Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon témoignage - 3 mois d'arrêt après 10 ans de consommation

Par Soleil92

36 réponses


Mianthadia - 19/11/2018 à 06h44

Bonjour, je vous rejoins car ce que j'ai lu de vos témoignages m'a fait beaucoup de bien et surtout à également fait écho en moi, je me suis vraiment retrouvée dans le témoignage de Soleil54 . Moi aussi je suis une maman d'une petite fille de 3 ans, et je ne veux pas que mon alcoolisme détruise l'image qu'elle a de moi dans quelques années, lorsqu'elle aura l'âge de comprendre pourquoi maman boit tous les soirs ce liquide ambré avec du coca appelé whisky, avec son papa. Nous nous aimons beaucoup lui et moi mais depuis que nous nous sommes connus il y a 5 ans rares ont été les soirs où nous n'avons pas consommé cette boisson qui nous permet de passer à la deuxième phase de la journée, celle où on décompresse de la journée de travail, etc... J'ai une capacité phénoménale à tenir l'alcool et il m'est arrivé d'en consommer dans la journée, pour tenir face à un événement stressant. Je ne me supportais plus. Et maintenant depuis 3 semaines je revis car je n'ai plus touché au whisky coca, et je ne veux pour rien au monde rechuter. De plus je suis enseignante dans le privé et j'ai raté 2 fois le concours de recrutement de professeur des écoles qui me permettrait d'exercer ma passion en toute stabilité, tout cela en raison d'un manque de confiance en moi durant les épreuves orales. Ce manque de confiance est pour moi lié à l'image degradee de moi que j'ai en raison de cet alcoolisme qui s'est installé sur de longues années. Vous lire m'a fait énormément de bien et j'espère de tout coeur arriver à tenir le coup. Mon objectif est de ne pas craquer à Noël. Et au si pour l'instant je m'accorde le droit de prendre un alcool "leger" de temps en temps comme une bière ou du mousseux (ce qui n'est rien comparé à la quasi bouteille de whisky qu'on pouvait boire mon conjoint et moi en un soir), et je remarque que je n'en ai même pas vraiment envie...

Luna001 - 13/06/2019 à 17h03

Bonjour à tous,


C'est le coeur serré que je vous ecris pour vous partager ma peur et ma peine. J'ai aujourd'hui appris que ma maman était atteinte d'une hépatite alcoolique. En effet, elle boit depuis plus de 10 ans maintenant. Je me suis toujours dis qu'un jour son foie ne tiendrais pas mais on est jamais vraiment prêt à ça surtout quand c'est sa maman.

J'aimerais aujourd'hui un peu mieux comprendre sa maladie et surtout comprendre la différence entre une hepatite alcoolique et une cirrhose ?

Peut-on si l'on ne boit plus retrouver un foie en bonne santé ?

Quels sont vos conseils ? Comment puis-je la sensibiliser à sa maladie ? Quels mots utiliser car le sujet de l'alcool est très tabout ...

Bien à vous,

Luna

Profil supprimé - 13/06/2019 à 18h25

Bonjour,

Pour l'aspect gravité :

https://www.msdmanuals.com/fr/acc...ue/maladie-h%C3%A9patique-alcoolique

Sachant qu'à défaut de solution radicale (abstinence) cela va virer à la cirrhose et inévitablement au cancer du foie.
Je ne vais pas dramatiser mais pas non plus vous faire de fausse promesse.

Il faut lui en parler même si l'alcool est un sujet tabou. La prise de conscience et la décision d'arrêt ne peuvent toutefois venir que d'elle...

patricem - 14/06/2019 à 14h52

Bonjour,

il faut qu'elle fasse une fibrométrie. Selon le résultat, le foie peut être complétement cirrhosé, pas de récupération possible et abstinence de rigueur, sinon les risques de cancer sont très élevés. Aux premiers stades, le foie peut se régénere complétement grace là encore à l'abstinence, et cela peut prendre du temps.

Cdt,

Patrice

Soleil92 - 14/06/2019 à 16h41

Bonjour Luna,

Je suis à la naissance de ce poste que j'écrivais à mes 3 mois d'abstinence après 10 ans d'alcoolisme (1 bouteille de rosé / soir minimum).

Je fête mes deux ans le 14 juillet prochain.

ATTENTION : PREMIERE INFO HYPER IMPORTANTE : NOUS NE SOMMES PAS MEDECINS.

