Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Alcoolique chronique

Par Kg

Bonjour mon conjoint buvait énormément tout les jours pendant des années cela été devenu catastrophique, conscient qu'il avait un problème il a fait des efforts suivi plusieurs séjours en soins prise de différents médicaments, il travail beaucoup il est fatigué mais il adore ça il n'aime pas ne rien faire et a toujours besoin qu'on est besoin de lui, mais malheureusement quand il ne travaille pas et qu'il est à la maison il enchaîne les verres de whisky par exemple il n'est pas dasteinte et termine sa semaine le vendredi à 18h ben il commence à boire et ceux jusqu'à tard minuit puis mange si il ne s'est pas endormi entre temps sur le canapé et le samedi rebelotte ver midi boit toute la journée et idem jusqu'au dimanche soir ! Et le lundi il arrive au boulot fatigué du week-end de merde qu'il a passé ! Heureusement il a des patrons sympa qui connaissent son problème donc toujours un petit mot d'encouragement pour qu'il arrête vraiment ! C'est quelqu'un de très anxieux de très stressé, le moindre problème le fait boire ! Il a déjà essayé baclofene aotal déçu car il dit que ça ne lui fessait rien, il ne veux pas le prendre de se resta non plus car ça lendort et la journee il conduit des camions donc il ne veux pas puis il y a eu lesperdale !! Alors ça sa déboîte il a essayé de prendre juste un verre ça la mis dans un état il avait l'impression de faire une crise cardiaque !! J'étais à deux doigts de l'envoyer à l'hôpital en urgence !! Puis je l'ai envoyé voir une psychiatre qu'il lui a prescrit en anti depresseur idem il ne sait pas senti bien !! Bref il voudrait ce soigner mais prendre un médicament qu'il lui enlèverait l'envie de boire sans le rendre malade !!? Je ne sais plus quoi faire pour l'aider ! Les enfants en on marre et on peur pour sa santé en plus comme beaucoup quand il boit il est chiant donc on est épuisé de cette situation ! Autant physiquement que moralement Il y a t'il un médicament qui lui irai ? Merci à vous

Mise en ligne le 30/01/2020

Bonjour,

Il semble que votre conjoint, conscient de ses difficultés, ait pu faire évoluer ses consommations qui restent pourtant à ce jour encore problématiques. De ce que vous nous décrivez, il ne s’alcoolise plus que le weekend mais de manière assez massive. Nous comprenons que cela vous dérange et vous inquiète, que vous cherchiez pour lui les solutions pouvant lui convenir.

Alors qu’il en a expérimenté plusieurs, sans succès, vous nous demandez  un médicament « qui lui irait ». Il existe effectivement des traitements spécifiques mais cette question relève d’un avis médical que notre service ne pourra vous donner. C’est à nouveau vers un médecin qu’il lui faudrait se tourner, en expliquant son parcours, ses tentatives avec divers traitements et les effets secondaires insupportables apparemment occasionnés.

Nous nous permettons d’ajouter que dans ce type de problématique, aucun médicament à lui seul ne peut vraiment suffire à régler le souci. Cela va être une aide, un « coup de pouce », un moyen de faciliter l’arrêt mais la recommandation est d’adjoindre à cela un accompagnement psychologique.

Comme vous l’avez repéré, ce n’est pas dans n’importe quel contexte que votre conjoint boit, c’est quand il ne travaille pas, qu’il n’est pas occupé, qu’il n’a aucune obligation. Vous dites de lui qu’il n’aime pas ne rien faire et qu’il apprécie que l’on ait besoin de lui. Il nous paraitrait très intéressant qu’il se donne (ou se redonne) l’occasion de discuter de ces constats que vous faites avec un professionnel afin de mieux cerner quelle est la difficulté sous-jacente et ainsi trouver les moyens d’y remédier.

Dans le cas où vous n’en auriez pas l’information, sachez qu’il existe des lieux de consultation spécialisés ou ce parallèle entre suivi médical (voire psychiatrique) et suivi psychologique pourrait être proposé à votre conjoint s’il souhaite se réengager dans des soins. Cette aide se trouve en CSAPA (Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) et il en existe un proche de chez vous dont vous trouverez les coordonnées ci-dessous.

Les consultations en CSAPA sont individuelles, confidentielles, non payantes et assurées par des équipes pluridisciplinaires (médecins, psy, travailleurs sociaux) spécialement qualifiées. Le grand intérêt de ces centres c’est que chaque personne est prise en charge globalement, c’est-à-dire dans l’ensemble des difficultés qu’elle rencontre, autrement dit le caractère très anxieux et stressé de votre conjoint serait pris en compte et pris en charge. L’accompagnement se fait le plus souvent via des rendez-vous réguliers ce qui permet de maintenir une vie professionnelle, familiale, sociale, …, et de chercher les moyens de revoir ses consommations à la baisse (ou d’arrêter totalement) tout en continuant à vivre son quotidien dans son environnement habituel.

Si votre conjoint ou vous-même aviez besoin de revenir vers nous, peut-être pour prendre le temps d’échanger plus précisément sur sa situation et ses difficultés, n’hésitez surtout pas. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

Avec tous nos encouragements.

Cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


Retour à la liste