un mec sincère et honnête en amour, mais j'ai juste l'impression de ne pas être né dans la bonne époque, je ne me sans tout simplement pas à ma place dans le monde d’aujourd’hui.

Profil supprimé - 13/01/2015 à 13h09

Salut Marko,

Rassure toi tu ne me soule pas, au contraire plus tu en dis plus il est possible de cerner le problème.

Tu n'as pas réussit hier avec ton médecin, c'est pas grave ne reste pas sur cet échec et garde en tête que tu y arrivera.

Dans un premier temps tu peux essayer si tu veux de parler au téléphone ou en chat en direct avec le service d'alool info service, ils sont super gentil et ne te jugeron pas, au contraire ils peuvent te poser certaines questions qui t'amèneron à refléchir d'une autre façon et à démélé tout ça en partit.

Tu en pense quoi ?

C'est pas simple de sortir de sa coquille, je connait bien le problème je suis aussi extrèmement timide, reservé et introvertie. Il faut que je me mette pas mal de coup de pied au cul pour bouger et faire face à mes peur, angoisse ect...

Ta psy tu veux la revoir ? ça te ferais du bien tu as besoin qu'on t'aide à éclairer ta lenterne !!

Tu sais la politique de l'autruche on passe tous par là pendant un moment, ainsi que par la comparaison, on a besoin d'essayer seul avant de se rendre compte qu'on ne peut pas. Dur prise de conscience mais tellement importante pour la suite.

Pour tes soucis de coeur je comprend bien, tout n'es pas perdu, même en étant timide, je suis marié et j'ai 2 enfants, alors pourquoi pas toi ?? Il faut juste que tu trouve chosure à ton pied.

mais avant de pensé a ça pense a toi, à te guerrir, car on attire les gens de même enrgie que nous, alors si tu es positif tu rencontrera des gens positif.

Je ne pense pas que tu te soit trompé d'époque, tu es juste perdu, alors va voir ta psy pour retrouver le chemin et l'illumination.

Il y'a un livre que j'affectionne particulièrement d'éveil personnel et spirituel de

DON MIGUEL RUIZ qui s'appel "les 4 accord toltèques"

c'est vraiment un super bouquin (pour ma part)

je te laisse car je dois emmener mon fils à l'école à tout à l'heure.


ET LACHE TOI ECRIT AUTANT QUE TU EN AS BESOIN


courage petit

Profil supprimé - 13/01/2015 à 18h35

Salut Marco, tu as fait un grand pas en allant voir un psy ton médecin et en écrivant à ce service , les psys non pas tous les compétences en addictologie ,ce sont des symptômes bien spécifique y compris pour une dépression qui est forcément lié à l'alcool ,étant donné que tu ne travailles pas profite pour faire un séjour en centre spécialisé comme " csapa " franchement c'est le moyen le plus confortable le plus simple pour démarrer dans l'abstinence . cela marquera un vrai. De départ ,

tu dis avoir une consommation d'alcool inférieur à d'autres personnes , peu importe la quantité d'alcool absorbée on est malade dès l'instant que cela pose un problème au quotidien

Profil supprimé - 13/01/2015 à 18h41

Suite Marco , être honnête en amour ,c'est être soi-même ,utiliser un produit pour être quelqu'un d'autre ça ne peut pas fonctionner longtemps ,être honnête c'est se montrer tel que l'on est avec sa timidité qui est ta personnalité entre autres

Profil supprimé - 14/01/2015 à 10h57

bonjour aleau

on peut être dépressif sans être alcoolique.

bise

Profil supprimé - 14/01/2015 à 21h56

Bonsoir et merci pour vos réponses et votre aide, ce soir je reviens vers vous car je ressens encore le besoin de parler, je tien vraiment à tous vous remercier pour prendre le temps de me lire, d'essayer de me comprendre et de me lire.

Téléphoner au numéro indiquer sur le site je m'en sens tout simplement pas le courage je préfère rester sur le forum pour l'instant c'est plus facile pour moi.

