Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Gamma au plus au niveau après un contrôle

Par EKB

Bonjour j'ai 32 ans et père d'un enfant je bois de la bière quasiment chaque jour après mon service et c'est devenu un besoin et je n'arrête pas. J'ai passé un contrôle des gamma je suis au delà de 300 et on me dis de repasser après 1 mois pour un autre contrôle et si je n'améliore pas je risque de perdre le certificat de travail mais jamais contrôlé positif à l'alcootest. Comment gérer ça svp ? Aidez-moi je suis en dépression.

Commentaire du modérateur

Bonjour,

La situation que vous décrivez est légalement bizarre. En effet il n'est normalement pas possible de vous empêcher de travailler si vous n'avez pas commis de faute et si vous assurez bien votre emploi, quel que soit votre état de santé par ailleurs. En tout cas il nous paraît étrange de vous menacer de vous empêcher de travailler "uniquement" parce que vous auriez un taux de Gamma Gt très élevé. Un fort taux de gamma GT peut être certes le signe d'une alcoolisation régulière mais il peut y avoir d'autres causes. Si l'on vous dit cela peut être est-ce aussi parce que vous avez eu des comportements alcoolisés au travail ? Il nous manque des éléments de contexte pour bien comprendre ce dont il s'agit.

Pour faire baisser votre taux de Gamma GT il n'y a pas de mystère : il faut réduire votre consommation d'alcool. Il faut savoir que le taux de Gamma Gt évolue lentement. Par conséquent il faudrait que vous réduisiez voire arrêtiez votre consommation dès à présent pour espérer qu'il soit un peu plus bas à la fin du mois.

Vous indiquez également être "en dépression". C'est important. On peut avoir souvent recours à l'alcool lorsqu'on est dépressif et la consommation régulière est en elle-même un facteur de dépression ou d'aggravation d'une dépression. Il est donc peut-être temps de prendre le taureau par les cornes : allez voir votre médecin et un psychologue pour en parler.

Par ailleurs, pour être aidé à arrêter ou diminuer votre consommation vous pouvez prendre contact avec un CSAPA : Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie. Les consultations y sont gratuites et vous rencontrerez des professionnels compétents pour traiter ce genre de problème. Cependant là aussi n'attendez pas ! Il y a souvent des délais d'attente avant d'obtenir un rendez-vous.

Pour trouver le CSAPA le plus proche de chez vous appelez notre ligne d'écoute au 0 980 980 930 (appel anonyme, inclus dans les forfaits, 7j/7 de 8h à 2h). Vous pouvez également utiliser notre rubrique "adresses utiles" : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

Cette rubrique "Témoignages" ne permet pas les réponses ni l'échange. Vous avez heureusement également créé un fil de discussion où nous espérons vous aurez également le soutien de la communauté.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste