Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le premier jour du reste de ma vie ?

Par guillaume

712 réponses


Moderateur - 11/03/2022 à 18h02

Bonjour Basa, bonjour Carte,

Je me permets d'intervenir pour essayer de vous proposer un petit "twist" sur l'état d'esprit dans lequel vous pouvez aborder les choses. Je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire. J'apporte ici juste un autre éclairage.

Je lis beaucoup, chez vous, chez d'autres et j'emploie moi-même ce vocabulaire : se battre contre l'alcool, combattre, résister...

Mais je lis aussi chez certains, et je trouve cela intéressant, que l'alcool est le plus fort et qu'il ne faut pas "se battre contre" mais capituler devant lui. C'est par exemple le discours des Alcooliques Anonymes. Alors je sais, cela sonne en premier comme une défaite mais si on creuse un peu la question c'est autre chose qui semble se révéler.

J'ai par exemple lu chez une personne qui a arrêté l'alcool dans le fil "Jour J" : "Lorsque un malade alcoolique devient abstinent il y a une bonne et une mauvaise nouvelle : la mauvaise, il a perdu la guerre contre l'alcool. La bonne, c'est que la guerre est finie !" Cela fait-il écho en vous ?

Récemment nous avons aussi relayé cette longue vidéo "1 an sans alcool" : https://www.alcool-info-service.fr/Actualites/1-an-sans-alcool où un jeune homme parle de manière assez complète de son parcours. Je vous invite à la regarder si vous ne l'avez pas déjà fait. Ce qui est notamment intéressant c'est qu'il relate combien "se battre" l'a épuisé pendant longtemps mais qu'à partir du jour où il a compris et surtout accepté qu'il n'était pas comme les autres et que l'alcool n'était pas fait pour lui, alors sa relation à l'alcool s'est apaisée. Ce qui était difficile, crispé, est devenu tout d'un coup bien plus facile. Cela inclue aussi le "craving", cette envie de boire quand on arrête et qui est apparemment bien moins fort ou plus facilement surmontable lorsqu'on a fait cette petite révolution intérieure consistant à ne pas se battre mais à accepter ce genre d'envie tout en ayant conscience que l'alcool n'est pas pour soi.

Bien sûr je ne pense pas qu'il soit facile de se mettre dans cet état d'esprit. C'est difficile de réellement renoncer à quelque chose qu'on aime ou qu'on a aimé par ailleurs. Mais je trouve que c'est une piste intéressante. Peut-être permet-elle de ne plus faire de l'alcool le problème central (la guerre est finie) et de se concentrer sur ce qui est bon pour soi. J'espère que cela vous aura intéressé et que cela vous aidera.

Cordialement,

le modérateur.

Espoir0773 - 11/03/2022 à 19h47

Merci Carte, merci Basa pour vos mots bienveillants.

Merci Modérateur de rappeler cette phrase, je l'avais déjà lu également et je pense que c'est vrai. Changer notre état d'esprit peut rendre le chemin plus facile. Voir l'abstinence comme une chance et non comme une punition.

Merci à tous et bon weekend.

basa - 11/03/2022 à 20h50

Bonsoir modérateur.

Je trouve cette vision des choses très intéressante, en effet.

Pour ma part je n'aime pas trop me dire que l'alcool est plus fort que moi, je suis peut-être dans l'erreur, ne connaissant pas les alcooliques anonymes ni autre association pouvant aider à sortir de ca.
Je suis seul face à l'alcoolet qurtout a moi même(ça va certainement changer étant donné les difficultés par lesquels je passe).
Aujourd'hui et pour l'instant, l'état d'esprit dans lequel je me trouve ne me permet pas de dire que l'alcool est plus fort que moi, ce serait une défaite! j'ai besoin de me dire et de savoir que je suis au dessus de ça, plus fort est bien le terme, me dire que ce n'est qu'une boisson(c'est une drogue) et que l'alcool ne m'aura plus.

En effet je pense que ce n'est pas fait pour tout le monde, quand je bois je n'ai pas de limite, j'en veux encore et encore.
Je n'ai pas la capacité d'arrêter après un ou deux verres ou que ça soit simplement occasionnel.
Sachant que dans ma vie je n'ai pas fait que boire(ce nest pas le sujet ici), ce qui ne m'a aidé en rien, bien au contraire...

J'irais visionner cette vidéo qui m'a l'air fort intéressante, je changerais peut-être d'avis ou ouvrirai les yeux sur ma vision des choses.
Je pense qu'il ya plusieurs cape à passer, celui-ci en fait peut-être parti, je ne sais pas.
Ce que je sais c'est ce qui m'aide à avancer et à lutter contre ça au quotidien, chaque jour sans boire est une victoire, et dans ma petite tête, JE VEUX GAGNER LA GUERRE!!! .

