Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Conjoint et alcool

Par Profil supprimé

Bonjour j'ai toujours connu mon conjoint avec des problèmes d alcool Consommation excessive ne sachant pas s arrêter. .. Mais pour lui pas de problème j étais juste une rabat joie Il s est calme depuis la naissance de ses enfants. Plutôt sa consommation est différente. Je lui ai très souvent fait remarquer qu'il se savait pas s arrêter. ..mais dans.notre entourage c est.un.bon vivant ya pas de.mal à ça sauf que les.gens se.posent des questions. .. Il passe ses soirées dans le garage je retrouve des verres vides qui sentent l alcool Lui n en parlons pas il sen t aussi. Il n est pas soûl mais il boit quand même et en cachette meme.en journée. Il s est maintenant fait retirer le permis à cause de ca.entre autre. Il dit qu'il va arrêter qu'il a eu le déclic. J'ai peur qu'il me mente encore. On ne peut pas arrêter comme ca...que faire?

Mise en ligne le 22/11/2016

Bonjour,

Nous comprenons votre embarras dans la situation ainsi que votre questionnement. Vous décrivez une consommation d’alcool de la part de votre conjoint qui semble ancienne et qu’il a su modifier depuis la naissance des enfants ce qui nous laisse penser à une prise de conscience d’une consommation problématique.

Vous décrivez par ailleurs une perception par l’entourage comme quelqu’un de "bon vivant" et cela nous apparaît comme un paradoxe dans la situation évoquée. Il serait intéressant de savoir ce qu’il attend de sa consommation et à quoi elle répond car une consommation régulière et excessive ne s’installe pas par hasard, elle est évolutive en fonction des éléments de la vie, elle peut être le reflet d’inquiétudes, de mal-être.

Il dit avoir eu le déclic mais vous doutez et craignez qu’il ne parvienne pas à arrêter "comme ça". Il n’est pas impossible d’arrêter seul cependant, si cela est possible pour certains, pour d’autres il peut être nécessaire de se faire aider et entre reconnaissance de la consommation problématique et acceptation du besoin d’aide, cela peut prendre parfois un peu de temps ; il est important de croire en sa volonté et de l’encourager dans ce sens.

Il est utile de savoir qu'il existe des Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) dans lesquels se tiennent des consultations qui viennent en aide aux usagers dès lors qu’ils font la démarche de réfléchir à leur consommation, d’y mettre un terme ou de mieux la gérer. Il existe des CSAPA dans tous les départements, les consultations sont confidentielles et gratuites. Vous ne nous indiquez pas votre département de résidence aussi, nous vous invitons à effectuer une recherche via notre site "alcool info service" à la rubrique "adresses utiles".

Ces consultations viennent également en aide à l’entourage, vous pourriez ainsi vous y rendre si cela vous paraît utile dans la gestion de la situation au quotidien, pour y recevoir des conseils et du soutien.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également nous contacter tous les jours au 0 980 980 930 de 8h à 2h (appel anonyme et non surtaxé) ou par chat de 14h à 2h via le site.

Bien cordialement

En savoir plus :

Retour à la liste