Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

J'ai complétement replongé après 11 ans d abstinence..

Par Jeanmi06420

Bonsoir a toutes et à tous,
Juste besoin de vous lire et de dial.. alcoolo dépendant et abstinant depuis plus de dix ans, début de rechute il y a quelques mois et la , je suis en train de replonger grave...on m a trouvé un cancer début septembre 2018, traitement long et douloureux pendant 7 semaines, je passerai sur les détails..en "rémission" selon les spécialistes, depuis le mois de juillet, j'ai cédé a la "trop facile tentation" de soulagement, après un tas de traitement anti douleurs, morphine, opium, qui ne m ont jamais réellement soulagés..Suite à un grave moment de faiblesse de ma part, je replonge un peu plus Merci de vos contributions si vous avez déjà été dans ce cas... Courage à tous

Fil précédent Fil suivant

25 réponses


Olivier 54150 - 30/10/2019 à 13h03

Bonjour

Voilà le genre de témoignage que je redoute, et pourtant combien utile.

Depuis que j'ai arrêté en 1998, cette question implicite reviens régulièrement.
"Quel coup dur va me faire replonger ?"
Toujours abstinent, quelques fois, ça me surprends.

Quelle émotions peux provoquer un telle revirement ? 11 ans quand même !

C'est en fonction de nos parcours, sensibilité... Un point faible... Différents pour chacun...et le connaître ce point faible, ça peu être intéressant...pour prévenir... anticiper....
Comment c'est passé l'arrêt, il y à 11 ans ?
Quelle philosophie à tu adapté durant ces 11 ans ?
J'espère te lire bientôt.
Bon courage en tout cas...
Oliv

combattante - 31/10/2019 à 07h45

bjr à vous, jeanmi06420, je suis très touchée par vos mots, votre combat contre le cancer et toute l énergie qu il faut y mettre.............J espère pour vous, après ces lourdes épreuves , oui la rémission, moi aussi, j ai eu cancer moins fulgurant à guérir mais tout de même un cancer..............Prenez cas du témoignage d'Olivier54150, je tente moi-même bien le lire et le re-lire car j'ai même problème que vous quant à ma consommation alcool, à chaque émotion à chaque difficulté bingo !!!!!!!!!!!! Et cet effet horrible le lendemain avoir eu recours à pire que les problèmes, replonger dans cette illusion d'oubli, de relâchement qu'apporte l'alcool !!! Oui, il nous faut anticiper et trouver un autre moyen de vivre nos parcours de vie qui ne seront jamais du facile, il y aura toujours ce risque d'avoir recours à quelque chose afin éviter toute souffrance et pourtant, cet alcool il nous fait bcp de mal tant de mal !!!!!!!!!!!! Je vous encourage de mon côté, j espère vous allez avoir du réconfort dans ces réponses que peuvent vous donner ceux qui ont tenu bon, mieux que nous actuellement, nous pouvons y arriver aussi, je vous précise , j ai craqué après 4 jours,..............Et bien je me recentre , il est trop tard pour regretter c est fait c est fait, je vais écrire sur un cahier toutes les solutions possibles afin réagir autrement afin gagner petit à petit sur cet alcool qui est devenu en moi un véritable cauchemar, que du négatif à tous niveaux, bon courage, tenez bon, nous avons tous et toutes cette chance de pouvoir penser, se recadrer, se pardonner, bon courage !!!!!

salmiot1 - 01/11/2019 à 11h25

Bonjour jeanmi, bienvenue ici .

Ce qui est fait est fait et tu ne pourras plus rien y changer; accepte cette rechute après onze années d'abstinence et mets tout en oeuvre pour préserver ta nouvelle abstinence .
Je suppose que si tu as eu 11 ans d'abstinence , c'est que tu fréquentais une association d'anciens buveurs et si c'est le cas, n'hésite pas un seul instant à les "refréquenter" .
Bon courage à toi et veille bien sur toi .

La question qu'oliv se pose , je me la suis souvent posée en début d'abstinence , après 9 mois de rechute et je me suis toujours promis de ne lier mon abstinence à rien ni à personne , que cela soit un décès un divorce , une maladie grave ... J'ai connu tout cela mais n'ai jamais voulu remettre mon abstinence en question et j'ai tout traversé sans avoir recours à l'alcool .
Tu es en rémission ; profite donc bien de ces belles années qui te restent à vivre et ne t'encombre pas le corps et l'esprit d'alcool qui ne peut que te détruire . Vis bien pendant que tu vis et fais un trait sur ce passé que tu ne peux changer . Vivre le moment présent aussi souvent que possible . Je te mets un article trouvé chez AA qui m'a déjà bien servi :
Rien qu'aujourd'hui

Il y a, dans chaque semaine 2 jours pour lesquels on ne devrait pas se tracasser ...

