Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le premier jour du reste de ma vie ?

Par guillaume

292 réponses


Julio - 02/02/2022 à 17h09

Bonjour,

Oui la rechute est pas facile. Il faut s’accrocher.
Moi lundi j’ai trop bu et j’ai pas pu aller travailler le lendemain. On culpabilise, on est pas bien… il faut garder en tête que tu es courageuse et que tu as conscience de ton problème. Courage chica

Pepite - 02/02/2022 à 17h19

Bonjour,

Que ressentez vous lors de la rechute ?

Racontez ce qu'il se passe en vous ?

Qu'est ce qui vous pousse à boire ?

Carte - 02/02/2022 à 17h30

Rassure toi Chica. il y a des millions de personnes qui ont le même problème..... 45 000 morts par an à cause de cette maladie. Le plus compliqué la dedans, c'est que c'est une maladie, tu n'y peux rien... Il y a des personnes avec d'autres maladies bien plus grave.... Le problème majeur de l'alcool c'est que c'est un dépressif... Donc tu passes ton temps à descendre et remonter... Sauf que descendre est plus rapide que de remonter.... Je suis alcoolique depuis 30 ans...J'ai été abstinent 5 ans et j'avoue même que j'avais oublié comme cela est difficile de s'arrêter.
Après 3 ans à retourner les choses dans tout les sens, la seul chose vérité c'est de stopper ABSTINENCE TOTAL.
Boire beaucoup d'eau, se faire aider, voir un Addictologue avec aussi un Psy et prendre ses médicaments...Surtout ne pas rester seul, parler parler et vider son sac est essentiel.... Alors compte sur l'ensemble des personnes sur le site et il y a du monde...... Je termine ma journée 16 sans alcool et c'est pas simple mais maintenant je sais que reprendre un verre et c'est parti pour redescendre en bas.... Donc il faut se battre, avoir du courage et même quand on rechute, ben le lendemain re motivation pour faire que d'arrêter va être la seul solution. Tu es plus costaud que cette maladie et à chaque fois que tu gagneras une journée sans alcool, ton cerveau va te laisser tranquille au fur et à mesure..... Mais surtout fais toi accompagner.... Bon c'est ma façon d'essayer de trouver les mots qui vont faire que d'ici plusieurs jours, nous aurons des discussions plus radieuses... Alors n'hésite pas, il y a du monde qui vont répondre, te donner leurs astuces à eux car nous sommes tous différents.... La seul chose qui est certaine c'est qu'il faut arrêter.... Courage courage...

sebos - 02/02/2022 à 18h11

Chica , tu as le droit de partager la merde. Après tout on est tous là pour ça. On ne se connait pas , on ne se connaitra sans doute jamais, on s'écrit sous pseudo et sous surveillance, des fois qu'on dérape.Pas fiable un alcoolique ?
Dis toi bien qu'on est tous dans la même ! A plus ou moins haute dose et chacun avec ses appréhensions, ses problèmes , ses difficultés, chacun avec sa volonté plus ou moins forte. Mais tous victime de s'être fait embarquer, de ne pas avoir su gérer. Rien n'est irrémédiable, il y a plein de témoignages qui en attestent.
Tu as droit a une deuxième chance, a une troisième chance, a une x ème chance. Tu vas finir par y arriver et a retrouver une vie comme on rêve tous dans avoir une.

Moi ce que je ressent quand je rechute, c'est de la honte le matin quand je me lève et que je me dit aujourd'hui je bois pas, tout en sachant que je tiendrai pas. Alors je fait taire la bonne conscience qui me souffle à l'oreille, je la saoule pour qu'elle la ferme, j'achète un cubi plutôt que des bouteilles parce que comme ça tranquille on ne voit pas sa consommation et pas de cadavres à ramener au tri sélectif. On se ment et on le sait.


Aujourd'hui, est ce bien , est ce mal , je ne sais pas mais j'ai programmé ma rechute. Je suis pas sur d'avoir le courage de me dire : "Je suis abstinent à vie" Alors je me suis donné une échéance : Pas d'alcool jusqu’à cet été. Ça me donne une date à tenir. jusqu'au 21 juin. Ça voudrait dire presque six mois sans alcool. Ce ne m'est pas arrivé depuis plus de trente ans.

Un truc pour tenir tiens, aujourd'hui j'ai pris rendez vous pour donner mon sang, le 17 février.Quelque part je me sens engagé, je ne pourrais pas le faire avec 1 g dans le sang, alors je vais devoir rester sobre. Pour la suite on verra.
Comme on dit : A chaque jour suffit sa peine.
Courage Chica, courage mes amis de galère. Un jour nous n'aurons plus rien à écrire happy

Profil supprimé - 02/02/2022 à 19h46

Merci à vous pour vos gentils messages. Je me sentais très seule ...Je puise du courage dans vos témoignages... J'attends toujours que l'infirmière me tel pour me fixer un rdv...Julio, comme je te comprends, je vais travailler le matin en mode "reculons"... Enflée, les yeux rougis, l'estomac en vrac, j'ai perdu des opportunités de job à force de reporter à plus tard...Faut vraiment m'aimer et apprécier mon travail pour continuer à m'employer...Bon, sans conviction, je me dis que demain je n'achèterai pas d'alcool ...Pour mon fils, celui qui m'aime et ne me juge jamais...Bon courage à vous

guillaume - 02/02/2022 à 20h51

Bonsoir a tous et toutes !

