Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cette fois ci c'est la bonne !

Par Saulgoodman

Bonjour à toutes et à tous.

J'ai 47 ans, un travail qui me plaît, deux enfants ados que j'adore et une femme merveilleuse..
En soi, j'ai tout pour être heureux..
Je suis de nature calme, posé, bosseur et bienveillant mais j'ai un problème ou plutôt j'avais un problème..
Ce satané produit dévastateur qui nous reuni tous ici..
Ce "poisson convivial" qui s'appelle l'alcool..
Sous son emprise, je suis menteur, manipulateur, hypocrite et imposteur !!
Rien que ça !!
En fait, après des tentatives plus ou moins réussi d'arrêt.. ou plutôt de sevrage.. j'ai recommencé à boire, toujours seul et en cachette !!
Je jouais avec le feu, faisant croire à ma famille, mes amis, mes collègues que j'étais sobre et que je ne touchais plus à ce fléau.. d'où mes qualificatifs plutôt dégradants utilisés tout à l'heure..
Mais comme chacun le sait.. à force de jouer avec le feu.. tu finis par te brûler.. et ma femme qui ne boit pas et qui déteste ça.. ne m'a pas chopé en flagrant délit mais a cerné un problème.. lors d'une conversation téléphonique où j'étais pas moi même.. nous vivons chacun de notre côté (pour l'instant).
J'ai à demi avoué ce "problème" mais j'ai évoqué avoir fumé bêtement un reste de joint.. (car oui j'ai eu aussi cette addiction mais qui reste bien plus facile à gérer et à arrêter que l'alcool selon moi..) j'ai menti une nouvelle fois et j'en ai affreusement honte.. mais dire la vérité.. et je perdais définitivement mon couple.. ça c'est passé récemment et depuis le 18 avril je suis entièrement sobre et le déclic m'est apparu..
Pourquoi ? Pourquoi agir ainsi ? Quelle en sont les "bénéfices" ?
J'ai déjà eu réponses à ces questions.. mais depuis cette peur de tout briser.. cette peur de tout perdre, j'ai décidé de tout arrêter définitivement et je me mets un point d'honneur à ne jamais revenir sur cette décision.
Voilà c'est mon histoire et je vous remercie de m'avoir lu.
Saulgoodman

Fil suivant

41 réponses


Valsaph - 23/04/2024 à 08h33

Merci à toi de ce témoignage.
J'aimerai avoir cette force !

Saulgoodman - 23/04/2024 à 12h26

Bonjour Valsaph !

Merci pour ton retour. Cette force comme tu dis, c'est plus que de la volonté, c'est une envie irrépressible de détester l'alcool comme j'ai pu l'adorer ! C'est m'apercevoir qu'à part avoir dépensé beaucoup d'argent, endommagé mon capital santé et failli perdre tout ce que j'ai.. ce liquide ne m'a rien apporté à part un état d'ébriété faisant peine à voir.. et une belle gueule de bois le lendemain.. et être un espèce de personnage fourbe et indigne de valeurs que je m'efforce d'inculquer à mes enfants..
Je me sens libéré et je sais que le plus dur commence avec ce lavage de cerveau permanent que nous impose cette drogue libre d'accès..
Mais je suis prêt pour livrer bataille et remporter cette guerre !!
N'hésite pas à me solliciter si tu as besoin de soutien !
En parler quelques soit notre "niveau" d'approche ou de relation que l'on a, avec ce poison, ne peut que nous faire du bien !

Valsaph - 23/04/2024 à 15h24

Saulgoodman,

Tes propos sont encourageants et donnent la force d y croire.
De même, je suis prête à livrer la bataille et remporter la guerre.
J'ai déjà eu 2 ans d abstinence ....
Pas de raison de ne pas y arriver à nouveau.
Ta force, ton courage m'aide.
Je m'appuirai sur toi, sans hesitation ...
Merci de tout cœur !

