Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

changement de personnalité de mon mari sous alcool

Par ninette82

Bonjour,
J'ai 33 ans, mariée, maman de 3 enfants (9ans, 6 ans et 11 mois ).

Mon mari ne boit pas au quotidien, il est d'un naturel plutot impulsif mais calme et gentil . Il est une personne très angoissée ( peur qu'il nous arrive quelquechose, a moi ou aux enfants, peur de la mort, il est très stressé par son travail...par exemple)

Mais quand il boit, quand on a une soirée ou un repas, malgré mes avertissements quand je sens qu'il est a sa limite ( car cela se produit tout de meme de maniere réguliere et je commence a connaitre ses limites ) il continue bien souvent et là c'est la grande débandade, il boit a n'en plus finir et il change completement de personnalité, il se bat ( meme avec des membres de la famille qu'il apprécie) il dit aux enfants qu'il ne les aime pas, il se met dans des situations a risque ( comme prendre la voiture par exemple ) il est comme possédé, les yeux pleins de haine et de rage.

Cela s'est reproduit il y a 4 jours lors d'un diner chez nous et il s'est battu avec son beau frere, avec les voisins venus nous aider à les separer, j'ai du appeler les gendarmes car on ne maitrisait plus la situation...dans la bagare j 'ai recu des coups et les enfants ont tout vu et ont été très choqués par tout cela. il a meme pris un couteau et voulais se faire le voisin, heureusement les gendarmes sont arrivés et sont intervenus alors que j'essayais de le désarmer...
Bref, vous voyez le genre de dérives que l'alcool peut engendrer...

Le lendemain , il ne se souviens de rien ou presque, mais il sait qu'il nous a fait du mal , psychologiquement car il ne s'en prend jamais a nous volontairement ( aux enfants et a moi), il dit que c 'est fini, qu'il ne boira plus...mais au bout d'un certain temps ca fini toujours par recommencer et on souffre a chaque fois et on fini par pardonner...

Je ne sais plus quoi faire pour agir, dans un sens je veux proteger les enfants de ce genre de choses , dans un autre , je veux l'aider mais je suis decouragée car ca fini toujours par recommencer...j'aime mon mari d'un amour profond et sincere, mais j'en arrive a me dire que je prefere vivre san slui que de revoir cette haine dans ses yeux

Croyez vous que l'alccol n'est pas le probleme principal , ou du moins pas le seul? Les angoisses n'ont elles pas un role dans tout cela?
qui consulter? psychologue? alcologue?
Il se rend compte du probleme et s'en veut enormement et sent qu'il est en train de nous perdre , il veut trouver une solution...par quel bout prendre le probleme?

Par avance merci de vos témoignages, conseils...

Fil suivant

8 réponses


clochette - 22/05/2015 à 17h19

salut,

Prend rdv dans un CSAPA en urgence c'est pour les famille et les patients tu trouvera des psychologue et des medecin, vous pourrez trouvez des solution, (type le mettre sous Baclofène, l'envoyer en cure ou autre...)
Ils faut que toi et tes enfant puisse parler a un psy car il faut évacuer tout ce que vous vivez, et on mari aussi.

Pour l'alcool par rapport à sa violence je ne suis pas psy, alors je sais pas.

A tu possiblité de partir un temps pour te faire du bien, (famille, ami), car tu as besoin de souffler et de récupérer.

tiens moi au courant

biz

Catyvi - 22/05/2015 à 20h34

Comme je te comprends...moi j'ai le même à la maison a ceci près que ça n'a encore jamais dégénéré jusqu'à en venir aux mains...il devient un autre...plein de haine, de reproche, de ressentiment... Mais c'est surtout contre moi... J'ai même l'impression qu'il règle ses comptes avec son ex femme à travers moi...
Du coup, chaque occasion ou il peut tombée sous l'emprise de son vice me fait stressée grave...a chaque fois c'est pareil, il me cuisine jusqu'à trouver un point sensible pour me faire pleurer... J'ai tous les défauts, je suis la pire des mères et des épouses... Bref... Il me pousse à bout...le lendemain, il se rappel plus et il me dit qu'il ne pense pas ce qu'il dit, que je ne dois pas écouter...et puis la fois d'après, il me dit complètement saoul, <tu as vu je suis saoul mais je suis rigolo et sympa>... Comme si ça lui donnait le droit...

et puis, il pousse le bouchon trop loin jusqu'à ce que la femme d'un ami l'accusé de la ploter en soirée...il ne veut plus les voir...elle raconte n'importe quoi...et moi je ne veux pas le perdre...mais en fait, c'est encore pire...il est la physiquement mais mon mari lui n'est plus la... Je lui en veux tellement...

et puis il me dit, promis, je boirais plus la semaine, que le weekend end, deux verres... Ça dur 6 mois et l'alcool trouve un autre chemin... J'essaie d'en parler à ces amis, ça famille...personne ne me prends au sérieux...il est tellement génial.... Il était, tellement génial...

Je ne sais plus quoi faire...j'ai déjà traversé tant d'épreuve... Je ne sais pas si j'arriverai à traverser celle la...pourtant je l'aime mais c'est plus une vie d'avoir peur tout le temps...j'ai envie de prendre mon fils sous le bras et de fuir...je ne supporte plus ce block qu'il forme contre moi et ces enfants ados...ils en profitent grave pour faire ce qu'ils veulent...je ne suis pas chez moi une semaine sur deux, et comme ils sont la et qu'il sait très bien que je ne ferais jamais d'esclandre devant eux, il en profite...

