Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

40 jours - Encouragement à toutes et tous qui débutent l'arrêt de l'alcool

Par Pierre7082

Bonjour à toutes et à tous,

Je vais rapidement présenter mon cas, buveur non quotidien mais qui ne connais aucune limite sinon celle des lendemains difficile, des trous de mémoires et d'un sentiment de honte que je traine comme casserole depuis de longues années qui restera marqué je suppose pour toute ma vie.
Je pouvais boire accompagné ou seule des quantités qui font réfléchir lorsque l'on découvre le nombre impressionnant de bouteilles, canettes, fûts, cubis à déposer en déchèterie...

Cela fait aujourd'hui 40 jours d'abstinence et je vais très très bien. Bien sur que les envies sont toujours là, elles en durent que quelques secondes, mais je n'en ai plus besoin. J'ai réussi à mettre un mot sur cette maladie silencieuse qu'est l'alcoolisme.
Il n'y a pas de solution miracle, pour ma part je le fais uniquement pour moi car je veux profiter au maximum de mes 2 enfants et qu'il ne voit plus l'homme malade qui cache derrière une bouteille ses problèmes.

Bon courage à toutes et tous ceux qui commence ce sevrage et cette nouvelle vie. Il n'y a rien de réconfortant dans l'alcool, au contraire et cette seconde vie est réellement plus enrichissante.

Pierre

Fil précédent Fil suivant

15 réponses


newalain - 23/08/2019 à 14h08

Bonjour,

J'en suis à 81 jours aujourd'hui mais quelle délivrance et que du bonheur!

Parfois encore des envies mais il faut garder une volonté de fer!

Bonne continuation et merci pour ce témoignage positif.

Alain

Vivi74 - 23/08/2019 à 17h43

Bonjour et bravo ! Je vous félicite ! Moi ce n'est que mon troisième jour, mais j'ai tout perdu, divorce l'année dernière, alcool depuis des années à ne plus pouvoir s'arrêter... Jusqu'au point où ce début de semaine j'ai demandé à être emmené aux urgences car j'étais ivre, je pleurait de honte et de dépression, car j'avais emmené mon fils dans le sud, et j'ai mélangé alcool et médicament car je pensais pouvoir me maîtriser... Résultat mon ex femme a du venir rechercher mon fils car il a eu peur est j'étais une loque... Imccapable de plus rien. Elle ne veut plus que je le vois, ni conduise avec. Le même jour j'ai perdu ma nouvelle compagne également... Trop c'est trop. Zéro alcool et suivi par l'addictologue du coup. Là c'est le troisième jour, j'ai encore des moments de stress même avec les médicaments car c'est le début. Je veux pouvoir revoir mon fils, refaire ma vie et être heureux sans cette mer** de produit, et récupérer la confiance de tous ceux que j'ai déçu, sans parler de ceux qui m'ont lâchés depuis toutes ces années... Je recommence une nouvelle vie maintenant. Et j'attends de retrouver de l'énergie pour retrouver un nouveau travail rapidement car j'étais en pleine recherche, et je dois vite me remettre sur le droit chemin, et plus une goutte d'alcool à vie ! Un vrai poison qui fait tout perdre, pffff...

Et puis mise en route d'un suivi psychologique aussi, pour bien se rappeler se passé misérable, la perte de deux femmes que j'aimais plus que tout, mon fils, la confiance de ma maman et de tous. Plus d'alcool, vivre libre et se sentir bien mieux dans sa peau est tellement mieux, et ne pas attendre d'être malade aussi. J'ai 39 ans, je dois tout reconstruire à cause de mon comportement, de ce poison, de l'incapacité à pouvoir être raisonnable, et surtout un danger public !

Merci de votre soutien

sacomi - 24/08/2019 à 10h55

Merci pour ces témoignages j'entame mon troisième jours d'abstinence aujourd'hui samedi 24 août .J'ai été abstinent neuf mois,Puis rechute ensuite 3 mois et pareil Et ...On Ne guéri jamais de cette maladie,Je Ne buvais pas Tous Les jours Mais Lorsque je commençais c'était jusqu'à l'ivresse trou noir etc...Alors au bout d'un certain temps Je me suis dit Je Ne Suis Peu etre Pas Si alcoolique que Ca .Mais La conso d'avant revient vite au galop Avec le Meme comportement et conséquences .Alors aujourd'hui Je Ne boirai pas Pour profiter du soleil Et De ma petite famille.Il Ne Faut Rien lâcher et Surtout Ne Pas reprendre Ce premier verre c'est celui Qui inéluctablement entraînera les autres Et la suite on connaît c'est moche .