Et oui la timidité n'est pas simple à gerer au quotidien j'en sais quelques chose, il faut constamement se mettre des coups de pied aux fesses pour avancer sinon ont à le reflexe de s'enfermer dans sa bulle, c'est dur et pénible, parfois j'envie les gens cool et décontracter qui ne se prenne pas la tête.

Concernant ma psy je pense que ce n'était pas la bonne même si elle ma amener à réflichir differement sur certais sujets, car elle a pas mal de rendez vous et du coup durant nos entretiens je sentais qu'elle était presser d'abrèger pour passer au suivant alors je n'est pas pu dire vraiment tout ce que j'avais à dire et c'est pour cela que j'ai preferer laisser tombé les psy.

Pour la prise de conscience je pense que tu a raison, on se dit toujours que ce n'est pas si grave... mais un jour on se rend compte que finalement on a vraiment un problème et c'est mon cas je l'admet aujourd'hui j'ai un problème avec l'alcool, et croix moi c'est pas facile de se le dire et d'en prendre conscience!

Je suis d'accord également pour dire que la timidité n'empêche aucunement les relations de couple, je suis moi même rester 7 ans et demi avec la même femme et ça se passais plutôt bien, quand je connais bien la personne ma timidité s'envole petit à petit, mais elle ma quitter brutalement pour un autre alors que je penssais notre avenir tout tracer, enfin bref cette histoire c'est du passer maintenant.

Et c'est bien vrai que l'on attire les gens qui nous corresponde, je connais des gens dans mon état qui ne demanderais qu'a me voir mais je préfère rester seul car je pense que ces gens souffrant du même mal que moi ne pourrons que m'enfoncer encore plus, ces gens ne pense qu'a fumer, boirre bref se défoncer la tête pour oublier, moi c'est tout l'inverse de ce que je recherche aujoud'hui car avec ces gens la on ne peu pas avancer.

J'avoue que je suis énormement nostalgique des années 90s, c'est ma jeunesse, mes années bonheur et debut 2000 aussi, mon adolescence ou je doit bien l'avouer malgré des parents assez stricte j'ai quand même fais les 400 coups...

j'ai par la suite fais la connaissance de mes premières petit amies et les joies que tout ce qui tourne autour...
Btref jai eu une très belle jeunesse plus ou moins débrider enfin je ne regrette rien de cette époque, la seul chose que je regrette c'est ce que je suis devenue aujourd'hui, car à l'époque malgré ma timidité j'essayais d'avancer mais aujourd'hui j'ai tellement peur de l'avenir que je reste bloquer dans le passer et le present et je refuse de voir l'avenir, je me dit qu'il n'ya rien de bien pour moi dans le futur et c'est pour cela que je me racroche à mon passer, et oui car depuis ma rupture avec mon amie je joue à un jeux un peux sadique j'essaye de revivre les meilleurs moment de mon passer et defois ça fonctionne et parfois je me sens bien dans ce monde passer, mais la plus part du tout la conscience prend le dessus et je sais que ce n'est pas la réalité et je dérpime de nouveau.

Le truc c'est que je me dit que si j'avais été une autre personne dans le passer je n'en serais pas la aujoud'hui et ça me fais mal, car franchement je regrette vraiment mes années jeunesses, je donnerais tout pour avoir de nouveau 16 ans!

La suite n'a rien à voire mais je tien juste à dire que pour me livrer de la sorte je doit boire sinon je ne dirais rien, alors SVP ne me jugez pas car ça me fais vraiment du bien dire ce que j'ai au font du coeur et pardonner les fautes d'orthographe...

"Clochette" concernant le livre je vais regarder cela de plus prêt car ça tombe bien depuis quelque temps je me suis remis à lire, mon dernier roman en date c'est "Je veux vivre" très émouvant un peu dans la ligner de "nos étoiles contraires" je ne sais pas si tu à lu ou vu le film mais les acteurs sont exeptionelles..., moi qui suis fan de romance-drama j'ai adorer, oui je sais c'est pas trop le style de livre qe doit aimer un mec normalement mais je suis un coeur tendre et sensible donc j'adore ce genre d'histoire sentimentale.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous et encore merci de me lire et de me répondre!