Saulgoodman - 23/04/2024 à 20h20

Valsaph,

Il faut vivre ta vie normale sans y penser tout en effaçant pas l'existence du piège,; je ne sais pas si tu saisis.
Ce produit est pervers et à la foi subtile, il peut être consommé dans les bons comme les mauvais moments ; j'ai moi même eu des hauts et des bas dans une optique précédente d'abstinence et j'ai su parfaitement analyser les pièges de ce fléau.
En fait, il y a un petit monstre et un grand monstre.
Le petit monstre est la petite voix qui te parle qui te dis à n'importe quel moment (surtout après une grosse journée plutôt fatigante ou contrariante mais ça peut arriver aussi dans un moment d'euphorie) "tiens je boirais bien un petit verre" et le mécanisme et l'enchaînement reprend..
Le grand monstre lui est beaucoup plus dangereux et malsain.. c'est en fait le lavage de cerveau permanent de ce produit qui tue et ruine des vies entières, il est toujours bon de le rappeler.. qui fait qu'on ne pourra jamais vivre sans être confronté à la possibilité d'y accéder ! Que ce soit au restaurant, au supermarché, chez des amis, dans la famille.. au moins 90% de la population boit.. certes tout le monde n'est et ne se définit pas alcoolique.. mais sans le savoir, ils sont déjà sur la pente glissante.. c'est juste que ceux et celles qui se qualifient d'alcoolique et qui reconnaissent leur état sont déjà arrivés en bas de la pente et pas encore les buveurs dit normaux voire occasionnels.
Tu as déjà été capable d'arrêter deux ans.. tu as donc vaincu le petit monstre mais pas le grand monstre puisque tu as rechuté pour une raison que j'ignore mais à mon avis traumatisante pour toi..
Qu'as tu gagné en rechutant ? À part le kiff de l'ivresse qui a réanimé le petit monstre, en fait pas grand chose voire rien du tout, sinon tu ne serais pas ici..
Moi je suis là pour apporter mon envie, ma dévotion, mon aide pour aider les gens qui le désirent plus que tout, de livrer bataille et de remporter définitivement cette guerre en adoptant cet état d'esprit.
L'essentiel est de ne jamais renoncer et de ne jamais revenir sur sa décision d'arrêter, c'est l'arme qu'il faut pour gagner et battre enfin le grand monstre.
Je te souhaite une bonne soirée Valsaph et au plaisir d'échanger à nouveau, avec toi ou d'autres membres.
Saulgoodman

Palomita - 24/04/2024 à 20h54

Bonjour,

J'aime votre colère et votre esprit guerrier.

Moi j'ai 55 ans et je bois depuis longtemps, longtemps....

Du vin le soir, sans dépasser la bouteille et quand je ne travaillais pas le midi aussi. Plutôt une consommation régulière, en apparence festive.

Je suis en procédure de divorce depuis 4 ans.

J'ai trois flls jeunes adultes.

Voilà 4 semaines que je n'ai rien bu car je suis décidée à arrêter et vos mises en garde et esprit combatif me parle car ce produit est sournois, est à portée de bourse et toujours bien maquillé, prêt à séduire. Le blanc pour les fruits de mer, le rouge pour les bonnes viandes, et le rosé pour le jardin. Et l'enculage, pardonnez ma vulgarité, on n'en parle pas, en tout cas pas en tête de gondole; Vive la lutte! Je veux me battre, combattre les tentations et ne jamais oublier le danger.

Bonne soirée

Palomita

Saulgoodman - 25/04/2024 à 10h39

Bonjour Palomita,

Bienvenue sur mon fil de discussion !
Je constate que ça fait 4 semaines que tu n'as rien bu et bien toutes mes félicitations !!
Comment te sens-tu ?
Physiquement et moralement ?
En tires tu des bénéfices ?
C'est la question essentielle à se poser, tu ne crois pas ?
J'ai le sentiment que tu fais des cures d'arrêt et pour une ou des raisons que j'ignore, tu replonges..
En procédant ainsi tu ne fais que torturer le petit monstre.. du à chaque rechute, à toi l'ivresse puis tu culpabilises d'avoir de nouveau échoué..
Dans ton cas, je ne vois que l'abstinence totale et définitive..
Je sais de quoi je parle, j'étais exactement comme toi pas plus tard que la semaine dernière encore !
Jusqu'à cette fameuse soirée où j'ai bien failli tout perdre.. enfin d'abord mon couple et après hélas.. tout s'enchaîne.. et si par malheur c'était arrivé, le grand monstre aurait gagné car quand on est au bas du bas.. j'aurais eu mon "excuse" pour définitivement sombré dans les abysses de l'alcool puisque j'avais tout perdu.. à quoi bon lutter..
Heureusement, il n'en ai rien et ça m'a ouvert les yeux et depuis donc une semaine, je me sens comme invincible face à ce fléau !!
On peut aisément profiter de la vie et de ses plaisirs conviviaux sans avoir le besoin de de s'enivrer !
Apprécié un bon repas, assister à une fête, une cérémonie sans consommer obligatoirement ! C'est une question d'habitude qu'il faut changer !
Tu as le bon état d'esprit surtout quand je relis la fin de ton message, sers toi en pour continuer ta lutte et refuser de continuer dans cette dérive !
La volonté est importante mais c'est surtout l'image de ce poison qui doit nous repugner !
Tu as tout à gagner en arrêtant pour de bon, tout à perdre en continuant.. n'oublie jamais cela et continue à ne pas craquer pour rechuter !
Je reste à ta disposition pour échanger.