L'un de ces jours est « HIER » avec ses erreurs et ses soucis, ses fautes et ses bévues, ses maux et ses peines.

Hier s'échappe à jamais de nos mains.

L'autre jour, c'est « DEMAIN », avec ses fardeaux, ses larges espérances et ses pauvres accomplissements.

DEMAIN est aussi hors de notre portée.

Il ne reste qu'un jour : « AUJOURD'HUI ». Tout homme peut livrer les combats d'un seul jour ... Ce ne sont pas les épreuves d'un seul jour qui rendent les hommes fous, c'est le remords ou la rancoeur d'un incident qui est arrivé HIER et la crainte de ce que DEMAIN peut apporter ...

VIVONS DONC UN SEUL JOUR A LA FOIS, JUSTE AUJOURD'HUI.

Bon courage à toi également Combattante , ne baisse jamais les bras et crois en toi ; aime-toi et considère-toi comme la personne la plus importante à tes yeux .

combattante - 05/11/2019 à 08h45

bjr à tous et toutes !!! Une combattante déprimée, dépressive plutôt, une combattante qui a choisi un pseudo bien ambitieux........Ceci dit, j'arrive à mon 4ème jour, je me sens pas bien physiquement par contre au niveau du mental et bien que très mal dans ma tête il ne me vient pas à l'idée , en tout cas à l'heure où je vous écris, je n'ai aucune envie d'aller acheter alcool, ouff, c est déjà bien..............Je me concentre sur ce texte ci-dessus, oui, Salmiot1, vivre l'instant présent qui est déjà suffisamment anxiogène pour des êtres comme moi, inutile s en rajouter avec les remords ou bien les inquiétudes de ce que l'on ne connaît pas........C est un gros boulot cependant que d'arriver à faire cet exercice car j'ai l'impression même quand j'entends l'actualité ou bien mon entourage, que beaucoup ne parlent que d'hier ou de demain..........donc j'écris à nouveau votre phrase en majuscules VIVONS DONC UN SEUL JOUR A LA FOIS, JUSTE AUJOURD HUI. Bon courage à vous tous et toutes, bien à vous, merci pour tous ces mots qui aident vraiment !!!!!!!!!!!!

salmiot1 - 05/11/2019 à 10h23

Bonjour Combattante !

Bravo pour ces quatre premiers jours qui en appelleront bien d'autres si tu ne reprends pas le premier verre . C'est possible, tu l'as déjà fait , recommence donc un jour à la fois .

Quant à ton pseudo, je te dirai que pendant 20 ans je me suis battu contre l'alcool et chaque fois, tel un frêle boxeur qui montait sur le ring face à une base, je me suis retrouvé au tapis , KO .

Chez AA on m'a dit de capituler devant l'alcool , qu'il serait toujours le plus fort . Malgré ces 20 ans de combat , je ne m'en étais jamais rendu compte et chaque fois, je remontais sur le ring . Il m'a fallu un dernier KO après 3 mois d'abstinence pour comprendre l'importance du mot " capituler" .
Plus que probablement , même si tu es en butte à de sérieux problèmes , l'alcool ne fait qu'accentuer ta dépression . Connais-tu AA ? Il existe un forum AA dont je parle régulièrement qui regroupe une grande majorité de femmes .

Je ne sais si tu auras la possibilité de changer de pseudo mais dans ta tête tu peux toujours te considérer comme "persévérante " .

Bonne continuation un jour à la fois ; va vers le positif car le positif attire le positif dans bien des domaines .

