Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

L'alcool dans mon couple

Par Profil supprimé

Bonjour, depuis quelques années suite à des problèmes à son travail (il a changé d'emploi depuis et se sent mieux dans ce domaine) mon conjoint consomme régulièrement de l'alcool.il ne boit pas jusqu'à être ivre mort mais son comportement est différent et c'est très dur pour moi. Il y a 2 ans je me suis rendue compte qu'il buvait en cachette et il m'a dit que c'était à cause de moi car je l'empechais de boire...pour lui il n'a aucun problème avec l'alcool car il dit qu'être alcoolique c'est être "bourré "du matin au soir.....il m'a un jour que je l'etouffais et qu'il fallait que je le laisse vivre sa vie mais malgré ça il dit qu'il ne veut pas le perdre. Le laisser "vivre sa vie" c'est ce que j'ai décidé de faire ce week-end aux cousinades de sa famille....il a bu toute la journée sans s'occuper ni de ses enfants ni de moi et quand je lui ai demandé vers 22h30 d'arrêter de boire (car il en avait largement assez) il s'est resservi un whisky. Je suis donc parti en colère avec mes enfants en lui prenant des clefs de voiture. Quand il s'en est rendu compte, il m'a appelé et m'a insulté. Je suis allée le chercher et il a été malade et à moitié inconscient, tout ca devant mon fils de 13 ans (ma fille s' était heureusement endormi). Ce matin il a été assez agressif avec moi et m'a dit que c'était moi qui avait un problème. Là il est parti chercher sa voiture, je suppose qu'il aide à ranger.Je ne sais pas quand il va rentrer, les enfants n'arrêtent pas de me poser des questions et je n'ai qu'une envie : PLEURER

Fil suivant

16 réponses


Profil supprimé - 12/09/2016 à 15h22

Bonjour


J ai le même problème avec mon compagnons, il boit de l alcool en cachette quand je travaille le soir, quand je rentre et que je lui dit qu il a bu il me dit que non et je jure même sur ma vie et celle de ses filles, sauf que je retrouve les canettes de bière vide caché dans le garage. Il est agressif psychologiquement, me pousse à bout pour provoquer des dispute et après se fait passer pour la victime, je n ai pas de solution, je l aime et n arrive pas à le quitter

Profil supprimé - 12/09/2016 à 22h33

Bonsoir, j'ai aussi ce problème avec mon mari qui prend son apéro tous les soirs (et midi quand c'est le week-end) seul dans le garage car je ne veux pas qu' il fume dans la maison.
Lorsqu'il revient il n'est pas du tout en état (mais pour lui c'est pas ça être alcoolique..), soit il se met à table avec les enfants et moi et trouve tjs à redire sur tout, il me provoque, soit il s'allonge sur le canapé et s'endort en 2 secondes (à la limite ç'est ce qu' il y a de plus supportable).
Cela fait déjà deux fois qu' il a des gestes violents envers moi et ce devant les enfants. Ce dimanche au réveil il était tout mielleux avec moi jusqu'à ce que je l'envoie bouler. Il ne se souvenait absolument pas de ce qui s'était passé la veille. Quand je lui ai dit qu' il m'avait giflé devant les enfants, il a été très surpris et pour le coup il n'a pas retouché à sa bouteille depuis, ça a dû le marquer. J'étais vraiment très en colère contre lui et mon fils lui a demandé de me laisser tranquille. Malheureusement le problème n'est certainement pas résolu...

Profil supprimé - 13/09/2016 à 10h35

Moi il m a déjà bousculé mais jamais frapper, mais ses coup de boisse sont trop fréquent, il admet avoir un problème d alcool mais ne fait rien pour se faire soigner, j ai retrouver une canette de bière pleine dans la boîte à gant de sa voiture, c est des bières avec du rhum dedans ça fait 8 degrés je vous laisse imaginer la dose qu il a quand il en boit deux ou trois. Je ne pensais jamais un jour être prisonnière d un homme alcoolique et violent sachant que nous sommes une famille recomposer et que mes filles vivent avec moi tout le temps. Faut que j arrive à prendre sur moi et à protéger mes petites c est à dire qu il faut que je me sépare de lui et très vite avant qu elles soient traumatisée par ce qu elles vivent au quotidien

