Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Suée nocturne

Par Dixxy

Bonjour, Suite à de fortes alcoolisations récurrentes durant près de 2 ans et demi, j'ai essayé maintes fois de me sevrer seule... échec au départ, et là, avec l'aide d'un ami, je suis à 3 semaines d'abstinence. Avec au départ, un fond de vin avant d'aller me coucher, mais vraiment peu, puis, depuis 6 jours, abstinence totale. Je suis sous baclofène depuis 4 mois, à raison de 2 matin, 2 midi et 2 le soir. Au départ du sevrage, comme beaucoup, j'avais des genres de suées sur tout le corps, puis cela s'était calmé. Depuis 3 jours, cela recommence... je me réveille, innondée sur le torse et le ventre principalement. Cela me réveille plusieurs fois par nuit. Savez-vous à quoi cela peut être dû ? car c'est très pénible. Je dors déjà très peu depuis quelques semaines, 5h maximum par nuit, et là, ceci les écourtent davantage. Merci pour les réponses que vous pourrez m'apporter. Dixxy

Mise en ligne le 14/08/2018

Bonjour,

Tout d’abord, nous tenons à vous féliciter pour cette démarche que vous avez entrepris avec, semble-t-il, une forte détermination !

La transpiration excessive, les suées nocturnes sont en effet des symptômes du sevrage alcoolique. Vous les avez ressenties au début de votre arrêt, quand vous avez drastiquement réduit, et vous les ressentez à nouveau, alors que vous êtes totalement abstinente depuis six jours. Cela est sans doute dû à l’arrêt de cette petite consommation de vin dont vous parlez.

Cela devrait évoluer favorablement dans les prochains jours. Si cela n’était pas le cas, il serait préférable d’en parler à votre médecin pour étudier d’autres pistes d’interprétation.

Nous vous souhaitons bon courage,

Cordialement,

Retour à la liste