Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Comment aider efficacement

Par Profil supprimé

Bonjour J'ai un ami absolument dépendant de l'alcool. Il l'avoue mais il ne souhaite pas arrêter, aussi je ne sais pas comment l'aider efficacement. J'ai mis du temps à être en confiance avec lui et je ne veux pas briser ce lien. Il est célibataire et a toujours beaucoup bu, il a 40 ans maintenant mais il boit depuis l'adolescence. Il buvait beaucoup plus avant, mais à ce jour sa consommation est d'au moins deux ou trois pintes de bière par jour (avec parfois du vin) et en illimité quand il est de sortie (souvent avec moi). Il justifie sa consommation par le fait qu'il aime le bon vin et s'y connaît en bière, ce qui est vrai, mais aussi par le fait qu'il ne boit qu'en fin de journée, aucune consommation au lever ni dans la journée, il assure donc sa journée de travail parfaitement et sans soucis. Je le connais depuis trois ans et on est très proche, il a choisi de vivre un peu en retrait, fréquente très peu de monde. Je remarque qu'il boit de plus en plus en terme de quantité lorsque nous sortons ensemble le soir. Quand il est ivre, il donne assez facilement le change, et ne parait pas forcément saoul, nous avons établi un code et lorsque je lui dit un mot choisi à l'avance, il sait qu'il devient "insupportable" et il arrête, mais quand nous sommes avec d'autres personnes, ça peut partir en live, il a failli se faire frapper la dernière fois que nous sommes sortis car il pousse les gens à bout, parle beaucoup et ne lâche pas le morceau. Il ne va pas spontanément chercher la bagarre mais il fait en sorte de se montrer tellement insupportable que l'autre finit par craquer et a envie de lui en mettre une... On parle souvent de sa dépendance dont il est conscient mais à partir du moment où il ne boit qu'après le travail, il ne se considère pas comme "addict" et il ne se remet pas en question. Que faire ? Il ne surveille pas sa santé, mais cette consommation tellement importante doit avoir laisser des traces...Je m'inquiète pour lui, mais j'avoue qu'étant célibataire, sans enfant, assumant très bien son job, personne n'a rien à lui reprocher, sauf qu'il m'a raconté sa souffrance, ses blessures et que je sais que ça peut basculer à tout moment. C'est pourquoi jusqu'à maintenant je suis là, sans jugement et à l'écoute. Mais en réalité j'ai peur pour lui. Il me dit parfois qu'il voudrait diminuer et je lui réponds que j'ai confiance en lui et que je sais qu'il sera capable de demander l'aide d'un professionnel s'il n'y arrive pas, je l'encourage. Ma crainte c'est que d'ici là il se soit fait tabasser à nouveau (c'est déjà arrivé il y a deux ans, il avait alors perdu un œil). Voilà, si vous avez des pistes merci, des conseils, des exemples, des adresses sur Paris. Merci infiniment Hiro

Mise en ligne le 28/09/2015

Bonjour,

Malgré le fait que votre ami ne semble pas vouloir pour le moment remettre en question ses consommations, il ne nie pas la dépendance qui s'est installée, et arrive à évoquer certaines de ses difficultés personnelles. Tout cela est très positif pour qu'il puisse avancer pas à pas, d'autant plus que vous décrivez de votre côté une position très soutenante, sans jugement, à son rythme.

Il est légitime de vouloir faire plus, notamment pour l'aider à ne plus se mettre en danger lorsqu'il est alcoolisé. Il existe des centre de soins en addictologie où il est possible pour votre ami de rencontrer divers types de professionnels, gratuitement et confidentiellement, afin de faire le point sur ses consommations, même s'il n'a pas le désir d'arrêter de boire. Sachez qu'ils reçoivent aussi l'entourage. Cela peut vous permettre d'être soutenue et conseillée sur la conduite à tenir pour continuer de l'aider au mieux

Nous vous indiquons ci-dessous une liste non exhaustive de lieux adaptés à Paris. Si vous souhaitez obtenir d'autres adresses, par exemple sur d'autres arrondissements, n'hésitez pas à nous recontacter. Vous pouvez aussi informer votre ami de l'existence de notre service pour qu'il puisse évoquer sa situation anonymement. Sachez que nous sommes joignables via le Chat (dans la colonne de droite de la page d'accueil de notre site internet), ainsiq ue par téléphone au 0980.980.930, tous les jours de 8h à 2h (appel anonyme et non surtaxé).

Cordialement. 

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA PSA 75-centre 110 Les Halles

110, rue Saint-Denis
75002 PARIS

Tél : 01 55 34 76 20
Site web : www.groupe-sos.org
Accueil du public : Accueil sans rendez-vous les lundi, mardi, jeudi et vendredi: 9h30-12h45 Accueil sur rendez-vous les mardi, jeudi et vendredi: 14h30-17h. Le mercredi: 9h45-12h. Fermeture les lundi et mercredi après-midi.
Substitution : Délivrance de traitement de substitution aux opiacés après entretiens d'évaluation, pour les usagers suivis au centre.
COVID -19 : Accueil restreint à la distribution de traitement et du matériel de RDR. Plus d'inclusion, ni de petit-déjeuner, ni accès aux douches et espace de repos

CSAPA La Corde Raide

6, place Rutebeuf
75012 PARIS

Tél : 01 43 42 53 00
Site web : www.lacorderaide.org
Secrétariat : Lundi: 9h-17h30. Mardi: 9h-18h - Mercredi: 13h-20h. Jeudi de 9h-20h. Vendredi de 9h-13h.
Accueil du public : Consultations gratuites, sur rendez-vous uniquement . Du 29 juin 2020 jusqu’à fin août, lundi et mardi 9h/17h – mercredi 13h/18h – jeudi 9h/18h et vendredi 9h/13h. L’accueil des patients se fera en présentiel uniquement et pour tous les professionnels.
Consultat° jeunes consommateurs : Sur rendez-vous: entretiens psychologiques, familiaux, thérapies familiales, consultations médicales- Groupe de parole pour les parents 1 mercredi/mois de18h à 20h. Lieu d'accueil sans rendez-vous le mercredi de 15h à 17h au 9 passage Gatbois (14-25 ans)
Substitution : Unité médicale pour la délivrance des traitements de substitution
COVID -19 : info du 15 juin : élargissement des horaires. Accueil présentiel privilégié mais consultations psychologiques téléphoniques restent possibles en cas de nécessité. ateliers de groupe suspendus jusqu'en septembre 2020

Centre Cassini: Centre de Soins en addictologie

8 bis, rue Cassini
75014 PARIS

Tél : 01 58 41 16 78
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 9h à 17h.
Substitution : Dispensation méthadone: lundi 9h30-13h30, vendredi 9h30-16h, sur rendez-vous (sauf jours fériés)
COVID -19 : Permanence téléphonique assurée (accueil et orientation). Suivis en téléconsultations pour les patients déjà connus

ANPAA 75-CSAPA Vauvenargues

37 rue Vauvenargues
75018 PARIS

Tél : 01 58 60 30 60
Site web : www.anpaa.asso.fr
Accueil du public : Du lundi au jeudi de 9h30 à 17h et vendredi de 9h à 15h30.
COVID -19 : Continuité des suivis individuels par téléphone ou en visio pour les usagers déjà connus. Accueil physique possible avec toutes les précautions nécessaires: lundi et jeudi 12h30 - 16h30. Possibilité de nouveaux suivis (consommateurs, entourage)

Retour à la liste