Aider moi...il sait qu'il est alcoolique mais veut s'en sortir seul... Moi, j'ai plus de force... Je suis si malheureuse...

ninette82 - 25/05/2015 à 10h56

Merci pour ta réponse clochette.

Alors ton message me surprend car j'ai bien précisé que mon mari ne boit pas quotidiennement et je ne pense pas que cela soit de l'alcoolisme ( ceci dit je n'y connais pas grand chose, mais mon papa lui boit chaque jour et a besoin de sa "dose" donc j'y vois une enorme différence ), cure, baclofène...cela me semble un peu radical dans son cas, non?

j'ai pour ma part appelé le numéro tout en haut mercredi dernier pour avoir des conseils et ils m'ont dit que le mieux pour mon mari serai d'aller dans un centre ANPAA pres de chez nous car il y rencontrerai un psychologue qui pourrai ensuite le ré aiguiller...

j'en ai parlé a mon mari , qui a bien pris la chose, mais je voudrai que ce soit lui qui prenne le RV car c'est à mon sens une démarche personnelle...or depuis que je lui en ai parlé jeudi, il n'a rien fait...peut etre sui-je trop pressée et qu'il faut que cela fasse son chemin dans sa tête...


clochette - 26/05/2015 à 13h13

salut ninette

Tout ce dont je t'es parler cene sont que des solutions, et il y en a d'autre je ne les connais pas toute.
Si il veut bien aller voir un medecin spécialiste et un psy pour l'aider ca serait super. J'espère qu'il le fera.


Cativy


Téléphone sur ce site ou va dans un CSAPA c'est pour les famille et les patient cela te permettra d'avoir des personne qui ont l'habitude de l'alcoolisme en face de toi, tu sera écouter et conseiller.

Si tu veux partir avec tes enfant pour prendre du recul, vous protéger, et prendre soin de vous fait le. C'est important de prendre soin de soi et de se protéger. Cela ne remet pas en causes tes sentiments, c'est juste pour te faire du bien et faire comprendre a ton mari que s'il continu a nier sa maladie il vous perdra. En espérant qu'il est l'éléctrochoque attendu et qu'il se prenne enfin en main.

courage

jul0123 - 18/07/2016 à 18h37

Bonjour,

Je ne sais pas si ce fil sera toujours d'actualité mais je lance un appel à Cativy car je suis exactement dans la même situation, un conjoint qui se transforme en un autre homme méchant et agressif envers moi seulement. Il a une rancoeur qui ressort dès qu'il est saoul, tout l'inverse de l'homme qu'il est en temps normal. Je suis sa cible mais je sens que c'est lié à des problèmes avec son ex femme. Seulement je suis désespérée je ne sais plus quoi faire, quatre ans que nous sommes suivi par des thérapeuthes et je ne connais personne dans mon entourage qui rencontre ce probleme et donc ne comprend. J'aimerais pouvoir échanger avec vous si possible directement pour pouvoir se soutenir mutuellement et se donner des conseils si possible. Nous pouvons nous échanger des contacts privés pour cela?
Dans l'espoir que ce message sera lu....
Merci...

Valantina - 19/07/2016 à 11h30

Bonjour,

Même combat, même douleurs !
Mais je suis parti !! Au bout de 6ans ! une éternité qui suffit à vous détruire
Je me relève à peine de la chute, le chemin intérieur me parait loin et long encore à parcourir...
Pour ma part je n'ai pas eu d'enfants avec mon conjoint, et d'un côté c'est bien heureux, mais j'ai évidement aujourd'hui l'impression d'avoir foutu ma vie en l'air par et pour l'amour d'un seul homme, à 42 ans le bilan est dur à accepter.
Une chose est certaine, il faut que le conjoint dépendant à l'alcool (drogues également) veuille se prendre en main en ayant avant tout réussi à admettre sa dépendance,
Ne vous sacrifiez pas dans en sens unique, vous y laisserez votre être tout entier !

J'ai vécu la même histoire que Catyvi, il promettait qu'il ne boirait plus en semaine, que le weekend end, deux/trois verres..., famille,amies,...personne n'a voulu se mouiller tellement il pouvait savoir se faire aprécier lorsqu'il était sobre, donc difficile à croire pour les "autres" qu'il pouvait être si bas..

Il n'y a qu'une alternative pour ma part : Partir ou mourir.


Nanie1981 - 07/12/2018 à 05h21

Bonjour je suis dans le même cas que vous j'ai 3 enfants et cela fait trop longtemps que ça dure là je suis fatiguée et complètement perdu. Que faire
Est ce moi le problème ?

Québécoise - 07/12/2018 à 13h07

Bonjour a toutes ,
Situation semblable , l'homme que jm est alcoolique . Il en decoule tous les troubles de la personnalités de facon passager. Et oui! C'est les plus proches qui en sont le plus affecter. Ce n'est pas un choix facile d'etre avec un alcoolique . On voudrait detacher les 2 . L'homme de cette maladie mais malheureusement ce n'est pas si simple .

Mon chéri bois enormement et de plus en plus . Et il ne veut pas se soigner . Il aime boire! Malgré tout .

Il est intelligent , charmant .....

J'ai commencé a me soigner et notre relation a evolue , les disputes sont moins frequente , j'apprend a mettre mes limittes ( pas encore une experte) mais je pratique pleins de trucs.

Je vous souhaite aussi d'avoir de l'aide pour vous-meme prc ca affecte la confiance en soi , et s'en sui la co-dependance .

Une etape a la fois , c'est possible d'etre heureuse avec un alcoolique , mais ca commence par soi . Je sais ca semble impossible . Mais ca l'est . Je vous envois pleins de force .
X

Répondre au fil Retour