Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon copain est alcoolique

Par llbrtqzr

Bonjour, je suis depuis 6 mois avec un garçon qui boit environ 1 à 2 bouteilles d'alcool fort par jour depuis 3/4 ans. Il est clairement dépendant de ça puisqu'il volait dans les magasins pour boire, est violent verbalement et physiquement avec moi quand il boit, ne répond jamais au téléphone, m'accuse de mille et une chose, fait des malaises assez souvent, à très mal au cœur le lendemain, me ment bref c'est un enfer quand il boit. Je l'accompagne dans une démarche d'arrêt d'alcool mais il reprend tous les soirs me disant que c'est une exception et que c'est pastres grave. Je ne peux pas être tout le temps avec lui surtout le soir, moment où il boit énormément. Quand je demande à ses amis qui sont aussi les miens de ne plus lui donner d'alcool ou lui dire qu'il ne faut pas boire ils me disent qu'ils n'ont pas que ça à faire. Je ne bois pas une seule goutte d'alcool même en soirée depuis bien longtemps donc cela l'aide à ne pas boire ou presque pas quand on est ensemble mais des qu'il est dehors il boit forcément beaucoup trop. Je ne sais plus quoi faire, cela devient très dangereux pour sa santé et très dangereux pour notre couple Comment puis je l'aider à arrêter totalement sans qu'il reprenne tous les deux jours à cause d'un "exceptionnellement ce soir"?

Mise en ligne le 19/06/2019

Bonjour,

 Le soutien que les proches peuvent apporter à une personne dépendante dans une démarche d'arrêt de l'alcool est souvent très utile et aidant mais peut ne pas être suffisant. Comme vous en faites l'expérience avec votre copain, il est compliqué pour l'entourage de tenir ”à bout de bras” dans le quotidien une personne confrontée à ce type de problématique complexe.

 Avec les éléments que vous nous indiquez concernant ses habitudes de consommation, il nous semble qu'en plus de votre soutien, votre copain pourrait avoir besoin de l'aide de professionnels qualifiés dans la prise en charge des addictions. S'il le souhaitait, il trouverait cette aide dans un CSAPA (Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) ou en CJC (Consultation Jeunes Consommateurs) s'il a moins de 25 ans. Il pourrait alors bénéficier d'un accompagnement adapté à ses difficultés, que son projet soit celui d'un arrêt total ou d'une diminution des consommations.

 Toutes les coordonnées de CSAPA ou de CJC sont consultables sur notre site via la rubrique ”Adresses utiles” dont nous vous joignons le lien ci-dessous.  Les consultations y sont individuelles, confidentielles, gratuites et assurées par des équipes pluridisciplinaires (médecins, psy, travailleurs sociaux). CSAPA et CJC proposent aussi de recevoir l'entourage pour du soutien, des conseils, si vous pensez que cela puisse vous aider sachez que cela existe.

 Dans le cas où vous souhaiteriez revenir vers nous et prendre le temps d'échanger directement et plus précisément sur la situation de votre copain et les difficultés auxquelles vous vous confrontez, n'hésitez pas bien sûr. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

 Avec tous nos encouragements.

 Cordialement.

 

En savoir plus :

Retour à la liste