Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Couple heureux et ... alcool

Par Boubou1316

Bonsoir, ça fait longtemps que je viens régulièrement sur ce forum en espérant trouver des réponses ou des pistes pour accompagner mon conjoint.

J’ai 30 ans et lui 34. J’ai eu le coup de foudre pour lui il y a bientôt 9 ans lors d’une soirée où j’étais moi même ivre. C’était un bon vivant, plein de copains, une belle personne mais un peu foufou. Je me suis vite rendue compte qu’il finissait ivre à chaque soirée. Puis on a connu l’enfer de la drogue (cocaine et speed) où il a commencé à avoir une consommation quotidienne et solitaire. J’en ai chié comme jamais (je ne prend pas de drogue et j’ai été dans le déni longtemps), ça a duré environ 2 ans d’engueulades, de Breack, de pistages, de fouille de ses affaires... un enfer et finalement il a accepté de voir un addictologue, on a décidé de quitter sa région natale, tout ses copains et sa famille et de s’installer dans le sud.

On a une bonne situation tout les 2, des emplois qui nous plaisent, on a acheté une maison. C’était toujours un buveur « aigüe » en soirée mais pas au quotidien. De nombreuses fois on s’est engueulé car il picolait trop, il rentrait ivre au milieu de la nuit sans prévenir... c’était toujours le plus bourré aux soirées. Il n’a jamais eu de comportements agressifs, il est même plutôt agréable bourré, plus décontracté, drôle... bon pour moi il devient lourd à la fin. On a commencé à avoir une fille, elle nous a envahit de bonheur et les « écarts d’alcool » sont devenus moins fréquents, il deconnait une fois tous les 3 mois. Puis notre fils est arrivé, la situation s’est amélioré, il a pris plaisir à rester avec nous, à aller moins au foot avec les copains. Mais il est arrivé plusieurs fois qu’en rentrant tard du boulot, il sente l’alcool, il semblait alcoolisait et jurait que non alors qu’il avait les enfants en garde. La maison était sans dessus dessous et les enfants semblaient avoir été un peu livré à eux même. Cette situation m’a fait extrêmement peur, j’ai eu peur qu’on nous retire les enfants, peur surtout qu’il s’alcoolise seul comme ça. Je n’ai jamais eu vraiment d’explication, il baisse la tête quand on en parle, dit qu’il a deconné. Pendant un long moment, il ne m’a pas semblé alcoolisé. Des fois il deconne quand un copain est là, mais relativement les épisodes sont devenus plus rares.
Le confinement a aussi beaucoup aidé car moi je ne bois pas du tout et je suis enceinte du 3e en plus.

Il a même commencé un régime et pendant plusieurs mois, n’a pas bu une seule goutte d’alcool. Sauf que depuis quelques temps, je perçois de nouveau des changements de comportement. Je le trouve parfois un peu excité, joyeux, un peu trop. Je reconnais en lui comme si il avait bu 2-3 verres.
Mais il jure que non. Pourtant je sentais « un truc ».

Aujourd’hui, il est rentré à midi, un peu trop joyeux alors qu’il sortait du boulot. Il avait fait des courses avant d’arriver. J’ai senti un truc, j’ai fouillé sa voiture et trouvé une bouteille de Wisky dont il manquait un quart. On s’est engueulé, je l’ai menacé de partir avec mes enfants. Il a fait la sieste puis a essayé de m’endormir avec une histoire. Je me suis reposée 1h30, nous gardions la copine de ma fille. Je me suis levée, la maison en pagaille, lui un peu trop joyeux, il comprenait rien, il paraissait un peu plus bourré. Je me suis énervée, je suis partie faire une course a la pharmacie avec mon fils cadet. Quand je suis revenue, la copine n’était plus là. J’ai paniqué, ma fille m’a expliqué que son père était venu la chercher alors que mon conjoint dormait sur le canapé, très difficile à réveiller. Il mélangeait tout, me disait la petite était encore là puis en faites non, bref, le père de la petite qui est un ami à du le voir comme ça et à du penser qu’on avait dû négliger la surveillance de sa fille, j’étais extrêmement honteuse. Mon conjoint titubait, il était ivre mort. Je suis allée voir la bouteille de wisky, il l’avait rempli avec de l’eau!!! Il a voulu aller au wc mais il tombait à plat ventre au milieu du couloir le pantalon baissé. Mes enfants croyaient qu’il faisait une blague, j’ai eu bcp de mal à le mettre debout et à le mettre dans notre lit. Il était 17h. Pendant le repas, on l’a entendu tomber, il est tombé du lit et s’est ouvert le crâne mais continuait de dormir par terre. J’ai même hésité à appeler les pompiers car je me suis demandée si il ne faisait pas un AVC. J’ai réussi à le traîner par une jambe et à le coucher dans une autre chambre, il a vomit dans notre lit. Dans l’autre chambre, il s’est relevé perdu à 20h, il a voulu uriner dans le coin... bref j’ai réussi à l’amener au wc, toujours à moitié inconscient et il a réussit à aller s’affaler sur notre canapé.

Je ne sais pas comment réagir. Il est très fatigué ces derniers temps car il bosse énormément, il a enchaîné les galères, notre fils est né prématuré il y a 1 mois et nos enfants étaient malades, il a du gerer bcp de choses seul. Je suis désemparée, j’ai peur vis à vis de ce que voit les enfants, de ce qu’on vit et je ne sais pas comment l’aider. On a tout pour être heureux, d’ailleurs il me semblait que nous étions très heureux ces derniers temps, je ne comprend pas qu’il ai pu s’enivrer comme ça aujourd’hui.

Que puis je faire? Il ne reconnaît pas qu’il a un problème ou alors partiellement genre « j’ai deconné », « je sais que je dois pas faire ça avec les enfants »...
J’espère que la honte que notre ami l’ai vu comme ça ainsi que les enfants créeront un électrochoc ...

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour