Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Avis sur SELINCRO

Par edika22

117 réponses


noemie93 - 01/06/2018 à 19h49

Bonjour,
Merci de ta réponse Lili. Du coup je prends les choses avec plus de sérénité. Même si avec la décision d'arrêter j'ai une conscience plus aigue de ma consommation.
Le moral est au plus bas. et l'épuisement total.
J'ai été dans la démarche d'en parler autour de moi. Le pire est le tabou autour de la dépendance à l'alcool, en particulier pour les femmes. Mais du coup on se retrouve avec des réactions difficiles. Des personnes qui se mettent à distance. Je m'imagine que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce genre de réaction. C'est perturbant, pour ne pas dire plus.
A+
Noemie

Sharpy49 - 04/06/2018 à 09h50

Bonjour et merci effectivement ça donne à réfléchir différemment mais pour ma part dur de travailler car je suis poly addict alcool cannabis... J'ai rdv le 12 avec l'addictologue

noemie93 - 04/06/2018 à 11h56

Bonjour,
Je confirme, c'est très dur de travailler en même temps ! Si ça peut te rassurer Sharpy, je suis en arrêt de travail jusqu'à mercredi et ce depuis vendredi. Il faut que je reprenne jeudi car quand on est arrêté on tourne en rond, et qu'est-ce qu'on fait dans ces cas là? On picole.
En plus les conséquences de la poly addiction doivent rendre difficile le fait même de bosser...
Je te souhaite bon courage. Tiens nous courant pour ton RDV le 12 et tiens bon jusque là.
A+

cj61 - 05/06/2018 à 07h57

Sharpy, sans indiscrétion, tu essaies de freiner et l'alcool et le cannabis ?
jj'ai, enfin jusqu'à il y a peu, j'avais toujours associé les deux, mais stopper le canna et l'alcool en même temps, c'était mission impossible...

Sharpy49 - 05/06/2018 à 15h25

Bonjour de toute façon c'est en association 1 bière 1 pétard j'ai l'impression de consommer un peu moins mais c'est tout et la nuit je sue comme c'est pas permis mes drap sont trempé le matin

noemie93 - 29/06/2018 à 19h07

Salut,
Sharpy tu avais rdv avec l'addictologue le 12 juin. Comment ça s'est passé? Et depuis ?
Moi j'ai l'impression que je ne réagis pas au selincro. Après une espèce de "lune de miel" maintenant je bois comme avant. Certes ma situation perso n'est pas géniale et je gère le stress avec l'alcool. Je me retrouve en manque de tabac alors que ça fait deux ans que j'ai arrêté et en plus je rêve de fumer un joint. Bref, je suis juste capable de me jeter sur n'importe quelle substance qui me fera oublier. Donc je bois...Avec quand même des effets secondaires plus importants.
Merci de vos réponses

cestquoi - 29/07/2018 à 22h51

Bonjour, Bonsoir a tous (selon l'heure) !

Je vois que le fil c'est perdu depuis Juin...

Voilà, je vais pas me présentez, car je ne suis pas là pour me créer un cercle d'amis, même si je suis sûr que de bonnes âmes sont présentes ici !

Je viens vous donnez mon avis sur mon expérience sur mon début de consommation du Selincro (c'est bien le fil? non?).

Donc, première prise du produit hier soir au repas, après ma conso d'alcool, vu que je démarre a 18H-19H. J'en suis a une conso hebdo de 3-6 Canettes de Bavaria ( pas de pub? happy ) 8,6 % d'alcool. Pas d' effets secondaires, fatigue? pas sur, vu que je suis décaler dans mes horaires actuellement, sinon rien de bien nouveau pour moi.

Aujourd'hui, 2 ième jour du cacheton ( à la votre messieurs, dames), même pas envi de finir ma 3 ième Bière, j'analyse le truc. Fatigue d'hier? je sais pas... alors je test mon spécial pour finir mes soirées habituelles de manque d'alcool (bières), je vais me prendre une bouteille de rosée pour le finish, et là plus de goût... pas spécialement envi de boire, mais pas envi de gaché non plus. Bref je sais pas pas quoi en dire pour l'instant. peut être un renouveau pour moi, mais pas d'effets secondaires en tout cas ! je vous souhaites pas bon courage( on se connais pas blunk ) mais, si ma petite contribution peut vous apportez un positif, alors là je suis preneur et je vous embras..... (outch j'ai glissé). happy

Amicalement Fred

oliv1968 - 25/09/2018 à 13h16

Bonjour,
J'ai commencé à picoler au lycée puis à la fac et ai continué jusque vers 30-35 ans selon le même mode: deux bonnes cuites le weekend avec mes copains / copines. Rien entre les deux weekends. Quelques fêtes pendant le vacances et beaucoup de sport.
Ça s'est gâté vers 35 ans: repas d'affaires + apéro le soir avec mes collègues + WE de fêtes. Mais pas de prise d'alcool chez moi. Puis vers 40 ans sont arrivées les bouteilles de vin au dîner chez moi. Maintenant (50 ans) j'en suis à 2 bouteilles de vin minimum à partir de 17h en semaine et 3 à 4 le WE.
J'ai consulté il y a 3 ans sans succès. Pas de médicaments pris. Baisse régulière qui n'a tenu qu'un trimestre.
J'ai à nouveau consulté la semaine dernière et ai pris un Selincro hier vers 15h30. Ça semble marcher! J'ai bu 3 verres quand j'en aurais pris une dizaine sans sourciller. Pas de manque, presque du désintérêt malgré une très bonne bouteille de vin rouge achetée pour l'occasion.
Je me suis senti par contre presque un peu stone (je ne prends aucune drogue), désorienté, pâteux etc. J'ai réussi à lire 40 pages d'affilé d'un bon livre en me couchant (je ne me souviens pas de la dernière fois que cela m'est arrivé).
En revanche la nuit a été terrible: insomnie de haute volée, sueur, hallucination sonore (cela existe), goût terrible dans la bouche, impossible d'orienter mes sentiments ou pensées dans un sens exacte etc. L'expérience m'a vraiment secoué. A part la fatigue de ce matin, tout semble être rentré dans l'ordre et bosse plutôt bien...
Je vais reprendre à 15h30 un cachet en espérant que les effets secondaires s'estompent.
Merci aux messages chaleureux de soutien et aux autres qui me rappellent qu'il y a beaucoup beaucoup beaucoup de boulot!

syade - 23/11/2018 à 20h12

bonsoir

le fil s'est perdue depuis 2 mois j'espere obtenir une réponse.
comment sont vos suites a tout ceux qui ont posté leurs débuts?
Je voulait savoir si le SELINCRO pourrait m'aider car je ne bois plus régulièrement mais en tres grosses quantité de temps en temps(abstinance totale pendant des fois 6 mois)et boum je me reveille avec 1,2 ou 3 bouteilles vide d'alcool fort(sans avoir le souvenir d'en avoir acheté)
je vais retourné voir le medecin pour lui en parler,et je voulais savoir si quelqu'un avait eu la meme experience.
merci

Répondre au fil Retour