Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cesser de consommer

Par Palomita

Bonjour
J'ai tendance à boire quotidiennement et ce depuis beaucoup d'années.
J'ai 55 ans. Je vis seule depuis quelques années et le soir il m'arrive régulièrement de boire jusqu'à une bouteille de vin. Sur le coup cela me rend joyeuse et après je suis très déprimée.
L'alcool me fait dire des bêtises, me rendant excessives et les gens avec lesquelles je communique doivent me trouver différente et bizarre. Après coup cela me donne des grandes bouffées de honte.
Le lendemain je me sens fatiguée et cela me rend triste.
Je suis décidée à arrêter.

Fil suivant

52 réponses


cielbleu - 27/03/2024 à 20h26

Bonsoir Palomita,

bravo pour cette courageuse décision.
Avez-vous réussi à vous en passer?
Comment vous sentez-vous?

Palomita - 28/03/2024 à 18h24

Bonsoir cielbleu

Je vous remercie de m'avoir répondu.
Pour l'instant je tiens.
Cela va être plus compliqué dans une semaine car je vais partir avec ma mère et j'aimerais pouvoir consommer modérément avec elle au déjeuner et pas tous les jours, en me limitant à deux verres. Ce que j'aimerais c'est cesser de boire quand je suis seule et aussi faire comprendre à ma mère qui aime que je consomme avec elle que c'est sous contrôle et plus comme avant.
Pour l'instant je tiens et ça fait depuis dimanche compris.
Dans les grandes surfaces c'est difficile car il y a des bouteilles partout.
Et vous où en êtes-vous?

cielbleu - 29/03/2024 à 08h53

Bonjour Palomita,

il faut se préparer au mieux aux situations à risques: faire des exercices de visualisation et se préparer à être capable, au moment opportun, de parler calmement et avec confiance aux gens à qui on souhaite expliquer la démarche. Ne vous laissez pas perturber par la réaction que pourrait avoir votre mère. Blindez-vous, c'est votre vie, votre décision.
Le jour J, essayez de boire à petite gorgée en vous disant que vous allez savourer chaque gorgée de ces 2 verres. En buvant tout doucement et en mangeant, vous aurez moins l'effet d'ivresse qui appelle les autres verres. Et buvez une boisson sans alcool entre les 2. Vous pouvez y arriver! Et vous serez super fière de vous!

Moi ca fait un peu plus de 6 mois que je ne bois plus. Je m'apprête à aller dans ma famille pour Pâques. Il va falloir ruser, être forte mais ca devrait aller. Et surtout je suis tellement heureuse de retrouver mes nièces et de passer du temps avec elles, que je ne voudrais pour rien au monde que l'alcool vienne me voler ces instants. En fait, il faut trouver une motivation plus forte que l'alcool.

Bonne journée!

Palomita - 31/03/2024 à 07h54

Bonjour Cielbleu, bonjour à tous

Je suis super contente, hier soir on était samedi et je n'ai pas craqué.
Pourtant je suis passée à la grande surface du coin et j'avoue y avoir pensé en regardant les bouteilles exposées.

Quand je les vois j'ai le bon gout du vin dans la bouche, blanc, rouge, rosé...

Mais une voix claire qui venait du dedans à dit non et je n'ai pas fait de résistance.

Aujourd'hui, dimanche matin, cela fait sept jours que je n'ai pas bu d'alcool et je suis super heureuse.

Merci Cielbleu pour vos conseils, cela me soutient.

Je vais déjeuner pour Pâques avec deux de mes 3 fils et ma mère et je vais profiter de tous les instants et surtout me montrer attentive aux autres, ce que je ne fais pas quand je bois et en plus après j'oublie ce qu'on me dit. Ce n'est pas terrible. Je vous souhaite, Cielbleu de bons moments avec vos nièces.

La vie est belle quand on est lucide.

