Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Rechute, rechute, rechute pourquoi ?

Par Olivier 54150

27 réponses


pat54910 - 14/03/2018 à 15h43

Salut Vine et Olivier.

Je vais tenter de répondre à Vine. Si sa peut aider bien sûr.

Déjà faut essayer de comprendre ce que cela te procure en prenant ton apéro ou ta bière du soir.

Un moment de détente le stress du boulot ou autres je vais pas parler de moi mais j'ai commencé pareil, un petit verre puis petit à petit c est plus un verre mais un vase, je vais pas et je veux pas t alarmé, mais attention à ce vis la car comme dit Olivier petit à petit ton corps a besoin de plus d ou l apéro du mercredi.

Je pense que tu n'ai pas dans une dépendance intense mais je te conseil de te renseigner auprès de ton médecin ou autre pour pas que sa prenne de l'ampleur dans ta vie.

Moi maintenant j'ai plus cette envie d apéro même si y a des moments où je me dit un petit verre feras pas de mal oui c'est vrai mais après quand on a appris à se connaître soit même on sait où sa peut mener.

Alors Vine un conseil apprend à te connaître totalement car la plupart des gens croient qu'ils se connaissent mais en faite non. Puis essaye de voir comment tu réagis en ne prenant pas ton apéro et ni ta bière pendant une semaine, puis tiens nous au courant la on pourras se mettre une idée si tu es dépendant ou que c'est juste une habitude que tu à pris.

Sur ceux bonne journée à vous.

(Olivier pouvons nous nous rencontrer un jours pour faire plus ample connaissance merci)

Profil supprimé - 14/03/2018 à 20h12

Merci beaucoup pour vos réponses et conseils Pat et Olivier. Cela m'éclaire et me stimule. Je n'ai pas bu depuis samedi soir. J'ai ressenti un manque ce soir et j'ai parlé à mon épouse de ma démarche. Je reviendrai vers vous dans une semaine pour faire un bilan. J'ai encore quelques questions à vous poser, sans que cela vous dérange.
Encore merci. À dans une semaine
Vincent

pat54910 - 15/03/2018 à 09h56

Salut Vine, y a pas de quoi si on peut s entraider pour t expliquer le manque physique se ressent pendant 3-4 jours pour ma part le 2eme jour c était compliqué lol en attendant de tes nouvelles je te souhaite bon courage à plus

Profil supprimé - 15/03/2018 à 11h42

@ Vincent,

Que ton parcours et l'augmentation subtile de la consommation me rappelle mon cas.

D'une conso festive adolescent à la conso quotidienne pour relâcher la pression en passant par les stigmates et manifestations somatiques... Aussi ce copain qui maintenant passe la majeure partie de sa vie au café...

Je rejoins Olivier dans sa réponse surtout au niveau des manifestations caractéristiques de la dépendance qui s'installe.

Comme toi un jour je me suis dis qu'il fallait que j'arrête. Cela fait maintenant 18 mois. A la volonté et avec quelques aides médicamenteuses très ponctuelles au début.

Je le vis maintenant très bien et pour rien au monde je ne voudrais reprendre le premier verre, la première goutte !

Comme le dis Oli : on vit très bien sans alcool !

Profil supprimé - 23/05/2018 à 11h01

Bonjour à tous,

Je viens prendre des nouvelles de Vincent et de son test de 10 jours sans alcool.
Je suis dépendante également. J'ai une famille formidables : un mari en or et 3 petites chipies. Depuis ado je bois beaucoup. On me le fait remarquer, j'ai une bonne descente. Mais ça s’est accéléré au fur et à mesure :
Dès que je suis seule, dès que je m'ennuie, avant de partir à un dîner cher des amis (de peur de manquer), quand je rentre le soir avec les 3 chipies qui me pompe toute mon énergie, avant d'aller faire du sport, pendant que je fais du sport, en cachette chez toutes les personnes chez qui je suis invitée ... alcool est partout, m'accompagne, me hante, me possède. Pourtant je ne bois pas bcp à chaque fois. J'ai juste besoin de boire.
Enfin ca c'était avant.
Je suis désormais suivie par un psy depuis 3.5 ans et on arrive à diminuer mes consommations doucement ... mais surement. Maintenant je ne bois quasiment plus la semaine. Je ne suis plus hantée par ce que j'ai bu la veille ou comment m'organiser pour boire aujourd’hui. Car je bois toujours en cachette et ça prend un temps fou, une organisation très fine !
La chose qui m'a le plus aidé c’est d'en parler à mon mari. Pourtant c'est ce qui me faisait le plus peur. Il n'allait plus me voir pareil. Il ne m'aide pas vraiment mais depuis qu'il est au courant j'ai l'impression qu'il voit tout. En tout cas il ne propose plus d'apero en semaine et repousse toutes mes tentatives d'incitation. On a passé un pact : alcool que le week-end, et plus une bouteille qui traîne dans al maison la semaine. Tout est planqué dans une cave dans laquelle je ne peux pas accéder (enfin ça c'est ce qu'il croit).
Des rechutes j'en ai .... tellement !! Mais je ne les considère pas comme des échecs car je pense qu'il faut être toujours dans la positivisme. Si on voit Echec/Rechute on déprime, on baisse les bras ...
J'ai la sensation de faire 3 pas en avant 2 pas en arrière. Mais c'est déjà avancer.
J'ai surtout peur pour ma santé.
Alors je me pose la question : est-ce que je dois arrêter totalement ? Et là rien qu'à y penser c'est l'angoisse. C'est impossible !!! Ma vie va être d'un triste !
Vincent tu en es ou ?

Malu - 30/05/2018 à 20h55

Que dire. C'est moi ça. C'est dur de vous lire

Profil supprimé - 31/05/2018 à 11h54

Bonjour
Bravo Olivier 10 ans sans alcool ce poison
Tu as fait comment pour le vaincre
Merci

pat54910 - 01/06/2018 à 08h54

Salut à tous.
Je vais répondre à fofie déjà je ne comprends pas pourquoi tu dit que ta vie va être triste sans alcool si tu pense sa c est que ta vie te rend triste et que c'est pour sa que tu bois puis pour la santé on est tous différents y en a qui picolerons toute leur vie et rien, puis y a ceux qui picolerons un peux et la le drame déjà en arrêtant tu diminue les risques mais psychologiquement tu te sentiras mieux et tu verras que ta vie ne seras pas triste je te le promets sa fais 20 moi que j'ai arrêté et j'étais pire que toi à me lever même la nuit pour boire et je me sent en super forme sans alcool surtout dans la tête à ne plus penser ce que je vais boire demain etc.... À toi de voir bonne chance biz

Répondre au fil Retour