Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Déni et monstruosité

Par Courgette007

Comment aider une personne alcoolique qui est dans le déni. Son irritabilité, sa méchanceté, sa parano s'accentue a une vitesse exponentielles ?

Mise en ligne le 23/08/2019

Bonjour,

Nous nous donnez peu d’éléments concernant la personne dont vous parlez et ses consommations.

Le déni ou le démenti de la personne dépendante peuvent être vus comme une forme de protection. Dans le cas du déni, il se peut que la personne ne trouve pas les ressources psychiques pour accepter de voir sa dépendance et pour en sortir. Dans le cas du démenti, la personne ne souhaite pas en parler et présenter une image qui pourrait être dévalorisante à ses yeux et celle de son entourage.

Il semble important de repérer ces défenses et de ne pas forcer une personne à admettre ses abus si elle présente une résistance.

Il est cependant possible d’en parler sans lui demander de reconnaître son problème d’alcool mais plutôt en lui demandant comment elle vit son quotidien, si elle encontre des épreuves, un mal-être, du stress, comment elle voit évoluer sa situation, comment elle imagine l'aide dont elle pourrait bénéficier... Cette discussion peut avoir lieu sans forcément nommer les consommations d’alcool et sans juger la personne en acceptant les réponses qu’elle voudra donner.

Cette discussion peut également amener la personne à réfléchir plus librement à sa situation sans avoir à se braquer même si elle ne vous répond pas tout de suite ou pas du tout.

Aider une personne qui a une dépendance commence par le fait de pouvoir parler du constat d’un éventuel mal-être. Il est en effet important de mobiliser le plus possible la personne afin qu’elle cherche des réponses à son mal-être, Et ainsi pouvoir lui poser directement la question de l'aide dont elle aurait besoin.

Vous nous dites que cette personne développe une agressivité. Bien que ses alcoolisations accentuent possiblement son comportement, il est important de poser des limites et de ne pas accepter cette agressivité.

Si vous vous sentez en insécurité, vous pouvez éviter sa présence autant que possible ou faire intervenir des personnes tiers. Cela peut être des proches, des voisins ou même la police.

Si vous souhaitez trouver des réponses plus précises à la situation que vous vivez avec cette personne dépendante à l’alcool, n’hésitez pas à nous joindre par téléphone au 0980 980 930. Le service est joignable de 8h à 2h, 7j/7j. L’appel est anonyme et non surtaxé. Nous sommes également joignables par chat de 14h à minuit 7j/7j.

Cordialement.

 

Retour à la liste