De tout coeur avec toi

salmiot1

combattante - 05/11/2019 à 13h20

Bj Salmiot1, merci pour tes encouragements, pour te répondre, je suis atteinte depuis de nombreuses années de troubles alimentaires, des victoires et des rechutes, des années d'enfer, boulimie, boulimie vomitive, anorexie ............Suite à des chagrins il y a quelques années j'ai rechuté dans le "pas manger", le remplaçant par "boire", là déjà je connais le danger, surtout, quand j'ai faim, manger et ne pas sauter sur la bouteille à la place !!!!!!!!!!! J'ai autres troubles, anxiété généralisée, voire phobie sociale, je suis pensionnée aah depuis 1998, je ne pouvais plus travailler à cause des peurs, j'ai bossé beaucoup pour arriver à sortir au moins faire les courses mais bon, je suis fatiguée, lasse de ne pas me sentir libre de vivre, c est dur à expliquer tout ça et c est de la souffrance , j ai ce sentiment ou plutôt cette réalité de me Battre pour TOUT ;;;;;;;;; Les AA j'y suis allée une fois et ça n a pas été car emplie de trac, alors avec les années, une certaine sagesse et connaissance de moi-même, je tente m'accepter, je suis une femme gentille, empathique, sensible , trop sensible, je me suis donnée beaucoup pour aider des gens qui vont mal et m'y suis noyée............Je ne regrette pas tout ce que j'ai déployer pour aider, mais là, je me dois de penser à moi, me retrouver car je suis paumée, isolée, il ne faut pas que j'ai honte de ne pas avoir su mener un chemin social, j'ai pas pu, c est ainsi...........Je vais garder Combattante lol, en acceptant que je n'ai pas gagné la bataille et juste, oui, la persévérance me convient, aujourd'hui sera un jour sans alcool de ma décision, je ne bouge pas de chez moi, je range l'appartement, je m'occupe pour mes papiers, il y a ici des travaux désagréables dans les appartements ça me destabilise car gros travaux avec nous chez nous, perçages, ouvriers partout, le méga stress, et justement je veux rester la tête en place pour gérer tout ça, boire serait une immense erreur, ça me motive pour tenir le coup,
Je te souhaite à toi aussi une bonne positivité, un boxeur en effet prend de sacrés coups, l'image en est vraiment très juste quant au combat contre cet alcool adversaire impitoyable !!!!!!!!
Consciente que l'alcool ne fait qu'accentuer les problèmes d'existence, je m'accroche !!!!!!!!!!!!!
Toute mon amitié pour toi, pour tous ceux qui sont sur ce site
Combattante..........

salmiot1 - 05/11/2019 à 21h18

Disons donc combattante persévérante lol

C'est beaucoup de choses que tu as à combattre et j'espère que tu n'as pas baissé les bras devant les psy qui sont, je crois, les mieux placés pour t'aider à sortir de l'état dans lequel tu te trouves depuis tout un temps . Mets bien toutes les chances de ton côté pour être libérée de tout ce qui te pèse et en appliquant le "un jour à la fois", cela devrait se faire . J'en connais beaucoup qui étaient dans ton état et qui vivent abstinentes , libres et heureuses . Je te souhaite de rejoindre cette bonne équipe mais tu dois savoir que la vie n'est un long fleuve tranquille pour personne mais que'il est possible de tout traverser sans alcool .
Je retiens le positif dans ce que tu écris, Tu t'es trouvée de nombreuses qualités et il est , à mes yeux , très important de s'aimer soi avant d'aimer les autres .

Je te souhaite bonne continuation et surtout évite de rester seule avec tes problèmes ; ensemble sommes bien plus forts .


Bien amicalement,

Bonne fin de journée et bonne nuit

salmiot1

combattante - 06/11/2019 à 10h59

bjr salmiot1, merci pour ce fil de discussion qui me permet de faire un travail efficace quant à ma décision ne pas consommer !!!!!!!! Me voilà à mon petit 5ème jour Zéro alcool, le reste, en effet j'avoue j'ai lâché les psys, je me suis bcp isolée, va falloir je mette en place des changements afin ne pas revenir dans la spirale ............L'alcool , ce pervers, j'en rêve la nuit, que je bois, ça perturbe , ça perturbe , je fais au mieux, ce jour, je m'accroche à la volonté continuer cette abstinence et je te remercie pour ces échanges vraiment !!!!!!!!
Bon courage à toi de ton côté ainsi qu'à vous tous et toutes , bonne journée !!!

salmiot1 - 06/11/2019 à 11h55

Bonjour Combattante !

Que du positif aujourd'hui dans ton partage ; bravo pour ces 5 jours et en avant pour un 6 ème .
Tu t'es isolée dis-tu , c'est bien de t"en rendre compte mais sur ce forum nous sommes vraiment très peu à intervenir et je ne ressens pas cette force qui devrait résulter d'échanges de malades alcooliques et je le regrette bien . Beaucoup viennent lancer un appel au secours et disparaissent ou de suite ou après quelques jours . Je ne mettrai jamais assez l'accent sur la persévérance et sur l'importance de rester en groupe .
Pour moi le courage est bon , je ne rêve plus d'alcool mais il est vrai que j'ai de nombreuses années d'abstinence. Pourtant il n'y a pas si longtemps j'ai rêvé que j'entrais dans un bistrot , m'installais à côté d'un ami AA et je commandais une bière . Furax que j'étais que mon ami ne m'en ait pas empêché mais ça c'est AA , nous avons la liberté de boire ou de ne pas boire et la seule condition pour faire partie de cette association est d'avoir le désir de ne plus boire . Cela ne se fait pas toujours du jour au lendemain mais à force de persévérance , il est tout à fait possible de se libérer de ce poison .
El alors pour moi , un rêve reste un rêve et je n'y attache aucune espèce d'importance .

Belle journée à toi

Répondre au fil Retour