Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

AIDEZ MOI A LE FAIRE ARRETE

Par Profil supprimé

JE VIE AVEC MON CONJOINT DEPUIS 6 MOIS

IL BOIE DES 8.6 (5 A 8 par jour)
ET UNE BOUTEILLE DE ROUGE (par jour)
PUIS QUAND IL VA EN ALLEMAGNE
IL PREND UN BIERRE DE 1L A 10degres

IL ME DIT KIL VA DIMINUER MAIS RIEN

AIDEZ MOI S IL VOUS PLAIS

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


Profil supprimé - 08/03/2014 à 22h59

Bonsoir,
Je t'écris mais je sais pertinemment que je ne serais pas une grande aide mais ton témoignage me fais penser a ma vie. Mon conjoint lui aussi boit. Il a fait une cure récemment mais il a déjà replongé. Au début de ma relation il était comme le tiens et il a continuer il n'a jamais diminuer. Moi je te conseil d'aller voir des professionnel de cette maladie ( psy ou autre) d'en parler avec lui. De faire le point sur ta situation sentimentale. L'aimes-tu vraiment es-tu capable de vivre cela pendant encore longtemps? Pèse le pour et le contre. Pense a ta vie si tu veux des enfants. Moi il se cachait et je n'ai rien vu . Nous avons un petit de 4 ans et je me sens coupable de lui infligé cette vie avec un père alcolo. J'aiessayer de l'aider mais la je craque. Je ne te dis pas dans ce message de le quitter mais va voir quelqu'un qui saura mieu te dire ce que c'est que cette maladie et surtout pense a toi et a la vie que tu veux vivre. Moi j'ai beaucoup de regret et au moment même ou je t'écris je suis en larme.

Courage.

Profil supprimé - 10/03/2014 à 15h17

Bonjour,
je comprend ton mal, en ayant fait beaucoup auprés de mon entourage, j"était de l'autre coté de la barrière et suis abtsinant maintenant depuis bientôt 2 ans, le plus difficile dans cette maladie c'est ce l'avoué et de l'assumé, la 80% du travail sera fait, le fait aussi que dans natre société est meme si cela evolu que etre alcooo dépendant est une tare, pour moi une grosse partie de ma refléction a été que ma compagne se sépare de moi et pensant qu'elle reviendrais mais ce ne fut pas le cas j'ai mis plusieurs mois a prendre ma maladie en main. Attention chaque cas étant différent, cela peut avoir un effet inverse et rendre la personne rentré encore plus dans la maladie, toutefois ce n'est pas une solution de resté avec lui, pour toi et lui,, ci il y a violence ou impact sur les enfants et si tu te sens vraiment malheureuse quitte le sans préavis en lui indiquant les raison de ton départ (il faut qu'il soit a jeun). Car quand il est sous l'emprise même a faible dose ce n'est pas le vrai lui, il faut l'ignorais et ne lui faire aucune remarque quand il a consommé, par contre quand il est a jeun affectionne le est parle lui de ton ressenti mais il faut mettre un début et une fin a cette discutions. Lui rabâché constamment ce problème n'est pas l'aidé. Propose lui que tu peut prendre les devants et l'accompagné dans ces démarches. Pour te faire un topo de la situation, il faut comprendre que sont caractère est maîtrisé par la boisson, il est extrement égoïste malgré lui, il n'y a qu'une personne ou chose a qui il ne ferra pas de crasse c'est l'alcool. Exemple j'été prêt a resté chez moi pour consommé seul au lieux d'allé a ma passion favorite le foot, a laquelle auparavant la question ne se serai jamais posé. Ne te dit surtout pas que cette maladie il peut la maîtrisé, mon père pensé que je n'avais la tête que a faire la fête. Chaque cas étant différent, tu peut allé seul a des réunions d'ancien buveur en lui disant ou tu va est en lui proposant qu'il t'accompagne et peut etre qu'un jour il viendra. Cela te permettre d'exposé votre situation est de la tu pourra être conseillé, car ont ne le dit jamais assé mais chaque cas est différent. Aujourdhuis je suis abstinant parce que a avoir apris cette mauvaise fréquentation par coeur ces qualité est ces faiblesse, je l'ai eu par ruse. C'est un combat dur de tout les jour, qui peut prendre du temps. Courage a toi et ton compagnon, garde espoir il y en a qui y arrive personne n'est plus fort qu'un autre fasse a cette drogue.

Répondre au fil Retour