Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Demande d'aide urgente

Par lilou1311

Bonjour, comment aider mon frère de 30 ans malade alcoolique qui va extrêmement mal physiquement et moralement. Il a fait 3 cures d'1 mois en hôpital. à peine rentré chez lui, il boit. Il consomme une très grosse quantité d'alcool jour et nuit. Ne mange pas. Il vit seul. Je me sens complètement désemparée et ne sais plus comment lui venir en aide. Merci à vous

Mise en ligne le 05/03/2020

Bonjour,

La description de la situation de votre frère nous apparaît comme préoccupante et nous comprenons bien votre désarroi pour lui venir en aide.

De ce que vous évoquez, il semble que les séjours hospitaliers ne répondent pas totalement aux besoins de votre frère ou tout au moins, ne suffisent pas à l’aider à se libérer ou mieux gérer sa consommation d’alcool dans le temps.

Vous n’indiquez pas la façon dont votre frère a intégré les cures, si c’est de sa propre initiative ou sur conseil ou encore demande de la famille, du médecin qui le suit. Ce que nous observons en général, c’est que la volonté, l’initiative et le sens que l’usager va donner à la démarche sont essentiels.

Nous n’avons pas connaissance de ce que vous avez pu entreprendre pour aider votre frère jusque-là. Quoi qu’il en soit, il est souvent utile et bénéfique, au-delà de la question de mettre un terme à la consommation, de comprendre les raisons qui conduisent votre frère à consommer sitôt de retour chez lui.  Dans quel état émotionnel se trouve-il, quels sont ses besoins, ses manques,… Peut-être qu’un dialogue apaisé autour de ce qui le met en souffrance, le fragilise pourrait vous apporter des pistes de réflexion pour lui venir en aide, trouver un sens à l’arrêt de cette consommation problématique, lui donner envie de prendre soin de lui.

Conscients que cela puisse sembler complexe et sachant combien il est éprouvant d’accompagner un proche qui ne prend pas soin de lui, il est possible d'être aidée dans la manière d’aborder la situation avec lui, prendre du recul et être soutenue dans un Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Les professionnels de santé spécialisés y proposent des consultations confidentielles et gratuites.

Nous vous joignons un lien ci-dessous dans lequel un accompagnement spécifique est proposé à l’entourage, sous forme d’entretiens individuels, familiaux et/ou groupe de parole.

Par ailleurs, si vous souhaitiez évoquer la situation sous forme d’échanges et pour être soutenue, il est possible de nous contacter de façon anonyme 7 jours/7 de 8h à 2h au 0980 980 930 ou par chat via notre site de 14h à minuit.

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structure


Département d'addictologie : La maison des addictions

1b rue Foller
Hôpital Saint Julien
54031 NANCY

Tél : 03 83 85 83 85
Site web : maison-des-addictions.chu-nancy.fr/
Secrétariat : Lundi au vendredi 9h/17h30 sans interruption.
Accueil du public : Lundi au vendredi 9h/17h30.
Consultat° jeunes consommateurs : Mercredi 15h/19h à la maison des adolescents de Nancy: 14 rue François de Neufchâteau,
Substitution : Consultation méthadone : Lundi de 9h/16h30. Les mardi, mercredi et vendredi 9h/13h.

En savoir plus :

Retour à la liste