Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

elle boit de manière irrégulière mais elle devient quelqu'un d'autre

Par crdtc

Bonjour,

Je viens vers vous car je ne sais plus quoi faire, cela fais 8 ans que je suis avec ma copine (j'ai 28 ans). et cela fais maintenant 6 ans que la situation se détériore. Elle ne boit pas tous les jours et peut se passer d'alcool pendant plusieurs semaines. cependant, à la moindre occasion c'est l'escalade, elle ne peut pas s’empêcher de boire le verre de trop jusqu'à devenir "l'autre". Insulte, reproche en tout genre sur notre relation, violences plus rarement, essaye de prendre la voiture, etc... Des fois alors que nous ne faisons qu'un diner avec des amis, chacun prend 2/3 verre de vins et elle ne peut pas s'empêcher de se mettre mal. Des fois lors de grosses soirées (mais cela n'empêche pas son comportement), personnes d'autres aux soirées ne réagi comme cela, "l'alcool mauvais" comme on peut l'appeler. Sauf qu'elle j'ai vraiment l'impression d'avoir affaire à quelqu'un d'autre (nos amis ont même donné un nom à sa sombre "personnalité" : le kraken). Tous nos amis communs ont bien conscience du problème et nous ne savons plus quoi faire. Dans ces moments elle devient incontrôlable, délire en racontant n'importe quoi, insulte les gens, son regard change totalement comme si ce n'était plus la même personne aux commandes. Elle a à moitié conscience du problème, elle avoue ne pas avoir été agréable mais se cache toujours derrière des excuses de type "c'est pas si grave" "j'étais bourré j'ai pas fais exprès", "je ne suis pas alcoolique je peux ne pas boire pendant plusieurs semaines" etc... il y a 2 mois j'ai appris qu'elle m'avais trompé 4 fois ces 4 dernières années et ce toujours dans des contextes alcoolisé, certains s'en rappelant à moitié. Bref elle se cache derrière le fait qu'elle ne boit pas tout les jours et que du coup elle n'est pas alcoolique, que c'est nous qui la diabolisons au moindre problème de comportement avec l'alcool.
Je ne sais plus quoi faire, je l'aime énormément, si seulement l'alcool n'existait pas...

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


patricem - 30/03/2020 à 12h47

Bonjour,

la dépendance à un produit se définit par une grille d'évaluation, que je n'ai plus, dont la quotidienneté des consommations n'est qu'un élément parmi d'autre. Vous pouvez toujours lui conseillé de faire une cure mais vu qu'elle est dans le déni...

Cdt,

Patrice

an69 - 02/04/2020 à 13h42

Bonjour
Mon conjoint se cachait derrière le fait qu’il ne buvait pas tout le temps et le fait est qu’il restait de longues périodes sans boire lorsqu’il était en vacances par exemple; et cela lui donnait un bon prétexte pour retarder une prise en charge; moi-même je me suis bercée d’illusions sur son addiction. C’est la violence qui accompagnait les alcoolisations, de notre part à tous les deux, qui m’a fait prendre conscience qu’il fallait faire quelque chose. Et également lorsque mon mari a commencé à avoir des ennuis professionnels. Une question que je me suis posée : est-ce que la consommation d’alcool pose problème au relations familiales, au boulot, à la santé émotionnelle des membres de la famille etc Si vous pouvez reconnaître en toute sincérité que problème il y’a et que c’est lié à une consommation d’alcool rapprochez vous de professionnels des addictions ; le CSAPA peut vous accueillir et vous informer. Évitez de vous voiler la face et ne laissez pas les problèmes s’aggraver en retardant une action mais pour ne pas faire n’importe quoi faites vous aider. Bon courage

Répondre au fil Retour