ambre42 - 21/09/2016 à 14h05

Bonjour?
Je vous souhaite beaucoup de courage à vous toutes.
Vous devez souffrir, ne pas avoir envie de rentrer à la maison. Je le sais.
Un petit rien chez eux vous énerve surtout quand il commence à boire. Moi je me posais des questions tous les soirs jusqu'à en devenir malade va-t-il boire ?
Mais heureusement je ne vivais pas avec lui j'ai vécu trois mois avec lui et l'on a décidé de se séparer en commun accord et de prendre chacun un appartement car justement il buvait déjà à cette époque.
On se voyait quand même tous les week-ends et certains soirs aussi.
Mais là ma santé était un danger je n'avais plus envie de sourire, plus envie de m'amuser. J'appréhendais les week-ends et n'était heureuse que le dimanche soir car là je rentrais chez moi.
Mais là il y a eu la goutte dôeau qui a fait déborder le vase.
Lors de nos vacances il y a à peine une semaine il a bu un peu plus que d'habitude un soir il s'est énervé contre moi et a fait sa valise et m'a planté là à 400 km de chez moi sans moyen de locomotion pour rentrer. Donc là j'ai pris une grave décision je l'ai quitté ç´etait trop.
Il n'a jamais voulu se soigner et maintenant que je l'ai quitté il me dit par SMS qu'il va aller voir un docteur.
Se faire soigner, et arrêter l'alcool. Mais je crois que c'est trop tard.
Faites un break avec vos maris ou compagnons pendant une semaine 15 jours. Peut-être qu'ils voudront aussi se faire soigner il n'est peut-être pas trop tard.
Donnez-leur un ultimatum mais ne vivarz pas comme ça c'est trop triste

Profil supprimé - 21/09/2016 à 14h14

bonjour

j'ai vécue la meme chose l'année dernière le mien il buvez le matin avant d'aller travailler et en cachette . j'jusqu'au ou j'ai gueuler et menacer de le quitter et il voyer que j'était malheureuse la il c'est rendue compte que la situation n'était plus possible . et il prie a la décision de partir en cure d'un mois j'ai mal vécu cette séparation .

Profil supprimé - 21/09/2016 à 21h23

Bonsoir,quinze jours se sont écoulés depuis cette soirée.... Je ne lui ai pas adressé la parole pendant une semaine même si il a fait beaucoup d'efforts. Aujourd'hui je lui reparle mais je me sens bien que quand nous ne sommes pas ensemble. Je sais que je dois prendre soin de moi et que je ne peux rien faire pour lui si il ne veut pas se soigner. Je ne sais pas combien de temps ma colère va rester. Je n'ai pas envie de partir car tout me paraît compliqué Mais je ne sais pas si j'aurai la force de rester......

Profil supprimé - 22/09/2016 à 17h21

Voilà cela va faire 10 ans que je suis avec mon copain on a un enfant de 6 ans il a toujours u un problème avec l'alcool mais la je ne sais plus vraiment quoi faire il ne veut pas d'aide pour lui il va bien le problème c qu'il et violent et me parle mal devant le petit et me menace MM de me tuer chaque fois je me dis que je vais le quitter mais je ni arrive pas il me dit que sans lui je ne peu pas me débrouiller g vraiment besoin de conseil car la sa fait 2 jour qu'il boit se relève et reboit des le réveil

Moderateur - 22/09/2016 à 19h43

Bonjour Momo34200,

Il est difficile à distance d'évaluer la consistance des menaces de mort qui vous sont adressées par votre copain cependant c'est quelque chose de très grave. Cela participe à vous terroriser et vous empêcher de partir alors que, vous vous en rendez-compte aussi, vous vivez dans une situation où il ne vous respecte plus et donne un mauvais exemple à votre enfant.

En parlez-vous au moins à des proches, des amis, de la famille ? S'il y a quelque chose de très important à faire c'est de parler de votre situation à quelqu'un. Vous le faites ici est c'est déjà très bien, c'est une bonne initiative. Nulle doute que les membres de ce forum vont vite vous répondre. Mais il faudrait, si possible, continuer dans la vie réelle. Des proches, ou des professionnels peuvent vous aider à y voir plus clair. N'hésitez pas à appeler par exemple notre ligne téléphonique, qui est anonyme, ouverte tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930.

Comme votre conjoint est violent je vous recommande aussi d'appeler la ligne pour la violence conjugale, le 39 19. Pareil c'est anonyme et vous pourrez parler de ce qu'il vous fait, des menaces qu'il profère. Vous aurez une bonne écoute et vous y obtiendrez des renseignements sur ce que vous pouvez faire pour vous défendre, car vous avez le droit de vous défendre et il y a des gens qui peuvent vous aider.

Enfin, en tant que proche d'une personne alcoolique, vous pouvez prendre rendez-vous avec un Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). C'est gratuit et confidentiel. Vous y obtiendrez des informations sur ce que vous pouvez faire ou ne pas faire avec une personne alcoolique. Cela vous donnera aussi l'occasion de prendre du recul sur la situation. Pour trouver le CSAPA le plus proche vous pouvez utiliser notre rubrique "Adresses utiles" : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

N'hésitez pas à nous dire ici ce qui se passe pour vous.

Cordialement,

le modérateur.

Profil supprimé - 22/09/2016 à 20h46

Bonsoir modérateur, il y a 16 ans j étais avec le père de mes deux premières filles et il me disait les mêmes choses qui a toi, que je ferais rien sans lui, que je valais rien. Mais je te rassure le jour où je l ai quitter ma vie à enfin pris un sens, j étais seul avec mes filles mais tellement plus heureuse et soulagé. J ai repris ma vie en main et enfin nous étions heureuses, plus de pression, plus de crise de jalousie et plus insulte, des fois c est un mal pour un bien. Dénigrer quelqu un est bien pire que de prendre une claque en plein visage.

Répondre au fil Retour