Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

1ère cure dans quelques jours comment organiser la suite.

Par tag

Bonjour, Mon conjoint alcoolique depuis une bonne quinzaine d'année, a enfin prit la décision de faire une cure, ce sera la première (et j'espère une réussite). Mes enfants et moi voudrions que son retour se passe au mieux mais ne savons pas que faire. Nous prévoyons de faire disparaître toutes les bouteilles de la maison. Il a déjà prévenu son père et ses deux meilleurs amis. Que faire de plus, nous sommes un peu perdu car aucune réunion n'est organisé pour la famille directe alors que mes enfants (18, 16 et 10 ans) sont tout a fait au courant de l'alcoolisme de leur père puisque ils le subissent chaque jours et que c'est un peu grâce à eux que sa décision a été prise. Nous ne savons vraiment pas à quoi nous attendre. Merci de m'aider.

Mise en ligne le 11/10/2019

Bonjour,

Vivre dans l’entourage d’une personne ayant une dépendance peut être assez déstabilisant et il n’est pas toujours facile de comprendre quelle attitude adopter. Nous abordons cette question sur notre site. Nous vous mettons en lien la page concernée.

Concernant la préparation de son retour nous vous proposons quelques pistes.

Il est en effet mieux pour aider votre conjoint que l’alcool ne soit pas accessible ou d'éviter qu’il lui en soit proposé.

Une abstinence après un sevrage ne garantit pas que la personne soit guérie de sa dépendance. Il est de fait conseillé de ne pas trop mettre la pression autour de cette attente d’abstinence maintenue. En effet cela peut rendre les choses plus difficiles pour tout le monde et dans le cas d’une reprise éventuelle cela serait vécu comme un échec et pourrait accentuer les consommations.

Il pourrait être utile pour votre mari s'il se sentait encore fragile de poursuivre un accompagnement après sa cure. Cela pourrait se faire dans une structure de « soins de suite et de réadaptation » (SSR) et/ou dans un centre de soins en addictologie. Les « soins de suite et de réadaptation » sont possibles tout de suite après une cure. Il s’agit d’une prolongation en milieu fermé avec des activités quotidiennes permettant à la personne de se renforcer après sa cure.

Les centres de soins en addictologie (CSAPA ou ANPAA), eux proposent un accompagnement qui peut se faire avant et après une cure. Il s’agit de consultations individuelles, confidentielles et gratuites de médecins, psychologues et travailleurs sociaux.

Des adresses de ces structures se trouvent dans notre rubrique « adresses utiles ». Il faut préalablement entrer une ville ou un département puis sélectionner le critère par exemple « soutien individuel ».

Ces derniers centres proposent également des consultations individuelles et gratuites aux proches afin de les soutenir et de leur permettre de trouver le positionnement le mieux adapté.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également trouver un soutien ponctuel et personnalisé ou des informations et précisions concernant les soins et les orientations en contactant nos écoutants. Ils sont joignables par téléphone 7j/7j de 8h à 2h au 0980 980 930. L’appel n’est pas surtaxé. Ils sont également joignables par chat de 14h à minuit, 7j/7j.

 

Bien cordialement

En savoir plus :

Retour à la liste