Après comme je l'ai dit je changerais peut-être d'avis et en arriverais à penser de cette manière, que l'alcool est plus fort et le restera, mais ce qui m'aide à avancer au quotidien et de me dire que je doit être plus fort que lui. Peut-être un excès d'orgueil je ne sais pas.
En tout cas ce que tu viens nous dire me donne à réfléchir et à envisager les choses d'une autre manière.
Je changerais peut-être de discours au fil du temps.

Je comprends bien cette manière de penser et elle est sûrement favorable, après nous sommes tous différents et avons tous des manières d'agir propre à nous même et à notre vécu, la est peut-être la différence ou peut-être pas.
Je verrais bien ce qui est le mieux pour moi et comment évolueront les choses.

En tout cas merci pour cette contribution qui donne à réfléchir et à se poser d'autres questions, ça ne peut être que bénéfique!

Carte - 14/03/2022 à 08h36

Bonjour à tous,

Cette proposition et cette analyse envoyé par le modérateur est je pense la meilleur attitude à avoir.
Et je dirai que cette analyse peut être transposée à bien d'autre situation.

Comme Basa l'écrit, nous sommes tous différents et il faut du temps pour prendre en considération l'ensemble des événements qui sont autour de nous et qui font qu'il faille passer par des étapes pour prendre à un moment les décisions qui s'imposent.

Perso, j'ai un peu passé l'âge de me battre contre le pot de fer.... J'attaque maintenant mon jour 56 sans alcool "sauf faux pas du jour 50" qui m'a enfin de compte bien servi.

Je regarde ce qui a de meilleur dans cette abstinence et je ne trouve que du positif.....

Je souhaite à tous de trouver cette libération car vivre heureux sans alcool est une bénédiction.... L'alcool n'amène rien de bon....Et je reste persuadé que nous pouvons tous y arriver avec de l'aide. Seul contre cette maladie est vraiment compliqué.

Courage à toi Basa.Le temps fera son oeuvre je n'en doute pas.

Sy

Sy

Espoir0773 - 14/03/2022 à 11h58

Bonjour à tous.

Je vous conseillé de voir la vidéo. Pour ma part ça m'a vraiment touché. Je me suis retrouvée dans tellement de choses. Je l'ai vue samedi soir et je l'ai revue 2 fois hier. Je pense que je la reverrai encore car il a réussis à dire tout ce que je ressent.

Hier j'ai bu 2 verres de vin chez mes beaux parents et je n'ai pas eu envie de boire plus en rentrant chez moi, et c'était bien de profiter de son dimanche en conscience. Mais j'ai bien ressentis cette frustration de devoir se contrôler pour ne pas se faire remarquer.

C'est clair, l'abstinence nous rend plus libres. On n'a pas à réfléchir sinon boit ou si on ne boit pas, si on peut boire un verre de plus ou non.

Courage à nous tous.

Bises.

Carte - 14/03/2022 à 12h10

Bonjour Espoir0773

Je vais la regarder ce soir au calme.

Et pour répondre à cette analyse que tu viens de faire: Devoir se contrôler.

C'est pour cette raison que j'ai décidé d'arrêter totalement. Car c'est épuisent de passer son temps dans le contrôle.
Quand tu es à l'arrêt totalement, cette énergie est décuplée pour autre chose.

Courage à tous

Sy

Espoir0773 - 14/03/2022 à 14h06

Oui Carte, c'est épuisant. Mais il y a quelques temps je ne m'en rendais pas compte. Je crois que j'avance petit à petit.

Espoir0773 - 17/03/2022 à 11h54

Bonjour à tous.

Je me suis réveillée encore une fois sans savoir comment je m'étais couchée. Et j'ai encore paniqué quand je n'ai plus retrouvé la bouteille que je voulais jeter.

Je suis fatiguée. De boire, de mentir, de me cacher, d'avoir peur, d'avoir honte.

Heureusement que vous êtes là. Je vous lis tous les jours et je me dis que moi aussi je vais y arriver.

Merci à tous pour vos belles paroles qui font réfléchir, qui encouragent , qui calment et qui donnent espoir.

Belle journée.

Carte - 17/03/2022 à 18h20

Bonsoir Espoir0773

C'est une étape, ne te décourage pas. Fais toi accompagner par des spécialistes pour t'aider à trouver la bonne formule.
Nous y sommes tous passé par ces étapes de rechute et de rechute et de rechute...

A un moment, il y aura un trop plein de cette situation et tu en sortiras. Mais surtout fais toi suivre par un Addictologue et autres spécialistes. Seul c'est vraiment difficile. Perso je n'y suis jamais arrivé.

A chaque jour suffit sa peine et laisse toi le temps de la réflexion.. Tilamp tilamp doucement doucement.

Essaye de rester à l'eau ce soir et mets toi des petits objectifs. Exemple: Le premier rester 3 jours à l'eau. Tu peux boire 4 à 6 d'eau par jour au début, ce n'est pas un problème bien au contraire.

Courage pour cette fin de journée

Sy

Répondre au fil Retour