Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Un grand frère alcoolique

Par Marie-Men50

Bonjour,

Je m'appelle Marie, j'ai bientôt 26 ans et je commence enfin à comprendre qu'il est temps pour moi de me confier, de demander un peu d'aide.
Je suis la dernière d'une fratrie de trois enfants. Avec mes grands frères, j'ai toujours eu une très bonne relation. Ils ont toujours été là pour moi, bref, des grands frères au top. Mais aujourd'hui, le plus grand des deux va mal. En fait ça date pas vraiment d'aujourd'hui, je crois qu'il a toujours été "mal dans ses baskets". Le soucis c'est que l'alcool a croisé son chemin et que depuis, il ne peut plus faire sans.

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours vu mon frère souffrir de cette maladie. J'ai toujours vu des bouteilles cachées dans sa chambre, ou même partout dans la maison. Mais quand on est petite, on ne fait pas vraiment le lien entre tout ça. Pour moi, mon frère faisait juste beaucoup la fête, à l'époque il avait la vingtaine, bref rien d'inquiétant pour moi.

Mais aujourd'hui j'ai 26 ans. Je ne suis plus une petite fille et je vois mon grand frère se détruire à petit feu. Il n'est pas un fêtard, il est seul et très alcoolique. Il a toujours été brillant à l'école, ce qui lui a valu un très beau poste une fois les études finies. Il partait beaucoup en voyages d'affaires, bel appartement, belle voiture... tout roulait pour lui. Mais un jour, tout a dégringolé. Accident avec la voiture de fonction, test positif à l'alcool, il s'est fait viré sur le champs et depuis, c'est la descente aux enfers. Il a perdu son permis, son travail, s'est laissé complètement allé, n'a plus entretenu son appartement, ne voyait plus ses amis... et je vous laisse imaginer ce qui se passait au niveau administratif. Je parle de ça, mais ça date d'il y a plus de 10 ans. Mais à l'heure où j'écris ces quelques lignes, RIEN n'a bougé. Enfin si, maintenant il vit chez ma maman et travaille dans une usine. Il ne peut plus gérer son appartement, à chaque fois qu'il y retourne il revient dans un état lamentable. Il boit même au travail, rentre le soir alcoolisé et c'est à ma maman de tout gérer.

Depuis 1 an ou 2, il se rend compte qu'il a un problème. Il a déjà essayé de se soigner, mais à chaque fois ça tient 2 semaines et ça repart de plus belle.

Je suis sa petite soeur, j'essaye à mon niveau de l'aider. J'ai tout tenté. Je l'ai accompagné, je l'ai soutenu, je lui ai parlé calmement, je lui ai dit 40 000 fois que je l'aimais... mais je l'ai aussi engueulé, poussé, j'ai crié et je l'ai carrément menacé. J'ai tellement espéré. Mais je n'en peux plus, je suis fatiguée de voir mon frère ainsi, et surtout de voir ma maman souffrir. Je me sens coupable de ne pas pouvoir faire plus, je ne sais plus quoi faire. Je voudrais aider tout le monde, arranger tout ça. Mais je m'oublie complètement, je n'existe qu'à travers mon frère. Par exemple, aujourd'hui même je sais qu'il termine le travail à 14h. J'angoisse, je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à lui en train de boire, et à ma maman qui rentrera du travail plus tard et qui le retrouvera dans cet état.

Je me rends compte que j'écris beaucoup trop, mais c'est la première fois que je m'accorde un moment pour parler de ça, en dehors de mes amis, de mon copain, de ma famille. Je suis bien entourée, je suis écoutée... mon copain est là pour moi, mais je vois bien qu'il est de plus en plus démuni et parfois j'ai peur que mon couple ne tienne pas à cause de tout ça.

Je crois que je me sens seule, parce que je n'ai jamais encore rencontré quelqu'un dans la même situation que moi. Il ne s'agit pas d'un conjoint, d'un père ou d'une mère... il s'agit d'un frère, c'est encore un sentiment différent. Et j'aimerai savoir si d'autres personnes sont dans une situation similaire...