Palomita - 31/03/2024 à 19h44

Ecrire me soutien donc je continue.
Retour chez moi après le déjeuner Pasqual
Ai siroté un fond de champagne, genre 2 centimètres pour ne pas me faire remarquer puis suis passée à une eau pétillante et ai refusé d'être resservie.
C'est passé comme une lettre à la poste, pas de coup de barre d'après repas et pas de parole excessive. Que du soft et de l'écoute active à l'égard de mes fils. Je suis trop contente. J'espère continuer dans cette voix et ne rien lâcher.
Savoir que je peux témoigner ici m'aide beaucoup et appuie ma démarche, très aride quand on est seule.
Bon week-end à tous

Palomita - 01/04/2024 à 19h56

Soirée du lundi 1er avril

9 ème jour sans alcool

Quelques doutes ce soir car plus le temps passe, moins le défi peut sembler challengeant.

Les habitudes de consommations s'éloignant, on se prend à penser " tiens ce serait sympa si..."

Et puis la petite voix intérieure façon petit tentateur qui vient argumenter "Oh un petit plaisir, tu as tenu longtemps cette fois et puis c'est la fin du week-end...."

Et aussi l'évocation avec un proche d'un futur barbecue avec merguez et cotes d'agneaux

Je m'emballe et puis d'un coup je réalise qu'un barbecue printanier sans vin rosé bien frais cela ne sera pas pareil.
Et aussi je sais que boire modérément ce n'est pas mon truc car je suis excessive et qu'un verre en appelle un autre

Donc quelques obstacles comme dans un course d'obstacles mais je tiens bon, grâce à mon désir et grâce aussi au journal de bord que je tiens grâce à votre site et qui me sert et servira je l'espère à d'autres que moi.

Bonne soirée

cielbleu - 02/04/2024 à 17h20

Bonjour Palomita,

bravo pour tous ces défis relevés!

Etre réellement attentif aux autres apporte beaucoup de satisfaction, je trouve.
L'autre bon point de la vie sans alcool, c'est l'arrêt de la procrastination.
Je dis, je fais! J'ai réellement gagné en efficacité.

Je comprends bien ce sentiment de perte de challenge lorsque le temps passe et cette petite voix qui revient et qui te dit "tu vois, tu y es arrivée, donc c'est pas un petit verre qui va te refoutre dedans"....sauf que si!!
On sait qu'un verre en appelle un autre et que, passés les premiers temps sous contrôle, l'abus reviendra, avec toutes ces conséquences: la fatigue, la honte, la tristesse, la déprime.

Je comprends aussi que la visualisation du barbecue sans rosé bien frais soit un peu tristoune, mais votre côte d'agneau n'en sera pas moins bonne et votre satisfaction, elle, sera belle et bien là après avoir mangé happy.

Gardez bien à l'esprit ce que que vous ne souhaitez plus vivre et gardez les meilleurs moments, sans alcool!

Je passe du vrai temps de qualité avec mes nièces: des jeux, des discussions, de l'aide, tout ce que je ne faisais pas quand je buvais, trop occupée à gérer mes gueules de bois et mon anxiété.

L'avenir est devant nous!!

Palomita - 02/04/2024 à 19h14

Bonsoir Cielbleu,

Oui c'est vrai que ça peut-être sympa de manger sans boire d'alcool, c'est une question d'habitude.

Et quand on ne boit pas, on reprend confiance en soi, on se met à parler avec plus d'assertivité et on est plus réactif pour faire les choses, les petites contraintes de la vie qui après donne une grande satisfaction et rassure énormément.

A y réfléchir il y a beaucoup à gagner et dans le fond pas grand chose à perdre, si ce n'est une illusion de plaisir, de soulagement et d'abandon sensoriel.

Mais comme la réalité nous rattrape à chaque fois, pas grand chose à regretter en effet.

Quand on boit, la honte on la transporte toujours avec soi, même à jeun. On se sent dans le fond illégitime à tout, et surtout illégitime au bonheur d'arrêter de boire et de prendre enfin sa revanche sur la vie.

J'espère bien tenir bon cette fois ci car j'ai déjà arrêté un mois ou quelques jours.

Bonne soirée à tous

Palomita - 03/04/2024 à 22h49

Bonsoir à tous,

Ce soir, retour d'un verre partagé avec des amies.

Elles bières et moi eau pétillante.

J'ai dit je me suis mise à l'eau en ce moment .....

C'est tout! On a passé un bon moment, bien discuté!

Ce soir cela fait 11 jours sans craquage avec quelques défis!

Je suis fière de moi!

Bon courage à tous

Répondre au fil Retour