Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Seule et alcoolique

Par Faby35

Bonjour, je suis perdue. Je bois trop, j'ai toujours trop bu. J''ai 45 ans . Quand j'étais jeune on ne buvait pas d'eau mais du cidre à table. Aujourd'hui, je suis seule, en fait j'ai toujours été seule. Petite, jeune, j'ai vécu des années à vivre sans les autres. Aujourd'hui j'ai besoin d'aide.

Mise en ligne le 05/05/2020

Bonjour,

Nous sommes sensibles à votre message et à votre demande d'aide. Il est très positif que vous nous ayez contacté dans ce sens.

Il est vrai que les consommations d'alcool précoces peuvent favoriser le développement d'une addiction à l’âge adulte. L'alcool peut parfois avoir pour fonction d'essayer de s'apaiser par rapport à un mal-être ou à un sentiment de solitude.

Malheureusement, dans le temps, cette même consommation peut également finir par isoler et accroitre les difficultés au lieu de les soulager. 

Il nous parait très important que vous ayez réussi à nommer cette souffrance et à faire un pas vers une demande d'aide.C'est déjà une première étape.

Il existe des lieux qui peuvent vous proposer un accueil non-jugeant, dans un cadre confidentiel et gratuit. Dans ces lieux, nommés Centres de Soin d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), l'accueil est assuré par une équipe généralement composée de médecin addictologue, psychologue, infirmier.

Ces professionnels sont bien au fait du lien qui existe entre émotions, solitude et consommation d'alcool. Ils pourront vous aider tant sur le plan des consommations que sur votre mal-être si vous souhaitez vous adresser à eux.

Vous trouverez en fin de réponse des coordonnées de CSAPA près du lieu d'habitation que vous nous avez indiqué.

Nous vous mettons également un lien vers nos forums, ou d'autres usagers parlent de leur situation et se soutiennent. N'hésitez pas à aller les lire et à y participer.

D'ici là, n'hésitez surtout pas à prendre contact avec un de nos écoutants. Nous prendrons le temps de vous soutenir et d'explorer avec vous toutes les aides possibles pour pouvoir surmonter ces difficultés.

Nous sommes accessible 7J/7, au 0980 930 930 (anonyme et non surtaxé) de 8 H a 2 H du matin ou par le Chat de notre site Alcool Info Service de 8h à Minuit.

Avec tous nos encouragements à prendre soin de vous.

Bien cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivan


CSAPA L'Envol du Pôle Addictions Précarité de l'Hôpital Guillaume Régnier

4, boulevard de Strasbourg
35000 RENNES

Tél : 02 99 33 39 20
Site web : www.ch-guillaumeregnier.fr
Accueil du public : Consultations sur rendez-vous: Du lundi au vendredi 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Centre d'Accueil de Jour : Lundi 10h - 12h30 et 15h - 17h / Du Mardi au Vendredi 10h - 12h30 et 13h30 - 17h
Substitution : Centre méthadone : Du lundi au Jeudi 10h -12h30 et 13h30 -17h / Le Vendredi 10h -10h30 et 13h30 - 17h.
COVID -19 : Permanence téléphonique assurée du lundi au vendredi 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h, suivis maintenus par téléphone. Délivrance TSO assurée. Nouvelles prises en charge au cas par cas (situation d'urgence)

CSAPA Saint Melaine

39, rue Saint-Melaine
Rez-de-chaussée
35000 RENNES

Tél : 02 22 51 41 40
Site web : www.ch-guillaumeregnier.fr
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Le mardi de 11h à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Accueil du public : Du lundi au vendredi: sur rendez-vous.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations avec un infirmier pour les jeunes consommateurs confrontées à une problématique d'addiction avec ou sans substance psychoactive. Du lundi au vendredi sur rendez-vous. Tel: 02 22 51 41 41
COVID -19 : Un accueil téléphonique est assuré pour les usagers et l'entourage. Des entretiens téléphoniques sont proposés aux patients qui le souhaitent. Pas d'accueil physique sauf en cas d'urgence ou de nécessité, au cas par cas.

En savoir plus :

Retour à la liste