Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

1ER JOUR D'ARRET : COMMENT TENIR ?

Par Profil supprimé

Bonjour,
Alors voilà, je bois depuis 10 ans environ, avec une consommation, en semaine, entre 4 et 6 verres de vin le soir après le boulot. Le week-end je commence vers 10h00 du matin et je ne m'arrête plus de la journée jusqu'à m'écrouler ivre morte dans mon lit le soir.
Bref, j'ai renié le problème pendant 10 ans, sauf que depuis 6 mois, c'est pancréatite sur pancréatite. la première crise a duré 1 journée, puis progressivement les crises ce sont allongées, jusqu'à la dernière qui a duré 1 semaine.
Donc mercredi soir, grande décision : j'arrête de boire autant, je décide de ne m'octroyer qu'un seul verre avec mon repas du soir ( à noter que je suis en vacance, donc à la maison toute la journée !!!!) étant donné que ce n'est pas la première fois que je prends cette décision, (vite oubliée le lendemain !!!!) je n'y crois qu'à moitié moi-même....
Mais hier donc, je n'ai rien bu de la journée, et sans envie de boire particulière et le soir je me suis donc versé un verre de vin....que je n'ai pas bu ! (écœurée à l'idée !).
Hier a été une vrai prise de conscience : j'étais toujours refusé de penser que j'étais alcoolique, j'ai un boulot très prenant et stressant, et ma prise d'alcool n'était pour moi qu'une façon de détendre. SAUF QUE :
-la semaine, 5 min avant d'arriver chez moi le soir, je salive et je suis fébrile à l'idée que je vais bientôt prendre mon premier verre,
- je ne sors plus le week end ( étant donné que je commence à boire le matin, je ne veux pas prendre ma voiture !), je ne vois plus personne pour me permettre de boire tranquillement toute la journée
+ problème de santé qui commence à poindre le bout de leur nez !
Mon inquiétude est que, si c'était aussi facile d'arrêter de boire, ça se saurait !!!!! et j'ai peur que la prise et l'envie d'alcool revienne encore plus forte qu'avant ! Cela ne fait qu'une journée, mais hier je me suis rendue compte que c'était LA PREMIERE JOURNEE DEPUIS 10 ANS que je ne buvais pas d'alcool, que je n'en suis pas morte et que je peux le faire. DONC SOS, comment tenir ?

Fil précédent Fil suivant

12 réponses


Profil supprimé - 19/06/2015 à 18h05

Bonjour tate035,

J'en suis à mon 19e jour et je n'y crois pas encore vraiment.
Je n'ai pas de réponse "toute faite" à ta questions mais plutôt un fait: chaque jour à la fois, un nouveau matin chaque jour (et autant te dire que maintenant les matins sont beaucoup plus faciles!).
Ce soir, j'ai des invités et pour la 1ere fois depuis longtemps (ça remonte à ma dernière grossesse),je me suis dit que je n'en boirai pas.
Je me suis retrouvée mal dans ma peau au rayon du supermarché sachant que j'achetais du vin sans avoir à en consommer. C'est pas que j'en ai envie mais l'alcool est devenu anxiogène. Alors, test ce soir.... Ce sont mes parents, ça devrait aller et je leur ai déjà dit que je ne buvais plus.
Autre conseil: fais quelque chose qui te plaît vraiment et que peut-être tu n'as plus eu l'occasion (ni l'envie étant trop fatiguée) de faire depuis un moment.
Fais-toi plaisir: un cadeau, un bon plat, un bon film, un bouquin...
Devant un verre que l'on me propose, je pense à moi dans les pires moments et tout ce qui s'en suit: honte, peur, dégoût...
Mais surtout, ce qui me motive, c'est que je me sens mieux, physiquement et mentalement et que je suis fière de moi!

Courage !!!

Luce

Profil supprimé - 19/06/2015 à 20h03

Bonjour Tate035, il fauty du courage, et l'envie.