Profil supprimé - 15/01/2015 à 13h12

Salut Marko,

Encore une fois on ait pas la pour te juger alors décompresse. On est là pour t'écouter.

Prend confiance en toi !! ça va être à travailler j'ai l'impression (je me trompe) ?

Si tu te sens pas pour le moment de téléphoner ou de parler en "Chat" c'est pas grave, peut être plus tard ?

prend ton temps, tu es là et ça c'est l'essentiel, une nouvelle aventure commence. Même si la prise de conscience est dur, il est important que tu reste dans le moment présent (comme le livre d'Ekart tolle, "Le pouvoir du moment présent" et "mettre en pratique le moment présent"blunk. c'est super dur d'y rester, mais avec de l'entrainement ça devient de plus en plus simple.

Ici on se sert les coudes, on se remonte le moral, et quelque fois on se secoue aussi. toujours dans une bonne ambiance et sans jugement.

C'est difficile de guerir de sa timidité et je ne sais pas si c'est faisable, mais on arrive à l'apprivoiser.
Pour ta psy si tu veux pas la revoir (ce qui se comprend) à partir du moment que tu te sens stressé et non écouter.

A tu envie de réésayer en en trouvant un qui te corespond ?

C'est bien, je trouve que tu essai d'éviter certaine personne à partir du moment que tu ressent que ça pourrait te mettre en difficulté, c'est que tu es "connecté" à ton ressentie et que tu l'écoute pour le moment ça part plutôt bien.

Il ne faut pas que tu ressace le passer pour ne pas y rester coincé ça t'empècherais d'avancer, c'est pour cela que tu ne vois pas le futur, comment veux tu te projeter si tu te vois encore à tes 16 ans ????

A tu réfléchit, au démarche que tu veux mettre en place ? (en fonction de se que tu te sens capable de faire bien sur). Aller dans un CSAPA, groupe de parole, réunion des AA, ton médecin, RDV avec un adictologue ???

ou tu préfère rester juste sur le site pour le moment afin de prendre confiance en toi et de faire des démarches un peu plus tard ?

Concernant les livres que tu mentionne je ne les connais pas, je vais faire des recherche.


bise

Profil supprimé - 16/01/2015 à 21h20

Bonsoir,

Oui la confiance en moi ça fais 32 ans que j'y travail mais j'ai pas encore trouver la recette miracle...

Très franchement pour le moment je prefaire échanger sur le forum avant d'aller plus loin c'est plus facile pour moi, j'ai une visite médicale général de prévue pour bientôt et lors de ces visites on peut demander à voir un psy et je croix que je vais en profiter pour parler de mon problème c'est l'occasion ou jamais...

Concernant la timidité perso je vie ça comme une maladie et je pense que l'on peux avec le temps la mettre de coté mais quoi que l'on fasse elle resteras toujours en nous et c'est pas toujours simple à gerer au quotidien.

Pour la psy oui j'ai très envie de trouver une personne que me comprend et qui m'aiderais à avancer sans regarder sa montre... bref une personne qui fais son taff avec convictions et non pour la tune.


Oui je connais pas mal de personnes du passer ou que je croise toujours au même endroit "rayon alcool", cest personnes sont bien imbiber voir plus (fumette) donc comme je le disais je pense qu'elles n'ont rien à m'apporter de positif, car quand je leur parle j'ai vraiment l'impression que leur état est pire que le mien pourtant ils sont plus jeunes, ils ont l'air tellement desesperera à a à peine 27 ans...

Je suis un grand nostalgique, je n'est que 32 ans mais mon passer me manque tellement, j'ai tellement de bon souvenirs, comment oublier? ou passer à autre chose?

Pour les démarches à mettre en place je pense deja me rendre à la visite médicale général et en profiter pour parler de mon problème.

Mais ce qui est sur c'est que j'ai vraiment envie de vivre ma vie libre sans aucunes béquilles mais la question c'est quand j''y arriverais?

Concernant les livres que je t'es conseiller moi j'aime beaucoup, est tu est une personne sensible? je pense que tu devrais aimer si tu en est une...

Bonne soirée à tous....

Répondre au fil Retour