Saulgoodman

Saulgoodman - 26/04/2024 à 12h03

Bonjour à tous et à toutes !

@Valsaph, @Palomita notamment,

Aujourd'hui j'attaque le huitième jour d'abstinence totale et je croque la vie à pleines dents ! Je me réveille en excellente forme, je dors bien et ne souffre d'aucun manque ! Aucune envie ne me traverse l'esprit..
Je n'ai aucune appréhension à venir au contraire ; je me forge une solide carapace me basant sur les bienfaits de cet arrêt et ne regrette absolument pas ce que j'y ai abandonné !!
Je suis même surpris de dégager cet état d'esprit par moment et je pensais vraiment subir des désagréments.. des symptômes de manque.. voire de nostalgie..
Rien de tout cela.
Bon peut être que ça viendra après mais je suis prêt à y faire face !
Le petit monstre ne m'impressionne vraiment pas c'est à la limite le grand monstre que je redoute le plus car c'est un combat permanent de tout les instants, prêt à frapper à un moment de grande faiblesse voire même d'euphorie !
Mais je n'ai pas peur et le simple fait de peser sur la balance, les avantages et les inconvénients, font qu'il n'y a même pas de débats !
Et pourtant avant d'être dans cet état d'esprit, j'en ai bavé..
Il y a quelques années j'ai même fait deux cures de desintox pour essayer de m'en sortir.. ça a marché un temps mais j'ai replongé..
Boire seul le soir avec ma fidèle bouteille de bourbon..

Peut être que désormais, tout ceci me sert ; car j'ai vraiment saisi les pièges de ce fléau, son mécanisme de perversité !
Je n'hésite pas à dire qu'il est bien plus difficile d'arrêter de boire que d'arrêter de fumer voire même d'être addict à certaines drogues dite dures et prohibées !
J'ai même repris le sport, la natation que j'adore et ça doit jouer sur le fait que je déborde d'énergie et de vitalité.

Sans faire de pub, je vous invite à lire : la méthode simple pour maîtriser sa consommation d'alcool - d'Allen Carr.

Cet ouvrage m'a ouvert les yeux et m'a grandement aidé (je l'ai lu plusieurs fois pour bien comprendre son message)

Bien à vous.

Saulgoodman

Palomita - 28/04/2024 à 19h17

Bonsoir Saulgoodman,

Tu as raison de parler de perversion du produit et de dire qu'il peut frapper à tout moment et souvent quand on s'y attend le moins.

Un peu comme s'il nous guettait et attendait, tapis dans l'ombre, le moment d'attaquer, et pas toujours quand on est triste ou vulnérable. La joie et l'exaltation peuvent aussi déclencher l'envie brutale, le désir également.

Restons sur nos gardes et armés. Ne surtout jamais imaginer qu'on a gagné. Le combat est sans fin mais il est beau et vaut le coup.

Bonne semaine!

Saulgoodman - 29/04/2024 à 19h03

Bonsoir Palomita !

Tu as tout dit et je suis ravi de voir que tu as un état d'esprit combatif comme le mien ; tu as parfaitement résumé la stratégie du grand monstre à savoir être perfide et frapper au moment le plus opportun !!
Comme peut le faire le tabac et autres addictions dans de pareilles circonstances ..
J'espère que tu as passé un bon weekend !
Même si globalement, la météo est un peu capricieuse en ce moment..
Espérons que les beaux jours reviennent vite.
En ce qui me concerne, tout va bien ! Déjà je me dis que je vais gagner facile 200€ sur mon budget pour le mois à venir ! Que je vais perdre quelques kilos et me sentir bien dans ma peau ! Que je vais continuer à bien dormir et me réveiller en pleine forme !
Bref beaucoup, beaucoup d'avantages quand on y pense !
Juste pour le fait d'avoir arrêté de consommer..
Quelle joie de retrouver une certaine liberté et d'apprécier des choses simples..
Je te souhaite également une excellente semaine et à très bientôt Palomita !

Au plaisir.

Saulgoodman

Répondre au fil Retour