Ensuite fouille sur ce site mais il y a plein d'informations sur les aides que l'on peut obtenir de professionnels ou d'associations.

Perso ,j'ai encore sollicité personne mais j'ai fait un bilan et je peux voir mes progrès. Mais bon je pense demander de l'aide auprès de mon médecin traitant, c'est peut être un bon début pour toi aussi.

Profil supprimé - 19/06/2015 à 23h44

bne je sais ps comment tu vas tenir mais je suis de tout coeur avec toi puisque dans la meme optique !!!! bon ok je bois pas de vin mais du rhum !!!! lol
comment tenir ???? j'en ai pas la moindre idée !!!!!! j'espère juste que l'on aura le mental assez fort pour ca !!!!

Profil supprimé - 21/06/2015 à 10h18

Salut tate,

C'est un long combat qui commence, moi pour ma part j'ai voulu combattre seul ce poison, et au final j'ai plongé.
J'en ai parlé au médecin et le traitement m'a permis de combattre au début, voilà mon 25° jour sans alcool, et j'ai pris le traitement 1 bonne semaine, ça m'a fait mal je te le garantie (mal de bide, diahrées toutes les 20 mn). Depuis je lutte sans cacheton et je n'ai pas eu d'envie particulière, j'en ai même un dégoût, un écoeurement de l'alcool.
Mais une fois passé cela, tu y pense plus forcément à l'alcool, faut être motivé à fond.

courage à toi et n'hésites pas à poster régulièrement

Mous

Profil supprimé - 21/06/2015 à 12h37

Bonjour Tate035,

si tu estimes que ne pas boire d'alcool au moins 1 jour nécessite que tu fasses des efforts conséquents, alors tu as une dépendance à l'alcool. De plus, ton état, juste avant de boire ton premier verre, devrait t'alarmer... 5/6 verres le soir, c'est tout de même des quantités importantes mais ton corps est maintenant habitué. Malgré tout, ton corps te dit aussi que ta consommation est trop importante (pancréatite).

Sans vouloir t'alarmer, on ne devient pas alcoolique du jour au lendemain, ça s'installe progressivement, et, chaque étape nous impose de nouvelles normes. Aujourd'hui c'est 5/6 verres en semaine et open bar le week end, ça te rend déjà malade et tu prends conscience de ton problème sans vraiment comprendre où ça va te mener.

J'ai eu un parcours alcoolique similaire avec des consommations qui ont augmentées au fur et à mesure. De 2/3 verres le soir, je suis passé à 4/5, puis 5/6, 6/7, .... jusqu'au jour où je me suis réveillé un matin en étant tellement mal que j'ai compris rapidement que j'avais franchi un palier et que mon corps réclamait de l'alcool. Après ce jour, et, jusqu'au jour de mon arrêt total, l'alcool ne m'a plus quitter. Pour toi 1 jour te semble long, mais quand vient la dépendance physique on ne compte plus en jour d'abstinence mais en heure.

Tu devrais rencontrer un médecin alcoologue, et, lui parler de ton problème sans honte et sans non dit. Sois rassuré, il ne t'empêchera pas de boire si ça te fait peur. Lui, aura surement des réponses à ta question "comment tenir? ".

Je n'ai pas su m'arrêter avant que l'alcool ne détruise ma vie sociale, ma santé (pancréatite aigue avec coulées de nécrose, gastrite chronique, ...), ma famille et tellement de choses. J'espère que tu sauras régler ton problème, et, trouver des réponses. Tu as déjà passé un premier obstacle : en parler et demander de l'aide.