Quel plaisir de vous relire .... avec des journées bien remplies je n'ai pû me connecter et je suis content d'avoir de vos nouvelles.

De mon coté je tiens bon. Pour moi aussi j'avoue que chaque jour est un peu plus facile que celui d'avant.
Ce week end comme convenu je me suis mis au jus de tomate/tabasco et ca m'a bien aidé. Le jus de tomate remplit assez vite l'estomac et donc la satiété arrive vite. En plus le piquant du Tabasco miam....

Chica : Bien entendu je confirme ce qui a été dit par SEBOS, tu as le droit de nous raconter " la merde " que tu as fait... si tu as lu toute cette discussion depuis le debut, tu as pû lire que je suis passé par des phases de " n'importe quoi" !!! Culpabilité, malêtre , quasi depression etc ...
TOUS les matins, sans exception, je me levais en me disant qu'il faut que j'arrete, que j'ai des brulures d'estomacs a faire fuir un pompier, que je dors mal, que je suis désagréable ( voir tres tres ) avec mes proches....et pourtant j'ai réussi a arreter.
Soit, j'en suis au début, mais en toute franchise le plus difficile est le premier jour, d'amorcer la pompe de la sobriété.

J'ai retrouvé un sommeil regulier et recuperateur : Ca faisait tres longtemps que le reveil ne servait plus a rien vu que j'etais reveillé entre 4h et 5h30 ... depuis une semaine le reveil me sonne a 6h45 et c'est top!

Je retrouve du plaisir a etre gentil avec mes proches, J'ai enfin pû reprendre mes passions en prenant du plaisir et surtout pourvoir faire ce que je veux a l'heure que je veux. Car en buvant a partir de 18h, impossible ensuite de faire quoique ce soit ... et bé maintenant si je veux faire mes gammes a 20h je peux , 21h ? je peux aussi .... yeahhhhhh c'est genial .

Bref tout ca pour vous dire qu'une rechute c'est normal, on se releve et on redemarre.

Carte, sebos : On tient ensemble hein ? donc on se serre les coudes!

Elvi, chica : Merci de noius rejoindre , vous nous annoncez le premier jour bientôt ?

Au fait , de mon coté je finis le JOUR 9 ...

Merci a vous et a tres vite

Julio - 03/02/2022 à 08h20

Bonjour

Vous en êtes où dans vos combats ?

Pepite - 03/02/2022 à 08h58

Bonjour à tous,

Même à travers des écrits anonymes, on développe une amitié. En fait il existe plusieurs sortes d'amitiés.

Celle qui vous offrez ici à travers vos réponses est un cadeau inestimable.

Je me suis demandée si j'étais légitime pour intervenir sur ce post parce que je ne suis pas consommateur.
Et bien oui parce que lorsque je lis votre courage d'écrire "je suis alcoolique", je ne vous réduis pas à ce comportement.
J'ai plutôt envie de connaitre et d'éveiller la belle personne qui sommeille en vous et qui a été blessée par l'existence.

Selon moi, notre culture favorise votre dépendance.

Maintenant, je lis "maladie". Pourriez vous m'expliquer en quoi l'alcoolisme en est une ?

Bien à vous,

Pépite

Carte - 03/02/2022 à 09h40

Bonjour à tous
Et oui je rejoins l'ensemble des écrits de l'ensemble des profils. Chica le plus important à mes yeux c'est que tu n'es plus dans le déni... Tu commences maintenant le process qui va demain te faire décider de commencer ta journée ZERO... Cela peut prendre du temps et ce n'est pas grave, car tu viens d'enclencher le process dans ton cerveau et pour moi c'est l'élément le plus important. Après que ce soit demain dimanche ou un autre jour peut importe....
Sache que tu n'es pas seul et que tu auras du soutien de tout le monde.... Alors pas de stress , prends ton temps...
Guillaume, pour info j'attaque mon jour 17 sans alcool... Enfin mes nuits commence doucement à être meilleur et l'appétit revient doucement. Donc nous sommes tous dans le même bateau. Si cela peut t'aider Guillaume, j'ai été abstinent 5 ans et après une période de 6 mois à 1 an,, je ne pensais plus à l'alcool du tout.... Maintenant, j'ai rechuté il y a 3 ans (Prob Famille) et je me suis fait rattraper par cette maladie... Donc en attaquant mes journées, les une après les autres, mon objectif et clair... Zéro alcool Zéro Alcool et retrouver le plus rapidement le sport, la musique (piano), la marche ect ect ect ect ... La vie tout simplement il me semble. Courage à tous et tenez bon. Sy

Répondre au fil Retour