Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Odeur d'alcool même sans absorption ?

Par Ju lee

Bonjour Je viens vers vous car mon conjoint est alcoolique il est suivi en addictologie mais il rechute à chaque fois car son père son beau-frère sont alcooliques aussi a raison d une bouteille de Ricard tous les 2 jours en plus de rosé.il me dit que ça fait 1 mois qui ne boit plus que je peux lui faire confiance malgré ses multiple mensonges il a souvent l'odeur d'alcool dans l'haleine il me dit que c'est dû à des soucis d'estomac ou de Foix mais qu'avec le temps ça va partir et à chaque fois qu'il rechute bien évidemment l'odeur ne s'estompe pas...du coup je me demande si c'est vraiment possible qu'il y ait cette odeur ou si il boit en cachette pouvez-vous éclairer ma lanterne ne consommant pas du tout d'alcool je suis complètement désemparée face à la situation. Merci d'avance.

Mise en ligne le 15/11/2019

Bonjour,

Nous ne disposons pas de données médicales concernant une haleine d’alcool hors consommation récente.

La question de la confiance face à une personne qui a une addiction ne s’établit qu’à travers le temps, l’expérience et les étapes que franchi la personne qui cherche à sortir de son addiction.

Il est possible que votre compagnon continue à avoir des consommations malgré ses efforts pour arrêter de boire. Dans ce cas, exiger qu’il n’ait plus de consommation, ou qu’il soit totalement transparent pourrait ne pas être adapté. Car si dans sa recherche de rémission, il lui arrive de perdre le contrôle, devoir rendre des comptes pourrait lui donner un sentiment d’échec.

Pour apaiser ce degré d’exigence, vous pourriez changer votre manière d’être en relation avec lui et vos objectifs. Par exemple, plutôt que d’attendre de lui qu’il ne boive plus, vous pourriez lui accorder une confiance dans le fait qu’il fasse le mieux qu’il puisse et qu’il puisse trouver de l’aide.

Dans le cas de consommations longues et importantes d’alcool ou de drogues, une abstinence ne peut pas s’installer durablement et rapidement sans un travail qui demande de la patience et souvent une aide extérieure.

Il existe des centres de soins en addictologie qui proposent des consultations individuelles et gratuites de médecins, psychologues et travailleurs sociaux le temps qui est nécessaire. Votre conjoint pourrait en avoir connaissance.

Ces mêmes centres proposent des consultations individuelles et gratuites aux proches de la personne dépendante dans l’objectif de trouver un soutien et de comprendre la meilleure attitude à adopter avec le proche ayant une dépendance.

Vous pourrez trouver ces adresses dans notre rubrique « adresses utiles » en sélectionnant le critère « soutien individuel ».

Vous pouvez également faire un point plus précis avec nos écoutants. Nous sommes joignables par téléphone de 8h à 2h, 7j/7j au 0980 980 930. L’appel est anonyme et gratuit. Nos écoutants répondent également par chat de 14h à minuit, 7j/7j.

Bien cordialement.

En savoir plus :

Retour à la liste