salmiot1 - 24/08/2019 à 12h21

Bravo à tous les deux ! Un jour à la fois, cela se fera, cela se fait .
Sur un autre forum sur lequel je suis il est aujourd'hui question de conserver des réserves c-à-d se dire qu'un jour ou l'autre il sera possible de reprendre un verre ou deux , bref de gérer sa consommation . Il n'en est nullement question pour moi bien sûr et en aucune circonstance je ne voudrais reprendre de premier verre qui en entraînerait sans aucun doute toute une série d'autres jusqu'à l'ivresse et à nouveau la perte de la maîtrise de ma vie . Que cela soit une maladie grave, des problèmes de santé ou autres , je me suis dit que pour rien au monde je ne voudrais reprendre le premier verre car celui-là ne réglerait aucun problème et que même il les aggraverait.
Si une envie de boire vous prend un jour , dites vous immédiatement , non, pas aujourd'hui, demain peut-être et demain si l'envie est toujours présente , remettez le premier verre au lendemain une fois encore . L'envie finira par passer car tout est de passage sur cette terre même les envies d'alcool . Rappelez-vous les mauvais moments traversés dans l'alcool et concentrez-vous sur le bien-être que vous avez retrouvé dans votre abstinence respective .

Faire son abstinence pour soi est très important d'autant plus que l'entourage en bénéficie également.
Bonne continuation à vous Pierre et Alain

Pour Alain : volonté de fer, mais surtout capitulation sans condition devant l'alcool .

Lena34 - 25/08/2019 à 21h09

Bonsoir à tous,

Bravo à vs 2 ! Moi ça fait 1 mois aujourd'hui que je suis abstinente, et j'y vois beaucoup plus clair , je me sens de mieux en mieux.

J en suis a mon troisième essai..mais depuis le premier jour de ce 3ème arret je sais que cette fois cest la bonne .

Je ne vais pas refaire l histoire je me suis déjà expliqué sur d autre fils de discussions, mais j ai eu ce déclic je crois .

Et l alcool ne fait définitivement plus partie de moi , de ma vie .

Cette ennemie qui était si souvent présente tjs la , il n y avait quelle , et aujourd'hui elle a disparu , c'est si bon.

Courage à vous , de mon côté je reste vigilante mais l alcool me fait tellement peur aujourd'hui que je crois que c est devenu ma phobie !!!

Bonne continuation à tous et soutenons nous vers ce si beau chemin qu est la délivrance.

Lena.

antxon - 26/08/2019 à 06h31

Bonjour,

Moi cela fait deux jours et cela se passe plutôt bien. Je pense surtout à mes deux filles.

Bonne continuation pour vous deux.

salmiot1 - 26/08/2019 à 09h38

Bonne continuation à toutes et à tous .

L'important sera toujours :

1) d'admettre et d'accepter sa maladie et de ne plus jamais remettre cette dernière en question car alcoolique un jour , alcoolique toujours .

2) de capituler devant l'alcool car il sera toujours le plus fort . Pas touche le premier verre , celui qui remet le feu aux poudres .

3) de ne plus faire cavalier seul et de bien s'entourer de personnes qui tirent vers le haut.

4) de rejoindre une association d'anciens buveurs , toujours alcooliques eux aussi, mais qui s'entr'aident pour rester abstinents .

5) croire en soi et se dire que c'est possible pour tout le monde de devenir abstinent et de le rester jusque la fin de ses jours, un jour à la fois comme préconisé chez AA qui pour moi est le Mouvement qui m'a sauvé la vie .

6) Se libérer de ce que l'on a de lourd et d'épuisant sur les épaules et que parfois l'on traîne depuis de nombreuses années. Il n'est jamais trop tôt pour arrêter de boire .

7) En plus de ce forum , celui de l'ombre à la lumière vous accueillera volontiers et est ouvert tous les jours de l'année , 24 h sur 24. L'entraide n'y est pas un vain mot .

Allons, continuons ensemble, jour après jour et ne nous trouvons plus d'excuse pour reprendre ce foutu premier verre qui empoisonne la vie de celui ou de celle qui le reprend .

Bonne continuation et croyez dur comme fer que vous pouvez rester abstinent.

salmiot1

Michael25 - 26/08/2019 à 10h07

Bravo à tous pour ma part c’est aujourd’hui que je débute mon abstinence après plusieurs essais qui n’ont pas marché. Vous lire me donne une motivation supplémentaire. Je pense que c’est la bonne. Pour info j’étais un consommateur journalier de ces fameuses bières de 50 cl qui vous gâche la vie.

salmiot1 - 26/08/2019 à 10h16

Bienvenue Michael !
Faut bien débuter un jour et pourquoi pas ce 26 août 2019 ! Date à retenir . Je ne peux que t'encourager à rejoindre le groupe AA de ton coin . Tu y seras bien accueilli sans jugement aucun vu que celles et ceux que tu y rencontreras souffrent de la même maladie que toi .

Peut-on savoir ce que tu avais mis en place jusque aujourd'hui pour devenir abstinent ? Suis curieux , hein !

Bonne route à toi et au plaisir de te lire

Répondre au fil Retour