Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

TYPE ALCOOLISME

Par Mimi1976

Bonjour, j'ai commencé à boire à l'âge de 14 ans, et à 35 ans, j'en étais à 1 bouteille de whisky de 1 litre par jour ou de pastis, j'ai fait 3 tours à 'hôpital G.MAZURELLE, mais ça ne m'aide pas, comme les centres, puisque je peux m'en passer sans problème sur une longue période.. Depuis 10 ans, je peux me passer d'alcool, aujourd'hui je suis à 3 semaines sans un verre, mais généralement je recommence à boire pour le plaisir, généralement en début de mois, pour le plaisir quelques verres de vin rouge. Et ça dérape, je commence à boire le midi et tranquillement jusqu'au soir, et ce pendant plusieurs jours. Plus du tout d'alcool fort. Je n'ai aucune complication pour arrêter ensuite, c'est juste le goût et l'odeur qui me manquent. J'ai mon conjoint qui est aussi alcoolique depuis l'enfance, mais lui quand il commence il va jusqu'à quasi jusqu'au COMA, il met 3 semaines à s'en remettre très difficilement, il est malade jusqu'à vomir. Par contre, quand il boit, je ne vais pas systématiquement boire aussi. Je suis suivie par mon médecin depuis 2 ans avec des prises de sang régulières, sans alcool je me sens bien, le fait est que je ne peux pas arrêter complètement, si je fais une sortie, c'est avec excès, puis je continue une semaine et ensuite j'arrête sans soucis. Est-ce que c'est le manque de volonté ? Le fait de me dire que de passer à du vin est moins grave que l'alcool fort, et quand on parle de ma situation, est-ce que c'est chronique ou autre ? Quelle différence entre les différents stades ? Est-ce que c'est mal de lâcher prise de temps en temps ? Ma mère était infirmière en psy, et elle voudrait que j'arrête totalement, mais chez moi ce n'est pas un besoin, mais un plaisir. Que pensez-vous de ma situation ?

Mise en ligne le 29/07/2021

Bonjour,

La description que vous faites de votre consommation et du rapport que vous avez avec l’alcool ne nous permet pas via cet espace de répondre à la question de savoir de quel « type d’alcoolisme » il s’agit pour vous.

En effet, la question de « l’alcoolisme », terme auquel nous préférons celui de dépendance à l’alcool, est un sujet qui mérite réflexion d’une part par rapport à la définition du terme, d’autre part dans le rapport au produit. Quelles attentes, quels besoins, dans quel contexte, en réponse à quel type d’émotions, ...

Vous dites ne pas en avoir « besoin », qu’il ne vous manque que le goût et l’odeur et si tel est bien le cas, nous vous invitons à réfléchir à la question au-delà de la consommation en elle-même, celle des conséquences, de ce qui pose problème pour ensuite évaluer la part « risques » et « bénéfices » et trouver un équilibre. Il est en effet parfois possible pour certaines personnes de reprendre une consommation et de la maitriser.

Nous comprenons des prises en charge en milieu hospitalier pour des sevrages et comme vous le dites, si vous êtes en capacité seule de ne pas consommer sur des périodes plus ou moins longues, l’hospitalisation pour sevrage ne se justifie pas forcément. Cependant, nous vous invitons à vous rapprocher d’un professionnel spécialisé en addictologie avec qui vous pourriez évoquer la question que vous nous poser ici, à savoir quel est votre rapport au produit et comment vous pourriez être aidée à mieux gérer cette consommation. Nous vous joignons deux liens ci-dessous.

Ainsi que nous l’évoquions en début de message, l'espace "Question/Réponse" sur lequel vous nous avez écrit a ses propres limites pour une réflexion plus poussée. Aussi, si vous le souhaitez, il est possible de nous joindre de façon anonyme et gratuite tous les jours de 8h à 2h au 0980 980 930 ou par Chat de 8h à minuit. Cela pourrait également nous permettre de vous apporter davantage d'informations sur les prises en charge.

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures su


CSAPA La Métairie

2 rue Maréchal Juin
85000 LA ROCHE SUR YON

Tél : 02 51 05 23 39
Site web : www.evea.asso.fr
Secrétariat : Lundi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h, mardi de 13h30 à 18h, mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h, vendredi de 9h à 12h et 13h30 à 18h.
Accueil du public : Du lundi au vendredi, sur rendez-vous Permanence sans rendez-vous : lundi de 14h à 16h et jeudi de 10h à 12h
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations sur rendez-vous de préférence le mercredi, mais possibilité à d'autres horaires.
COVID -19 : Port du masque obligatoire et désinfection des mains

Service d'addictologie-Equipe de liaison du C.H.D de Vendée

Bd Stéphane Moreau
Les Oudairies
85925 LA ROCHE SUR YON

Tél : 02 51 44 62 21
Site web : www.chd-vendee.fr
Secrétariat : Du lundi au jeudi: de 10h-12h30 et 13h30-17h. Vendredi: 10h-12h30.
Accueil du public : Accueil téléphonique, consultations médicales, individuelles par téléphone. Renouvellement des traitements par voie postale et fax. Accueil présentiel au cas par cas. Consultations de liaison maintenues sur les hôpitaux de La Roche sur Yon et Luçon.
COVID -19 : Janvier 2021 : Accueil et consultation en présentiel avec respect des gestes barrières - Pour les personnes vulnérables ou qui ne souhaitent pas se déplacer, possibilité de renouvellement les traitements après validation téléphonique et envoi par fax

Retour à la liste