Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

aide

Par david35998

bonjour, j'ai ma mère âgée de 70 qui est alcoolique depuis 40 ans environs. depuis quelques temps sont état empire car elle boit maintenant des alcools forts. je pense même qu'elle ne dessaoule pas. Ma sœur et moi avons essayé de lui faire la moral, essayer de comprendre mais en vain. elle n'est pas consentante pour effectuer une démarche (cure etc.). La semaine dernière elle est tombé ivre, mon père (76 ans) à appeler les pompiers,une fois au urgence l’hôpital à rappeler mon père pour lui dire qu'il la ramène pour qu'elle cuve chez elle, se sont les mots exacte du médecin,réponse qui m'a un peu choqué surtout pour ma mère qui n'a plus vingt ans! depuis de nombreuse année mon père à essayé des démarches auprès de médecins mais toujours les mêmes réponses " il faut qu'elle soit consentante". mon père n'en peut plus il ne peut pas passer une retraite convenable car pour lui c'est terrible ne sachant quoi faire. En plus quand elle commence à avoir un taux d'alcool élevé c'est des insultes enfin une conversation d'alcoolique vous comprendrez. dans le village ou reste mes parents un seul magasin vent de l'alcool, nous avons essayez de demander au gérant de ne pas lui vendre d'alcool mais en vain aussi. Hier mon père m'a appeler pour me dire que le bar tabac du village lui à vendu de la bière, en a -t il le droit ? - est-il possible d'engager des démarches pour la soigner sans qu'elle soit consentante? - est-il possible de faire interdire des commerçants la vente d'alcool à certaine personne? merci de votre attention car je suis désespérer. J'ai peur de perdre mes parents, ma mère du fait de l'alcool et mon père de le subir.

Mise en ligne le 31/08/2015

Bonjour,

Nous comprenons votre détresse face à la situation de votre mère, qui refuse toute aide alors même qu'elle semble en avoir bien besoin. La situation que vous décrivez et qui perdure depuis des années paraît très dégradée et particulièrement lourde à supporter pour votre père.

Nous comprenons vos questionnements. En France il est possible de faire hospitaliser quelqu'un sans son consentement. Cette procédure particulière se nomme " l'hospitalisation à la demande d'un tiers" (ou HDT) et vous pouvez retrouver les détails de cette procédure ici. Toutefois, il s'agit d'une hospitalisation sous contrainte en milieu psychiatrique. C'est donc très différent d'une véritable cure en alcoologie. Cette mesure tend plutôt à protéger une personne d'elle même mais ce n'est pas une mesure de soin proprement dite.Votre mère sera sevrée et ne pourra plus consommer le temps de l'hospitalisation mais cela ne résoudra pas pour autant son problème d'alcool et elle risque fort de reconsommer à sa sortie. Il serait possible à sa sortie de faire une cure voir une post cure avec un suivi thérapeutique sur le long terme...

Cette mesure est cependant votre seul recours pour la contraindre à se prendre en charge. Hormis cette possibilité, vous ne pouvez pas l'ammener en cure sans son adhésion.

Nous ne pouvons pas vous dire si l'état de votre mère justifierait ce type d'hospitalisation sous contrainte, qui reste exceptionnelle et uniquement destinée à protéger une personne qui peut représenter un danger pour elle ou pour l'entourage. Ce danger doit être évalué par des médecins.

Vous lui avez proposée beaucoup de choses, sans suite pour l'instant. Il est très difficile d'obliger une personne à se faire soigner si elle ne le souhaite pas. En tant que proche, vous pouvez continuez de le lui proposer, essayer petit à petit de lui en donner l'envie, mais vous ne pouvez pas prendre la décision à sa place. C'est très frustrant. C'est inquiétant aussi de se rendre compte que l'on est impuissant. Mais cela permet d'arrêter de s'épuiser à chercher des solutions qui resteront vaines tant que la personne n'est pas prête à se faire aider.

Sachez que la plupart des centres d'alcoologie proposent un accueil et un accompagnement aux personnes de l'entourage qui, comme vous, souffrent de voir un proche aller si mal et ne rien vouloir entendre. C'est une démarche que vous pourriez entreprendre seul, ou avec votre père qui a grand besoin d'aide, indépendamment de votre mère. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées d'un centre de ce type proche de chez vous ainsi que l'adresse d'un centre pour votre mère. Les consultations y sont confidentielles et gratuites.

Vous pouvez aussi consulter notre site à la rubrique " Comment se faire aider "

En ce qui concerne la vente d'alcool vous ne pouvez pas interdire la vente d'alcool d'un commercant à une personne majeure.

Vous pourriez aussi donner notre numéro à votre père ainsi qu' à votre mère. Si vous souhaitez discuter de cette situation qui vous préoccupe avec nous, vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 0 800 980 980 930  (appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe, 7/7, de 8h à 2h) ou par chat via notre site.

 

Bon courage

CSAPA Alcool et Tabac

Unité d'hospitalisation en alcoologie- LES IRIS

Retour à la liste