Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Important

Par Profil supprimé

Bonjour, Bon, je suis en PACES et avec ce que je vois et ce que j'apprend, je vois à quel point la situation est devenue très dangereuse.Je viens demandé quelques conseils. Mon papa est alcoolo-dépendant. Il passe son temps à nous mentir sur le fait que tout vas bien, qu'il y a aucun problème. Il sait très bien qu'il a un soucis avec l'alcool mais il ne veux pas se soigner. En effet, il a eu des antécedents médicaux et ne se résous pas a arrêter et à chaque fois que je lui parle du docteur, il ne veux pas y aller. De plus, il a été arreté plusieurs fois et il était en conduite sous ivresse. Il est arrivé au point où on lui a enlevé le permis et la voiture. Ma mère fait rien pour l'aider, donc j'ai décidé de la faire moi. Je sais que arrêter de boire peu être dangeureux pour la santé et continuer à boire est encore pire pour celle ci. J'ai du mal a en parler. C'est dure de voir son père se détruire sous nos yeux sans qu'on puisse rien faire. Merci

Mise en ligne le 16/02/2015

Bonjour,

Nous comprenons votre préoccupation en ce qui concerne la situation de votre père, et votre souhait de lui venir en aide. Toutefois, si comme vous nous le dites, il ne veut pas se faire aider par rapport à ce problème, cela va être très compliqué de l'y contraindre.

En effet, pour qu'une personne accepte de se faire aider par rapport à un problème de consommation et de dépendance, il est nécessaire qu'elle reconnaisse être en difficulté avec le produit. Apprendre à vivre sans alcool passe souvent par un travail psychologique que l'on ne peut pas faire si l'on n'y est pas prêt, si on pense ne pas en avoir besoin, ou si l'on n'en a pas envie.

Vous nous dites que votre mère ne fait rien pour l'aider et pour cette raison, vous avez décidé de le faire vous-même. Nous tenons à vous rappeler que l'entourage est en général assez impuissant face à quelqu'un qui boit et qui ne demande pas d'aide. Vous pouvez en parler avec lui, l'amener à réfléchir au lien qui l'unit à l'alcool, ce à quoi ça lui sert, en quoi est-ce que ça l'aide... mais vous ne pourrez pas le forcer à avancer à un autre rythme que le sien et à faire une démarche s'il ne le veut pas.

Vous avez raison, arrêter de boire seul peut être dangereux, tout comme continuer une consommation abusive. C'est une situation difficile à vivre pour l'entourage qui bien souvent ne sait pas trop comment et à qui en parler. C'est pourquoi, afin que chacun puisse être entendu et soutenu dans les difficultés qu'il rencontre, il existe des Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Ces centres reçoivent autant la personne qui consomme que les personnes de l'entourage, pour des conseils et du soutien. Vous trouverez les coordonnées ici, n'hésitez pas à les contacter si besoin.

Pour d'autres informations, ou pour en parler de vive voix avec l'un de nos écoutants, vous pouvez nous appeler au 0980 980 930 (Alcool Info Service, appel non surtaxé et anonyme depuis un poste fixe, tous les jours de 8h à 2h du matin).

Cordialement.

En savoir plus :

Retour à la liste