Personne ne peut t'apporter le moindre conseils, avis, ..... Déjà hépatite mineure ou majeure ? Lorsque j'ai fais une écho du foie en janvier 2017, il était abimé : 1ere phase / foie gras, gros 2eme phase stéatose (nécros) 3eme phase : cirrhose. Et pour toutes ces phases, une seule et même urgence : arrêter de boire. Je l'ai fait en juillet 2017. Janvier 2018 : foie nickel.

Je te conseille te lui parler. De manière froide, objective. Sans jugements. Sans menaces ni tabous. Elle est à un carrefour de sa vie : elle continue de boire, elle tombe. Elle arrête, l'espoir est au bout. Et toi aussi gardes espoir. Je reste persuadée que, quelques soit le mal, le moral, la ténacité, l'espoir font 30 % de la guérison happy

A votre dispo pour échanger

Luna001 - 15/06/2019 à 11h47

Bonjour,

Merci à tous pour vos reponses !

Ma maman doit faire des examins poir savoir à quel stade elle en est. Je ne manquerai pas de partager les resultats avec vous. C'est derniers jours je me suis beaucoup rapprochée de ma maman. J'ai eu l'occasion de parler de l'alcool avec elle etc ...
Je pense qu'elle a pris conscience non pas de sa maladie mais de l'impact que ça avait sur nous. Je lui ai fait comprendre que j'etais entrain de sombrer à l'idee de la perdre un jour. Et elle m'a promis de faire en sorte de se soigner et qu elle allait arrêter tout ça. J'ai donc de l'espoire ... maintenant j'attends les analyses avec impatience pour connaître la gravité de la situation. Ce qui m'impressionne le plus c'est son ventre gonflé comme une femme enceinte. L'un de vous à déjà eu ça? Est ce qu'il est possible que ce gonflement se résorbe ?

Bien à vous


Luna

Soleil92 - 17/06/2019 à 10h10

Bonjour Luna,

Je comprends vos questions, vos doutes et vos craintes. Je dois vous préciser qu'au delà d'être alcoolique abstinente, je fus la fille d'un père extraordinaire et alcoolique qui mourut à l'âge de 42 ans, 12 jours avant ma majorité. Mes deux grands mères étaient alcooliques, ainsi que mon grand-père et mon cousin de 44 ans se bat contre ce mal depuis 15 ans.

Autant vous dire que je connais le sujet. Mais cela ne fait de moi ni une spécialiste ni un médecin. Je ne peux vous apporter que du soutien ou des conseils qui ne seront tirés que de ma propre expérience.

Votre maman a le ventre gonflé - celui d'une "femme enceinte". Evidemment, cela laisse présager la présence d'ascite dans son ventre. Ne soyez pas alarmée : elle devra éventuellement faire une ponction (retrait du liquide).

Seule l'équipe médicale va pouvoir vous guider : les prochaines étapes sont importantes : les examens vont vous permettre d'y voir plus clair et de programmer les prochains jours. Soyez près d'elle. Riez, parler d'autre chose. Ce n'est pas le moment de se concentrer sur le problème de l'addiction. Je vous assure que le soir, lorsqu'elle est seule, elle doit réfléchir, culpabiliser et réaliser. C'est peut être cela le fameux déclic. Voyez toujours le positif. Croyez en vos forces et celles de votre maman.

Je vous embrasse
Stell

lylou0806 - 02/11/2020 à 12h23

Bonjour soleil92,

Je me présente, je suis une jeune femme de 26 ans et voilà 1 mois que j'ai moi même arrêté l'alcool. J'ai bu durant environ 3-4 ans. Je voulais vous demander si vous aviez ressenti des douleurs sous les côtes irradiant dans le dos et un peu diffuses de l'arrêt de l'alcool à 3-4 semaines après principalement le soir et la nuit ? J'ai eu une bio : GGT à 49 le 30 septembre et le 26 octobre Ggt a 27. Tsh a 4.990 en septembre et il y a quelques jours à 1.37... Echo abdo pelvienne rien d'anormal et scanner aussi..

Est ce que si j'avais eu une stéatose, fibrose ou hepatite on l'aurai vu ?

Dans l'attente de vous lire, bonne journée à vous

Personne99 - 15/07/2021 à 16h12

Bonjour lylou0806 avez vous trouvé des réponses a vos questions ?

Répondre au fil Retour