Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Intolérance digestive à l'alcool

Par MLB

Bonjour, Je n'ai pas pensé à en parler à mon médecin donc en attendant je viens vous interroger. Je vis un phénomène bizarre depuis mes premières gorgées d'alcool. Je ne sais pas pourquoi mais je ne le supporte pas. Qu'importe la quantité, il a de grandes chances que je sois malade à la fin de la soirée (même une gorgée qui sont très minimes pour moi d'ailleurs). J'ai 21 ans, j'ai du commencé à boire vers 18 ans. Ayant des problèmes d'alcool dans la famille, ma mère était globalement contre le fait que j'en boive, même en repas de famille, ce que je peux comprendre. Donc depuis mes 18 ans, je ne digère pas l'alcool. Déjà, je précise que je n'en aime aucun, je bois principalement que de l'eau du café et parfois de la menthe à l'eau puisque je n'aime pas les boissons à bulles et les autres. Donc quand je bois de l'alcool, mon maximum a du être 3 bières, je suis malade. D'ailleurs, je suis rarement saoul, j'ai difficilement les effets de l'alcool et je tiens bien l'alcool. Mais d'un autre côté, chaque gorgée me donne la nausée, un gros mal de ventre et j'ai l'impression que je sens l'alcool dans mon œsophage qui, si je bouge trop, pourrait être vomi aussitôt. Il n'y a d'ailleurs pas de condition particulière pour que je sois malade, pas de stress spécifiquement, je mange toujours à ma faim, mon sommeil n'impacte rien à mon intolérance. Je n'ai jamais eu de cuite du coup puisqu'une gorgée suffit à me rendre malade. Qu'en pensez vous ? Du coup, j'évite de boire parce que ça ne me fait rien, je suis malade et que je n'aime pas mais la pression sociale est difficile à supporter et parfois, j'évite certaines soirées à cause de la pression des autres qui ne veulent pas me laisser être sobre. Bref, connaissez vous ce type d'intolérance ? J'aimerais beaucoup en savoir plus et voir si mon organisme ne le supporte pas, s'il y a une raison ou si finalement certaines personnes sont incapables de le digérer.

Mise en ligne le 07/08/2018

Bonjour,

 Il est possible effectivement que vous soyez intolérante à l'alcool mais seul un avis médical pourrait vous en donner la confirmation. Votre médecin vous proposera peut-être des examens permettant de comprendre plus finement ce qui se passe dans votre organisme pour expliquer le fait que vous ne supportiez pas les effets d'alcool.

  Il peut s'agir d'une réaction de type allergique à certains composants de l'alcool mais il est possible aussi que vous soyez dépourvue de certaines enzymes permettant de métaboliser, c’est-à-dire de transformer l'éthanol dans votre organisme. Si de tels phénomènes se vérifiaient pour vous, votre médecin pourra vous donner plus d'éléments explicatifs.

 Quoi qu'il en soit, il semble peu recommandé que vous continuiez à boire de l'alcool puisque cela vous rend ”malade”. Nous comprenons que cela puisse occasionner certaines difficultés dans votre vie sociale puisqu'il est vrai que l'alcool reste très présent et très associé aux moments de convivialité. Il nous semble à ce sujet tout à fait regrettable  que cela vous prive de certaines sorties et que certaines personnes de votre entourage exercent une forme de pression lors d'occasions festives. Si cela devait continuer à vous mettre en difficulté, peut-être auriez-vous intérêt à les informer tout simplement de comment les choses se passent pour vous quand vous buvez.

 Nous restons disponibles si vous avez besoin de revenir vers nous. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

 Cordialement.

Retour à la liste