Merci d'avoir pris le temps de lire mon message.

Marie.

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


Caro9999 - 03/04/2020 à 22h10

Bonsoir Marie

Ton histoire est touchante et est bien similaire à la mienne ...
tu n’es pas seul sache le
Ton message a été posté en début d’année j’espère que depuis,
cela s’est arrangé ...!?
J’ai un frère de 44ans qui est revenu vivre chez nos parents (2ans déjà) !! lui a deux enfants de 17 et 19ans qui sont avec leur mère! L alcool est rentré dans leur vie il y a bientôt 7 ans voire 8ans et cela a fait des ravages.
On m’a dit qu’il fallait être patiente ne pas le juger l’accompagner dans ses démarches être à l’écoute etc... mais tout ça je l’ai déjà fait et rien !

Moi je t’avouerai que je suis dépassée par ça, j’ai compris depuis un moment que je où nous ne pouvons rien faire malheureusement face à l alcoolisme, si ce n’est d’attendre que le malade et ce fameux déclic et souhaite se soigner ...

Je sais que ce jour viendra et que pour toi il est déjà arrivé.

Bien






Marie-Men50 - 06/04/2020 à 12h49

Bonjour Caro9999,

Merci d'avoir pris le temps de me répondre, ça me touche beaucoup. Ton message est arrivé à un moment où j'en ressentais particulièrement le besoin...

Et bien pour te répondre à mon tour, la situation n'a pas bougé depuis ce début d'année. Il travaille toujours dans la même usine (c'est déjà ça), et vit toujours chez ma maman. Il a toujours son appartement mais n'y est pas retourné depuis des mois. L'alcool est toujours bien présent, et je t'avoue ne plus avoir vraiment de nouvelles de lui... enfin, il ne m'appelle plus (alors qu'avant c'était souvent le cas), et moi je n'ose pas car j'ai trop peur qu'il soit alcoolisé et je ne supporte plus de l'entendre et de parler avec lui quand il est dans cet état.

Je prends des nouvelles par ma maman, mais je sais qu'elle tente de me préserver en ne me disant pas tout. Elle sait à quel point je suis fusionnelle avec mon grand frère, et que son alcoolisme me détruit petit à petit. Bref, rien n'a tellement bougé, tout reste statique... j'ai le sentiment que nous n'avancerons jamais, et tant que mon frère n'ira pas mieux, il m'est impossible de me projeter moi, dans ma propre vie...

En effet, nos histoires sont bien similaires... et je t'avoue, malgré tout, que cela me rassure. Ça fait du bien de savoir que d'autres personnes vivent la même situation, même si cette dernière est bien malheureuse...
Quelle est ta relation avec ton frère ? Et as-tu d'autres frères et soeurs avec qui en parler ? Et lui, comment vit-il cette situation, est-il conscient d'avoir un problème avec l'alcool ?

Oui, ce fameux déclic de la part du malade... j'en rêve, de ce déclic ! Je n'arrête pas de m'imaginer notre vie à tous, si mon frère ne souffrait pas de cette affreuse maladie. J'en viens même à envier certains de mes amis de leur relation avec leur frère/soeur. Rien que le fait de voir le nom du miens s'afficher sur mon téléphone, mon coeur s'emballe, j'angoisse... ce n'est pas censé être comme ça...

Mais tu as entièrement raison, nous ne pouvons rien y faire malheureusement, car cela ne dépend pas de nous. Et cette souffrance que nous ressentons, nous ne pouvons rien faire pour l'apaiser, parce que ce n'est pas nous qui détenons les clés...

Je te remercie mille fois pour ton message, et te transmets tout mon courage pour la suite. Toi, comment te sens-tu ? Arrives-tu à t'accorder des moments rien que pour toi ?

En attendant, passe une belle journée. À chaque jour suffit sa peine...

À très vite,

Marie.

Répondre au fil Retour