Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon père est alcoolique et n'accepte pas le divorce

Par Elena24

J'ai 18 ans et j'ai un père alcoolique depuis plus de 10 ans maintenant. Il avait arrêté je ne sais comment suite à des soucis de santé qu'il avait eu. Mais fin 2017 il à recommencer à boire et j'ai eu un accident de voiture avec lui car il avait trop bu. Ma mère ne lui a jamais pardonné même si pendant plus d'un an elle a essayer de vivre comme si de rien était en espérant que ça change. Mais mon père à commencé à devenir parano et d'avoir des excès de colère envers ma mère en l'accusant de pleins de choses notamment de le trompé avec mon parrain. Car ma mère voyait mon parrain en cachette ( bon ami de mon père) car elle avait besoin de quelqu'un à qui parlé. Elle ne la jamais dis à mon père car elle savait qu'il ne comprendrait pas et imaginerait n'importe quoi. Mon père est très jaloux et possessif parfois même dans l'extrème. Mon père essayait de racheter ses colères mais chaque semaine une nouvelle colère contre ma mère de nouvelles insultes. Ma mère en a eu assez et a décidée de divorcer. Il n'a jamais accepté et l'a accusé d'avoir une relation avec mon parrain il ne fait que la rabaisser nous dire à mon frère et moi que c'est une salope une mauvaise personne qui ment etc. Hors je connais ma mère il n'y a rien de vrai. Un divorce à l'amiable est en cours mais il menace ma mère de tout arrêter dès que quelque chose ne lui plait pas, exemple pour prendre le plus d'argent possible , le plus de meubles etc. Ma mère avait déposer plainte contre lui suite à des violences importantes. Une fois la convocation reçu il a obligé ma mère à l'enlever sous peine d'arrêté le divorce. Ma mère est contrainte de faire ce qu'il lui dit pour voir aboutir le déménagement et le divorce. depuis 5 mois c'est l'enfer à la maison il boit chaque soir plus d'une bouteille entière de whisky presque pas dilué. Il a chaque soir des excès de colères et de violences dans ses paroles et ces gestes jusqu'à menace de mort envers ma mère à plusieurs reprises. Chaque soir nous avons peur de ce qu'il va se passer et dans l'état dans le quel il va être. Il reproche tout à ma mère à mon frère et moi fait que de se plaindre de dire qu'il veut mourir malheuresement nous n'avons jamais réussis à le sortir de l'alcoolisme. Nous sommes à 2 semaines et demi de la signature de vente de la maison et il commence vraiment à faire n'importe quoi et de menacé de ne pas signer etc.. Je ne sais pas comment les aidés je ressens une grande peine envers eux mais aussi une immense colère envers mon père qui ne pense qu'à lui et est souvent très méchant dans ces propos et ces actes jusqu'à dire que je ne suis plus sa fille que je peut aller me faire foutre nous ne sommes plus parlés durant 2mois avant que cela s'arrange au strict minmum. C'est un peu long mais la mise en contexte me semblait nécessaire même si j'ai enlevée plein de détails pour faire au plus court

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Joyeuse triste - 24/04/2019 à 20h34

Bonsoir elena, je compatis pour ce que tu endures et je te comprends que trop bien. Malheureusement, tu ne pourras rien faire. Il faut que tu sois patiente quelques jours et après tout ira mieux ! Même si ton père restera toujours ton père, ne plus le subir sera une délivrance. Je suis un peu dans la position de ta mère. J ai la chance qu'il souhaite la vente de notre maison. Bien attendu il me le reproche. Mais il a tellement besoin d'argent qu'il accepte. J'aimerai avoir ton sentiment d enfant par rapport à ton père alcoolique. J ai un fils de 9 ans qui subit les colères, les délires de son père. Je vois la peur dans ses yeux. Dernièrement vendredi dans la nuit. Il était effrayé par l'attitude déplorable de son père. C est traumatisant. Comment as tu vécu tout cela ?
En tout cas je te souhaite beaucoup de courage. Et si cela devient trop compliqué n'hésite pas à faire appel au gendarmes/polices.
Cdt.

Répondre au fil Retour