Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Alcoolique ou pas

Par 7Sandra7

Bonjour, j’aimerai avoir votre avis sur un membre de ma famille (une femme) qui boit depuis une trentaine d’années de manière quotidienne, le midi 2 ou 3 verres de vin et le soir (entre 18h30/19h) un apéro ou deux (Porto/ Ricard/ wisky...) et ensuite avec son repas 3 ou 4 verres de vin (peut être 5 des fois). Je ne l’ai jamais vu tomber par terre ou être dans un état pitoyable seulement son caractère change le soir, elle a l’alcool mauvais donc cherche des histoires ou bien à contredire, c’est tous les jours pareil ! C’est fatiguant car c’est un dialogue de sourd. Ma question est la suivante est ce que cette personne peut se contenter de ses doses quotidiennes depuis toutes ces années ou bien l’accoutumance l’oblige à augmenter l’apport d’alcool et elle boirait en cachette ? Comment qualifier son alcoolisme ? Je vous remercie pour vos réponses.

Mise en ligne le 04/09/2019

Bonjour,

 Il peut être ”périlleux” de tenter de qualifier un usage sans ”étiqueter” la personne que cela concerne, la ”réduire” en quelque sorte à sa consommation. Si votre demande est bien de mettre des mots sur la manière dont ce membre de votre famille recourt à l'alcool, nous pourrions dire qu'il s'agit d'un usage régulier (puisque quotidien), chronique (puisque datant d'une trentaine d'années) et excessif (puisqu'au dela des  seuils préconisés pour une consommation à moindre risque, cf. le lien ci-dessous).

 L'organisme de votre proche étant habitué à consommer les quantités d'alcool journalières que vous nous indiquez, il est fort possible en effet qu'elle ne se présente pas comme étant en état d'ivresse manifeste. Par ailleurs, l'accoutumance à l'alcool peut effectivement conduire certains à augmenter les doses ingérées en vue d'obtenir les mêmes effets mais nous ne pourrons vous dire si tel est le cas pour votre proche.

 Vous semblez avoir des doutes à ce sujet et vivre difficilement son changement de caractère et sa manière de ”relationner” le soir venu. Comme vous y songez, sans que nous puissions le confirmer, il est possible qu'il y ait plus de prises d'alcool que ce que vous observez mais il serait plausible aussi de supposer que cette dame, gagnant de l'âge, supporte moins bien qu'avant les effets de l'alcool,  c'est une réalité physiologique très courante.

 Dans le cas où vous souhaiteriez prendre le temps d'échanger plus précisément sur la situation de votre proche et les interrogations que ses consommations suscitent, n'hésitez pas bien entendu à revenir vers nous. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

 Cordialement.

 

En savoir plus :

Retour à la liste