Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cure désintoxication

Par Profil supprimé

Bonjour, Mon beau-père a replonge dans l'alcool depuis un an à ma connaissance. Depuis quelques temps il ne mange que le matin, il occupe ses journées à boire et à dormir. Son état de santé est alertant. De plus, il est dans le déni total. Une cure de désintoxication peut elle être bénéfique pour lui tant qu'il est dans le déni ? Peut ton l'emmener en cure sans son accord ? Merci de votre aide.

Mise en ligne le 28/07/2014

Bonjour,

Nous comprenons votre questionnement. Il est possible de faire hospitaliser quelqu'un sans son consentement. Cette procédure particulière se nomme "l'hospitalisation sur la demande d'un tiers" (ou HDT) et vous pouvez retrouver les détails de cette procédure ici. Toutefois, il s'agit d'une hospitalisation sous contrainte en milieu psychiatrique. C'est donc très différent d'une véritable cure en alcoologie. Cette mesure tend plutôt à protéger une personne d'elle même mais ce n'est pas une mesure de soin proprement dite. Bien sur votre beau père sera sevré et ne pourra plus consommer le temps de l'hospitalisation mais cela ne résoudra pas pour autant son problème d'alcool et il risque fort de reconsommer à sa sortie.

Cette mesure est cependant votre seul recours pour le contraindre à se prendre en charge. Hormis cette possibilité, vous ne pouvez pas l'ammener en cure sans son adhésion.

Vous pourriez en revanche tenter de comprendre et de de cerner ce qui le lie à ce produit. A quelle occasion ou suite à quel événement il a "replongé"par exemple. L'ennui, l'isolement peuvent être des facteurs qui expliqueraient sa consommation. Pour vous aider à réfléchir et à savoir comment aborder la situation avec lui de manière à trouver la bonne distance, vous pouvez vous adresser à une équipe de professionnels. En cherchant ici, vous trouverez les adresses proches de chez vous. Les équipes de CSAPA (Centre de Soin d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) reçoivent les usagers d'alcool mais aussi leur entourage de manière anonyme et gratuite. N'hésitez pas à faire appel à l'un de ces CSAPA afin de trouver du soutien, des conseils et de l'écoute par rapport à cette situation.

Enfin, vous avez toujours la possibilité de joindre l'un de nos ecoutant au 0 980 980 930 (Alcool Info service) tous les jours de 8h à 2h (l'appel est anonyme et non surtaxé) ou par chat du lundi au vendredi de 14h à 2h, si vous souhaitez échanger autour de cette situation difficile de vive voix.

Cordialement.

Retour à la liste