Profil supprimé - 22/06/2015 à 13h43

Bonjour à tous,

Dans un premier temps merci à tous de vos réponse, cela fait vraiment du bien de ne pas se sentir seule ( personne ne sait que je bois dans mon entourage, donc personne ne sait que j'arrête !).
j'en suis à mon 5ème jour, pour l'instant, ça va je tiens, quelques envies pendant la journée que j'arrive à surmonter en m'éjectant vite de mon canapé et en allant me balader dans mon jardin. j''ai envie de me remettre au sport pour pallier à ça, ça m'occupera d'une part et me fera peut-être perdre les 36 KILOS PRIS EN 10 ANS !!!!!!!!!!!! (ça aussi pendant 10 ans je n'ai pas voulu y penser !!).
Les seuls problèmes que je rencontre pour l'instant sont :
- je fume beaucoup plus ( mais bon je ne vais pas tout régler en même temps !)
- je n'ai pas faim mais par contre soif (d'eau je précise) à boire des litres !
- et SURTOUT, SURTOUT, SURTOUT, j'ai des insomnies et ça c'est la galère ( je suis allée me coucher à 4h du mat hier soir, en ayant absolument pas sommeil, donc j'ai bouquiné un sacré moment.... et me suis levé à .....12h40 ! il va donc falloir que je trouve une solution très rapidement car cela ne peut pas durer ( j'ai essayé l'EUPHYTOSE, la camomille le soir, rien à faire ! et je suis totalement contre les somnifères, j'en ai à la maison mais je ne les utiliserai pas) si quelqu'un à un truc, une astuce, je suis preneuse !!!

Encore Merci !!!

Profil supprimé - 23/06/2015 à 16h36

Salut tate,

Tu as des insomnies suites à l'arrêt de l'alcool , des angoisses ? Perso, cette nuit je ne pouvais pas dormir, et je me suis couché à peu près comme toi vers 4h du mat MAIS je me suis levé à 7h, c'est un peu dur mais souffrir me fait savoir que je vis aussi, et de toute façon je fais la sieste héhé.

Pour le régime, c'est simple : tu évites les excès de gras, sucre en priorité. Puis tu manges plutôt des viandes blanches, du poisson et plein de légumes et de fruits, accompagné d'un peu de marche et hop tu perds les kilos: En 3 semaines j'ai perdu 9kg sur les 10 que je voulais perdre. du coup passé de 86kg pour 1,73 à 77kg et ce sans que ce soit difficile.
J'alterne marche soutenue/petites foulées jogger du dimanche et marche normale pour récupérer mon souffle, pas le moment d'avoir un problème cardiaque en plus .

Après chacun doit trouver ses limites, rien en excès hein ?! Souffrir un peu , je me dis que ça n'arrive qu'aux vivants ... alors vivons !

allez courage tu peux le faire.

Profil supprimé - 23/06/2015 à 18h21

bonjour,

je suis alcoolique, vous l'auriez vite compris.
Cela fait 15 ans que je vois trop (j'ai 35), journée type 1 litres de bières, 1 de rosé, peut être quelques apéro, et le pire c'est que cela ne se voyait pas vraiment jusqu'à maintenant.
Naturellement dans chaque soirée je suis le plus alcoolisé, naturellement puisque Je
bois avant et pendant.

Bref, ma femme est partie avec mon fils il a y 6 mois, et je réalise que maintenant qu'il faille vraiment me soigner.
J'ai pris rdj avec spécialiste 1 juillet mais d'ici là avez vous quelques conseils technique si l'on enlève la motivation.
Aujourd'hui je n'ai bu qu'un verre de rosé, et je pensais m'en accorder 2 par jours, qu'en pensez-vous.

Profil supprimé - 23/06/2015 à 20h31

Bonsoir,

Pour ma part, j'ai essayé l'auto hypnose (on en trouve, même des sérieux je pense gratuits sur internet , la relaxation (yoga, sophrologie, méditation...), tout ça avec un bon bouquin, film ou série qui prend pas la tête (polars ou suspens s'abstenir) + ta camomille. Après peu de temps tout ira déjà mieux. C'est du moins ce que je te souhaite.

Allez, courage et bonnes nuits à venir

Luce

Répondre au fil Retour